40% des citoyens Belges favorables à l'arrêt des soins pour les plus de 85 ans

Par Foozine, le 20 Mars 2019, dans actu
Rejoins Foozine sur FB  

Selon plusieurs études menées au Centre fédéral d'expertise des soins de santé, à la Fondation Roi Baudouin et au coeur de l'Inami, 40% des Belges songent sérieusement à conserver l'équilibre de la Sécu 'en n'administrant plus de traitements coûteux qui prolongent la vie des plus de 85 ans'. Une solution radicale qui engendrerait rapidement 'une médecine à deux vitesses, entre les patients qui doivent se contenter de la Sécu et ceux qui ont les moyens de se payer les médicaments remboursés ou les opérations auxquelles ils n'auraient plus accès'

69% des Belges estiment légitime de dépenser 50 000 euros pour un traitement vital. Mais si le patient à 85 ans, et donc une espérance de vie réduite, ils ne sont que 28% à conserver cette opinion. 'Ces pourcentages en faveur de l'exclusion sont choquants' a confié le professeur Elchardus, qui a mené l'enquête pour l'Inami. Et pour cause, 'seulement' 35% des personnes interrogées s'opposent à ce qu'on arrête les soins vitaux pour les plus âgés.

belges soins 85 ans

Seuls 17% des interrogés se prononcent pour ne plus rembourser les frais de maladie ou d'accident qui sont la conséquence d'un comportement personnel (tabac, obésité), une solution contre laquelle 46% des Belges s'élèvent.