Coupures d’électricité : ce qui nous attend cet hiver 2022

L'hiver s'annonce, et des coupures d'électricité pourraient s'avérer nécessaires. À quoi s'attendre ? Comment anticiper ?

Coupures d’électricité : ce qui nous attend cet hiver 2022 – Source : iStock

Après une longue crise sanitaire, les Français enchaînent les coups durs. Aussi, l’année 2022 a connu de nombreuses crises et catastrophes. Et comme une nouvelle ne vient jamais seule, le prix de l’énergie a fini par exploser. Aussi, dans les ménages, on reste plus prudent que jamais avec la consommation électrique. Chaque petit geste compte. Mais l’État répond présent, pour soutenir la population, avec des chèques énergie et des primes en cas de rénovation. Malgré tous ces efforts, les besoins en énergie risquent de créer des tensions sur le réseau (RTE). Pour éviter tout problème, des coupures d’électricité pourront donc avoir lieu. L’équipe de Foozine fait le point pour vous aider à mieux comprendre ce qui vous attend.

Qui peut organiser des coupures d’électricité ?

Si pendant de longues années, l’électricité en France a rimé avec EDF, les choses ont pu devenir un peu plus complexes aujourd’hui. Pour faire simple, il faut découper le secteur en plusieurs activités.

En premier lieu, on retrouve les entreprises qui produisent de l’électricité. Parmi elles, on retrouve Engie, EDF ou encore TotalEnergie.  Ensuite, il existe un opérateur en charge du réseau transport de l’électricité, il s’agit de l’entreprise RTE. Elle occupe un rôle clé, en acheminant l’énergie de son lieu de production jusqu’aux consommateurs. Elle permet ainsi d’éviter les coupures d’électricité.

De son côté, Enedis assure la gestion du réseau de distributions. Mais il existe d’autres sociétés (basées localement en France) qui joue aussi ce rôle de distribution de l’électricité. Enfin, en bout de chaîne, on retrouve les fournisseurs, qui vendent l’énergie aux usagers. Parmi eux, certains sont bien connus, et produisent aussi de l’électricité, comme Engie, EDF ou TotalEnergie. Toutefois, des fournisseurs alternatifs existent aussi. Par exemple, Enercoop et Energem proposent une énergie verte et locale. Tous ces fournisseurs évoluent en concurrence.

Cela dit, parmi tous ces acteurs, seuls Enedis et RTE peuvent gérer le réseau, et déclencher des coupures d’électricité. Bien-sûr, les décisions les plus importantes se prennent en collaboration avec le Ministère de la Transition énergétique.

Pourquoi faire coupures d’électricité ?

Rassurez-vous, ce genre de procédure ne surviendra pas sans que les citoyens ne soient prévenus. Néanmoins, elles ne concerneront pas tout le monde en même temps. Les coupures d’électricité resteront de courte durée. Et elles toucheront les foyers de façon équitable, à tour de rôle.

Mais pourquoi doit-on envisager des coupures ? Tout d’abord, il faut comprendre que contrairement à l’essence ou au blé, l’électricité ne se stocke pas. Il n’existe pas de réserve chez les fournisseurs. L’énergie est produite en continu et répartie tout de suite sur le réseau. S’il existe différents opérateurs, il faut les différencier du Réseau de transport de l’électricité. Cette entreprise gère l’acheminement de l’énergie au sein des foyers. Et RTE reste seul à prendre la décision, si une coupure d’électricité s’impose.

Ce petit désagrément permet d’éviter des problèmes sur le réseau. La bête noire des opérateurs ? Le black out. Or si nous consommons trop d’énergie, par rapport à la quantité disponible, la menace plane. Dans ce cas, les coupures d’électricité concerneraient l’ensemble de pays, et pourraient faire de gros dégâts.

Comment s’informer sur les coupures de courant ?

Les coupures d’électricité pourront commencer sur différentes plages horaires. Néanmoins, les risques se concentrent sur les heures où la consommation atteint un pic. Soit le matin de 8 h à 13 h ou le soir de 18 h à 20h.

Pour éviter tout risque de black out total, les coupures d’électricité auront donc lieu de façon tournante et ciblée. Elles ne concerneront pas des régions ou des villes entières, mais seulement des quartiers. Elles ne pourront pas excéder deux heures.

Toutefois, les coupures d’électricité peuvent se dérouler en toute sérénité avec un peu d’organisation. Aussi, pour suivre l’état du réseau électrique, il existe de nouveaux outils. Ecowatt, par exemple, permet de visualiser les zones concernées par les coupures sur une carte de France. Ce système fonctionne comme une météo.

En anticipant les coupures d’électricité, vous pouvez aussi vous organiser. Ainsi, on peut tout à fait décaler la préparation des repas, ou prévoir quelques batteries externes pour charger vos appareils. L’essentiel reste de ne pas se laisser surprendre et de ne pas céder à la panique. Car ces derniers mois, les rumeurs les plus folles ont circulé concernant la crise énergétique. La plupart n’ont rien de vrai, mais créent beaucoup d’angoisse parmi les Français.

(Mis à jour le vendredi 2 décembre à 11:46)

Enedis et RTE annonce un test à grande échelle, le 9 décembre

Comme nous l’avons expliqué, sur les coupures d’électricité, l’anticipation reste la clé. Pour éviter des déconvenues le moment venu, les opérateurs de l’électricité commencent donc à se préparer, dès maintenant, à d’éventuels problèmes. En effet, alors que le mois de décembre démarre peine, le froid semble s’annoncer peu à peu. Après un automne plutôt clément, le thermomètre vient de chuter sous les 5 degrés en Île-de-France. Connaître les bonnes pratiques en cas de délestage devient donc crucial pour les techniciens. RTE a donc dévoilé son plan pour tester d’éventuelles coupures d’électricité. « Enedis et RTE s’apprêtent à mettre en place un test d’envergure en vue des potentielles coupures de courant qui pourraient se produire au cœur de la période hivernale. »

Le 9 décembre, RTE et Enedis vont donc réaliser un exercice de grande ampleur, en lien avec les préfectures françaises.  Ce test permettra aux agents s’exercer pour être opérationnels le moment venu. Ainsi, les agents d’Enedis, de la RTE, et des autorités auront chacun un rôle bien précis à jouer. Une manière de préparer les prochains délestages, pour les réaliser en toute sérénité le jour j.
« Ce sont les dispatchers, nos agents aiguillent l’électricité dans le réseau, qui vont simuler un délestage avec leurs ordinateurs. »

Cela dit, cet exercice ne signifie pas que les citoyens feront face à des coupures d’électricité le 9 décembre. D’après la RTE, il s’agit d’une simple simulation. Elle permettra aux agents de s’entraîner. Dans le cadre de ce test, ils prendront en compte les conditions météorologiques et l’électricité disponible. Néanmoins, cet exercice restera sans effet sur la population. Ainsi, vous ne risquez pas de coupures d’électricité. « Mais ça ne correspondra pas réellement à ce qui va se passer en cas de délestage et il n’y aura pas de délestage effectif cette journée. »

 

Source : Ouest France

 

Accueil / Actualités / Coupures d’électricité : ce qui nous attend cet hiver 2022