780 tonnes de 'faux steaks hachés' contenant tout sauf de la viande, distribuées aux plus démunis

Par Foozine, le 07 Juin 2019, dans food
Rejoins Foozine sur FB  

Depuis juillet 2018, 780 tonnes de steaks hachés ont été livrées à La Croix Rouge, Les Restos du Coeur, le Secours Populaire Français et la Fédération française des banques alimentaires, des associations venant en aide aux plus démunis. Mais comme la couleur, le goût et la texture du steak haché ne leur paraissaient pas habituelles, ils ont suspendu la distribution pour faire des analyses.

Ces steaks hachés contenaient tout sauf de la viande ! Du gras, pas de muscle, le tout mixé avec du soja et de l'amidon, des produits non-autorisés dans des steaks hachés, avec un réemploi aussi de viande transformée.

steak haché faux

Ces matières premières de très mauvaise qualité, ne présentent aucun danger pour la santé, heureusement mais l'entreprise qui a vendu ces steaks les faisait fabriquer en Pologne, de quoi faire baisser les coûts et augmenter les marges, au détriment de la loi. Les responsables risquent jusqu'à 2 ans de prison et 1,5 millions d'euros d'amende pour tromperie et fraude en bande organisée.

De nombreux scandales sanitaires

La France est régulièrement touchée par des scandales sanitaires touchant la viande. Il existe bien souvent une absence de transparence sur les étiquettes. Il est parfois difficile de savoir ce qui se trouve dans notre assiette. A cela s’ajoute de nombreux abus qui conduisent à des scandales sanitaires. En 1986, l’Europe doit faire face à l’épidémie de la vache folle. Cette maladie également connue sous le nom d’encéphalopathie spongiforme (ESB), est détectée pour la première fois au Royaume-Unis. Cette maladie conduit à une dégénérescence très rapide du cerveau, et elle est causée par une consommation de viande bovidé malade. Le grand public découvre alors avec effroi que les vaches sont nourries avec des farines animales faites à base de carcasses d’animaux malades. Environ 10 ans plus tard, les premiers cas de transmission de la vache folle à l’homme sont détectés au Royaume Unis suite aux décès de 10 jeunes atteints par une forme rare de Cretzfeldt-Jacob.

Des chevaux de laboratoire dans les steak hachés

S’en suivent alors d’autres scandales sanitaires liés à la viande. En 1999 il s’agit de la contamination à la dioxine. Ce polluant à l’origine de cancers et de problèmes hormonaux est détecté dans de la volaille et des œufs en Belgique. Ce polluant est par la suite retrouvé dans de la viande de porc, de la mozzarella, et plusieurs produits de la mer. En 2013 c’est la grippe aviaire qui frappe le monde. Une épidémie particulièrement dangereuse car elle est transmise aux humaines par les volatiles. Les éleveurs sont obligés d’abattre leurs animaux. Plus d’un million seront tués, dont de nombreux canards et poulets. Cette épidémie fera 240 morts. En 2013 c’est l’affaire Spanghero qui fait beaucoup de bruit. Les pays européens découvrent que les steaks hachés et certains plats cuisinés contiennent de la viande de cheval non étiquetée. Certaines carcasses sont même contaminées par un médicament interdit. Suite à ce scandale, on découvre que certains chevaux proviennent de laboratoires tels que Sanofi. Ils devaient initialement finir leur vie comme chevaux de loisirs.