12 fausses infos sur les migrants que les 'nouveaux fachos' croient dur comme fer

Par Foozine, le 17 Septembre 2018, dans insolite
Rejoins Foozine sur FB  

Sur les réseaux sociaux, certains blogs ou dans la bouche des politiciens, les migrants sont régulièrement associés à la criminalité ou aux activités terroristes. Des raccourcis qui s'appuient sur de fausses informations, souvent illustrées par des images manipulées et massivement partagées sur les réseaux sociaux. 

Voici 12 fausses infos sur les migrants que les 'nouveaux fachos' croient dur comme fer ! 


Non, la France n'est pas envahie par les migrants !


Il est difficile, voire impossible de dénombrer les migrants en situation irrégulière. Aux immigrés qui n'ont jamais entrepris de démarches, il faut ajouter ceux n'ayant pas obtenu le droit d'asile et qui ne sont pas expulsés. Un migrant devient demandeur d'asile après avoir formulé une demande, et si celle-ci obtient une réponse favorable, alors il devient réfugié.

Les chiffres les plus récents, ceux de 2017, font état de plus de 100 000 demandes d'asiles déposées. Une nette augmentation par rapport à 2016 (un peu plus de 75 000 demandes). Mais rapportée aux 66 millions d'habitants de la France, l'arrivée des migrants ne peut donc pas être comparée à une 'invasion' !
12 fausses infos sur les migrants que les 'nouveaux fachos' croient dur comme fer
Non, les migrants ne touchent aucune allocation, aussi bien familiale que pour le logement !


Pour y avoir droit, il faut posséder un permis de séjour en cours de validité. Seules les personnes ayant le statut de réfugié, ayant obtenu une réponse favorable de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) sur leur demande d'asile, peuvent bénéficier des droits sociaux (prestations familiales, CMU, APL...)

Pour prétendre au RSA, il faut être réfugié statutaire, c'est-à-dire avoir obtenu un permis de séjour de dix ans, ou avoir déjà passé cinq ans en France en tant que réfugié subsidiaire.
12 fausses infos sur les migrants que les 'nouveaux fachos' croient dur comme fer
Non, les migrants ne touchent pas 40 euros par jour !


Les migrants ayant formulé une demande d'asile auprès de l'Ofpra peuvent bénéficier d'une aide financière qui s'élève à 6,80 euros par jour, celle-ci peut se voir complétée par 4,20 euros quotidiens s'ils n'accèdent à aucune place d'hébergement. Il faudrait une famille de 10 personnes pour toucher 37,40 euros par jour, se rapprochant des '40 euros'.
12 fausses infos sur les migrants que les 'nouveaux fachos' croient dur comme fer
Non, une carte bleue avec un compte bancaire n'est pas distribuée aux migrants


C'est une rumeur qui a été massivement diffusée sur les réseaux sociaux avec la photo d'un papier à en-tête officiel de l'Office français de l'immigration et de l'intégration. Mais c'est entièrement faux ! Ce sont des cartes de retrait, ce qui n'a absolument rien à voir.

Ces cartes permettent de retirer de l'argent dans un distributeur mais il n'est pas possible pour leur titulaire d'être à découvert. Elles ne peuvent pas servir non plus pour un paiement direct.
Et ces cartes de retraits ne sont pas distribuées à tous les migrants qui arrivent en France mais uniquement aux demandeurs d'asile.
12 fausses infos sur les migrants que les 'nouveaux fachos' croient dur comme fer
Non, les migrants ne sont pas mieux logés que les SDF !


Ils ont accès aux places d'hébergement d'urgence (qui offrent un lit, un repas, la possibilité de se laver, de rencontrer un médecin et un travailleur social), les mêmes que pour les sans domicile fixe français. Ces derniers bénéficient toutefois en plus d'un parc d'hébergement spécifique.

Les SDF peuvent bénéficier d'aides sociales (comme la protection universelle maladie et le Revenu de solidarité active) en se faisant domicilier à l'adresse d'une association ou d'un Centre communal d'action sociale.
12 fausses infos sur les migrants que les 'nouveaux fachos' croient dur comme fer
Non, les migrants ne peuvent pas prétendre aux logements en HLM et encore moins de manière prioritaire !


Pour déposer une demande de logement HLM, il est nécessaire de détenir un titre de séjour. Ensuite, aucune priorité particulière ne s'applique.
12 fausses infos sur les migrants que les 'nouveaux fachos' croient dur comme fer