À la frontière Franco-Belge, l'athmosphère est plus tendue que jamais

Par Foozine, le 20 Juillet 2018, dans actu
Rejoins Foozine sur FB  

La demi-finale perdue face aux Bleus a provoqué un vrai ressentiment anti-Français en Belgique, Thibaut Courtois a d'ailleurs laissé exploser sa frustration devant les médias :'La frustration est là car on perd contre une équipe qui n'est pas meilleure que nous, on a perdu contre une équipe qui joue à rien, qui défend.'



La rivalité sportive entre les deux pays a laissé place à des actes de violence qui ont poussé les autorités à fermer le pont reliant les deux pays le soir de la demi-finale mais de la finale
À la frontière Franco-Belge, l'athmosphère est plus tendue que jamais
'Ce sont des jeunes qui sont venus pour narguer. Les plus anciens se tapent dans la main et se disent bien joué. Tandis que les jeunes provoquent. C'est une question de génération', relativise Jean-Charles, un Français qui passe la frontière tous les jours.
À la frontière Franco-Belge, l'athmosphère est plus tendue que jamais
'On est un peu amers de la défaite. Il y a aussi de la jalousie sans doute. On se voyait en finale et il y a eu une grosse déception. Ici, on dit que les Français ont un complexe de supériorité. Ils ont ce côté supérieur qui nous agace un peu', explique Bruno, gérant d'un tabac à Comines Belgique.

'Ça va forcément redescendre pendant les vacances', espère Bruno côté belge. 'On a besoin d'eux et ils ont besoin de nous', estime Michael, côté français.
À la frontière Franco-Belge, l'athmosphère est plus tendue que jamais