Jean-Marie Bigard en colère contre Gilles Verdez sur le plateau de TPMP

La tension a monté d’un cran entre Jean-Marie Bigard et Gilles Verdez le 6 décembre 2022 sur TPMP. Découvrez l’origine de ce clash.

Jean-Marie Bigard en colère contre Gilles Verdez sur le plateau de TPMP – Source : Getty Images

Chaque jour, la chaîne C8 diffuse un épisode de la célèbre émission « Touche pas à mon poste ». Pour rappel, Cyril Hanouna est aux commandes de cette émission en question. Au rendez-vous, une animation mais aussi des débats entre les chroniqueurs. Ce n’est pas tout, comme à son habitude, Cyril Hanouna invite, que ce soit, des personnalités politiques ou des stars sur son plateau. Et le 06 décembre 2022, c’est Francky Vincent qui a fait honneur de sa présence. Le chanteur de 66 ans était venu parler de sa promotion au rang de Chevalier des Arts et des Lettres. Une bonne nouvelle qui a malheureusement fini en clash. En effet, la tension était palpable, surtout entre Jean-Marie Bigard et Gilles Verdez.

Jean-Marie Bigard : le nouveau chroniqueur de TPMP

Depuis les débuts de l’émission « Touche pas à mon poste » (sur France 4 pour rappel, puis D8, devenu ensuite C8, depuis septembre 2016), Cyril Hanouna s’entoure de chroniqueurs. Ces derniers sont très fidèles à l’animateur.

Cependant, ils ne s’éternisent pas sur le plateau. Il y a, ceux qui au bout de quelques mois de participation, s’en vont et sont remplacés par d’autres célébrités. Cette année, Gilles Verdez, Matthieu Delormeau, Danielle Moreau, Delphine Wespiser ou encore Raymont Aabou sont régulièrement autour de la table.

Une autre personne est venue faire partie de leur bande et Cyril Hanouna l’a annoncé le 10 novembre 2022.

« Petite surprise, un nouveau chroniqueur arrive ce soir. Toute la France le connaît, c’est un événement… Faites entrer le nouveau chroniqueur ! », a-t-il lancé avant que le public acclame fort Jean-Marie Bigard qui sortait des loges.

Eh oui, en cette fin d’année 2022, l’humoriste rejoint la place de chroniqueur dans l’émission de C8. Une nouvelle qui semble ravir bon nombre de personnes.

« Je sais qu’on va être encore plus surveillé par l’Arcom (Autorité publique française de régulation de la communication audiovisuelle et numérique). C’est une émission à risque. Attention, c’est peut-être la dernière ! Souvenez-vous de cette date, on est le 10 novembre », s’est amusé celui que l’on surnomme Baba.

Quant au compagnon de Lola Marois, il a immortalisé son entrée en scène par une blague disant :

« C’est deux plombiers, il y en a un qui est sous le lavabo, son collègue est derrière lui et regarde ce qu’on appelle communément le sourire du plombier. Il s’aperçoit que son pote porte un string rose. Il lui tape sur les fesses et lui dit : ‘Tu portes des strings maintenant ?’ L’autre lui répond : ‘Non mais celui-là comme ma femme l’a trouvé dans ma bagnole, j’ai dit que c’était à moi ! »

Une vive altercation sur le plateau

À peine est-il devenu chroniqueur que Jean-Marie Bigard fait déjà parler de lui. Il faut savoir que le père de famille est réputé pour avoir une grande franchise. Il ne ménage pas ses mots et n’hésite pas non plus à recaler ceux qui se trouvent sur son chemin.

Récemment, Gilles Verdez s’est frotté à celui-ci. Les deux hommes ont eu une vive altercation, qui a d’ailleurs fini en clash sur le plateau. Que s’est-il passé ?

Eh bien, comme il a été dit, Francky Vincent était venu dans « Touche pas à mon poste ». Il y a évoqué sa promotion au rang de Chevalier des Arts et des Lettres. Un titre qui ne semble pas plaire à certains, y compris à Gilles Verdez.

Ce dernier s’en est pris à la star et affirme devant le public qu’il ne comprenait pas pourquoi le ministère de la République a pris la décision de lui accorder cette distinction. Et ce, dans la mesure où Francky Vincent ne cache pas son admiration pour Dieudonné.

« Je suis très choqué. Moi, M. Vincent, ce ne sont pas les paroles qui me gênent. C’est votre adoration pour Dieudonné. Sur la chaîne d’Alain Soral, un extrémiste d’extrême-droite, vous avez quand même dit que Dieudonné était votre idole : ‘Je lui voue une admiration inconditionnelle, tout le respect du monde’. Dieudonné est un antisémite, condamné comme tel, comment pouvez-vous dire ça ? », a-t-il lancé.

L’interprète de la chanson « Alice, ça glisse » lui a alors répondu :

« Quand j’aime un artiste ou une célébrité, le reste ne me regarde pas. Je suis Antillais, on est comme ça, on est spontanés par rapport à la personne. (…) Moi j’aime l’artiste. Quand il fait ses spectacles, je l’adore »

La réponse cinglante de Jean-Marie Bigard

Ce que Francky Vincent a dit n’a pas plu à certains chroniqueurs. Mais le débat était loin d’être fini. Gilles Verdez a continué à s’acharner sur l’invité. Une chose qui n’a pas fait l’unanimité auprès des téléspectateurs.

Benjamin Castaldi a d’ailleurs trouvé la remarque du chroniqueur hors sujet. Et ce n’était pas le seul à le voir. Jean-Marie Bigard n’était pas non plus d’accord sur les dires de Gilles Verdez.

« Élie Semoun le dit et il y a un truc qu’on ne peut pas contester, c’est un humoriste d’une drôlerie… », lui a -t-il sorti.

Le mari de Fatou a répliqué en disant :

« Un antisémite drôle ? Mais vous êtes fou ! »

Jean-Marie Bigard était agacé par cette réponse. Il a ainsi demandé à Gilles Verdez de se taire.

« Ta gu*ule ! Je condamne très sévèrement les propos antisémites de Dieudonné. Ce n’est pas compliqué de faire la séparation entre l’homme et l’artiste. », a-t-il lâché en direct.

Francky Vincent a poursuivi :

« Je ne condamne pas moi. Je ne suis pas juge, je ne peux pas dire ça. Je n’apprécie pas du tout ça. »

Source : Ouest-france

Accueil / Actualités / Jean-Marie Bigard en colère contre Gilles Verdez sur le plateau de TPMP