Coupures d’électricité : les erreurs à éviter avec votre groupe électrogène

Craignant les futures coupures d’électricité, des Français se tournent vers les groupes électrogènes. C’est pour éviter un hiver sombre.

Coupures d’électricité : les erreurs à éviter avec votre groupe électrogène – Source : Istock

On est dans une période de crise énergétique et il est fort probable que l’on subisse des coupures d’électricité cet hiver. Cela étant, espérant éviter un hiver sombre, nombreux sont les Français qui se ruent sur les groupes électrogènes. Cependant, il convient de faire le point sur quelques erreurs à ne pas commettre sur leur utilisation.

Groupe électrogène : les précautions à considérer

À en croire les gestionnaires Enedis et RTE, des coupures d’électricité pourraient survenir cet hiver. Cela étant, avec un groupe électrogène, on peut pallier le manque d’électricité. D’ailleurs, de nombreux Français se précipitent pour en acheter. Toutefois, il y a certaines précautions à considérer quant à son utilisation. Les voici :

L’installer à l’extérieur pour éviter les coupures d’électricité

À l’instar du monoxyde de carbone, des émanations toxiques se dégagent d’un groupe électrogène. Il s’agit d’un gaz inodore et incolore qui peut être mortel en cas d’accumulation dans un espace fermé.

C’est la raison pour laquelle on conseille vivement de l’installer à l’extérieur. Cela dit, il faut qu’il soit à l’abri de la pluie et de la neige. Par ailleurs, il ne faut pas également l’installer dans un endroit mal-ventilé comme le sont souvent les garages ou les sous-sols.

Si donc vous résidez dans un appartement, oubliez le groupe électrogène.

N’utilisez pas des appareils simultanément

Votre groupe électrogène risque de surchauffer si vous utilisez tous vos appareils électroménagers en même temps. Ce qui peut entraîner une coupure de courant. Cela dit, le mieux est de prendre conscience de la capacité de votre groupe électrogène. Pour cela, vous devez vous référer à sa puissance maximale.

Entretenez bien votre groupe électrogène

Si vous achetez un groupe électrogène, pensez à bien l’entretenir au fil du temps. C’est important bien que ce soit un appareil utilisé occasionnellement. En clair, pensez à faire des changements d’huile de manière régulière. Pensez aussi à vérifier la lubrification et à mettre en route votre groupe électrogène même pendant les beaux jours.

Attention aux offres trop alléchantes

En effet, il y a de l’incertitude quant à l’approvisionnement électrique cet hiver. Du coup, on constate de fortes augmentations sur les ventes de groupes électrogènes ces derniers temps. Ces quatre derniers mois par exemple, les quantités vendues se sont vues multipliées par 2,5 par rapport à 2021.

C’est ce que l’enseigne Castorama a communiqué. Dans ce contexte, on constate qu’il y a un allongement considérable de délais pour en obtenir un. Sur internet, les offres alléchantes se font beaucoup. Cela dit, veillez à être prudent et à bien comparer les offres entre elles.

Coupures d’électricité : quelques faits à connaître

Le réseau de transport d’électricité (RTE) a commencé à tirer la sonnette d’alarme il y a plusieurs semaines déjà. Le 18 novembre, RTE avait alerté sur un risque important de tension en janvier 2023. À l’heure actuelle, à peu près la moitié du parc nucléaire (23 réacteurs) est encore à l’arrêt.

Ce serait dû à un calendrier de maintenance très chargé. Mais aussi à des cas de fissures relevés sur des circuits essentiels au fonctionnement des centrales. Pour rappel, l’hiver dernier, malgré l’arrêt de 17 rédacteurs, il n’y avait pas de coupures d’électricité.

Cela fait longtemps que le gestionnaire met en garde contre une pénurie électrique hivernale.

« Il ne s’agit pas de quelque chose qui nous tombe dessus sans que l’on ait eu le temps d’y réfléchir. »

C’est ce qu’a dit Nadia Ziane en reprochant à l’État de ne pas avoir assez creusé la question du mix énergétique. Selon elle, c’est l’État qui a érigé l’électricité comme première énergie de chauffage. Elle ne s’étonne donc pas que cela ne tienne plus.

Nadia Ziane est de l’association Familles rurales et elle travaille sur la précarité énergétique.

Coupures d’électricité : comment vont-elles se passer ?

À en croire la circulaire du gouvernement, 60 % de la population française ou presque pourrait subir ces coupures d’électricité. Cela étant, ces coupures ne concerneront pas les clients prioritaires. On a défini 14 000 sites, dont les gendarmeries, les casernes de pompiers, les commissariats, les hôpitaux et certains sites industriels.

Cela dit, les foyers se trouvant sur la même ligne électrique que ces clients prioritaires ne subiront pas de coupures. C’est RTE qui décidera des coupures, mais seulement si les mesures de sobriété ne sont pas efficaces.

Le gestionnaire enverra la demande de délestage à Enedis et celui-ci coupera l’électricité aux heures de pointe. De 8 heures à 13 heures le matin et de 18 heures à 20 heures le soir.

Au maximum, le black-out durera deux heures. Selon Enedis, les coupures d’électricité seront à appliquer sur l’ensemble du territoire et elles seront tournantes. Cependant, il n’a pas précisé quel territoire plongera dans le noir.

Source : Cnews

Accueil / Actualités / Coupures d’électricité : les erreurs à éviter avec votre groupe électrogène