31 ans après la catastrophe de Tchernobyl, les dégâts sont toujours visibles

Par Foozine, le 29 Avril 2017, dans insolite

Le 26 avril 1986 a été une journée noire où la centrale nucléaire de Tchernobyl a été victime d'un accident aux conséquences désastreuses.

A l'époque, des volontaires internationaux se rendent sur place pour soutenir la population, notamment Adi Roche, une femme de 31 ans qui travaillait à ce moment-là pour la branche irlandaise de 'Campaign for Nuclear Disarmament' (Campagne pour le désarmement nucléaire).

Méfiants des étrangers, le régime soviétique refuse de transmettre des informations et le gouvernement déclare quelques jours à peine après la catastrophe que la situation et sous contrôle.
31 ans après la catastrophe de Tchernobyl, les dégâts sont toujours visibles
Mais 5 ans après l'accident, Adi reçoit un fax qui contient un message alarmant rédigé par un groupe de médecins ukrainiens et biélorusses 'SOS. Pour l'amour du ciel, s'il vous plaît, aidez-nous à sortir nos enfants de là'.
31 ans après la catastrophe de Tchernobyl, les dégâts sont toujours visibles
Adi prend donc la direction de l'Ukraine avec des collègues pour découvrir ce qui est en train de se passer.
31 ans après la catastrophe de Tchernobyl, les dégâts sont toujours visibles
Et ce qu'ils vont découvrir est insoutenable : des enfants sévèrement handicapés avec des parents totalement dépassés par les soins nécessaire à leur apporter. Quelques 300 orphelinats remplis de milliers 'd'enfants de Tchernobyl' voient le jour.
31 ans après la catastrophe de Tchernobyl, les dégâts sont toujours visibles