Aides : les différentes primes disponibles en ce mois de décembre pour aider les Français

À l’approche des fêtes de fin d’année, ces 7 aides pourraient bien faire du bien à votre porte-monnaie en ce mois de décembre 2022.

Aides : les différentes primes disponibles en ce mois de décembre pour aider les Français – Source : iStock

Prime de Noël, aides pour les HLM, chèque énergie… L’état nous réserve de nombreux coups de pouces en ce mois de décembre. En plus de cela, les salariés pourront aussi obtenir de nombreux « bonus » de la part de leur employeur.

Quelles aides pouvez-vous attendre de la part de l’État ?

En ce mois de décembre, l’État distribuera trois subventions ou primes selon certaines conditions.

Chèque énergie

Face à la crise énergétique, l’État a mis à disposition de 12 millions de ménages, une aide de 200 euros. Les bénéficiaires ne sont autres que ceux qui ont déjà reçu, au mois de mars dernier, le chèque énergie. Les foyers qui se chauffent au bois domestique ne sont pas en reste.

Ceux qui se chauffent au fioul auront pour eux le chèque énergie spécial « Opération fioul ». L’Agence de services et de paiement (ASP), s’est déjà chargée de les distribuer depuis le mois de novembre.

Entre la fin du mois de décembre et le début du mois de janvier, les foyers éligibles recevront les chèques énergie exceptionnels.

Aide d’Action logement

L’aide Action logement est une enveloppe de 600 euros destinée aux locataires d’un logement social (HLM) qui subissent de plein fouet la crise énergétique. Seuls ceux qui sont confrontés à une hausse des charges énergétiques y auront droit. Ils la recevront à partir du 12 décembre 2022.

Prime de Noël

À partir de la mi-décembre, les ménages bénéficiaires de minima sociaux (RSA, AER, ASS, notamment) percevront la prime de Noël. Son montant varie selon la composition du foyer. Même si le gouvernement n’a pas encore dévoilé son montant, il est certain qu’elle sera supérieure ou égale à 152,45 euros.

Le bonus vélo

Il s’agit ici d’un coup de pouce qui permet d’acheter un nouveau vélo électrique, un vélo cargo, etc. Pour inciter les Français à adopter ce moyen de transport, l’État met en avant les « bonus écologiques ». Une prime à la conversion est en cours de distribution. Cela a commencé au mois d’août et se terminera à la fin de cette année.

Selon les modèles, cette aide varie entre la situation et les ressources du demandeur. C’est-à-dire : entre 100 et 2 000 €.

Si vous vous débarrassez d’un véhicule polluant au profit d’un vélo à assistance électrique, vous obtiendrez une prime à la conversion. Cette dernière peut atteindre 3 000 euros. Et ce, qu’il soit neuf ou d’occasion.

Quelles aides pouvez-vous attendre de la part de votre entreprise ?

Le contrat de travail, la convention ou l’accord collectif peut contenir des clauses qui vous seront bénéfiques. Votre employeur devra peut-être vous verser quelque chose de plus que la prime Macron. Voici donc les aides auxquelles vous pourriez prétendre en ce mois de décembre.

La prime exceptionnelle de pouvoir d’achat

La prime exceptionnelle de pouvoir d’achat ou « prime Macron » a vu le jour en 2018. À cette époque, le gouvernement l’avait sorti en réponse à la crise des gilets jaunes. En 2020, l’État a dû le remettre sur la table pendant la crise sanitaire.

Cette aide réapparaît en 2022 sous le nom de « prime de partage de la valeur » (PPV) afin de faire face à l’inflation galopante. Elle peut atteindre actuellement 3 000 euros. Si l’entreprise a mis en place un accord d’intéressement ou de participation volontaire, cela peut aller jusqu’à 6 000 euros.

Cette aide est destinée aux salariés disposant d’un contrat de travail, y compris les apprentis et intérimaires. Les stagiaires ne sont toutefois pas concernés. En plus de cela, elle est temporairement exonérée de taxes. Et ce, jusqu’au 31 décembre 2023.

Épargne salariale

Exceptionnellement, les salariés ont la possibilité de débloquer jusqu’à 10 000 euros, net d’impôt, de leur dispositif d’épargne salariale. Et ce, jusqu’à la fin de l’année 2023. La loi sur le pouvoir d’achat a rendu cela possible.

Notons que l’argent que vous débloquerez dans le cadre de ce dispositif ne doit pas servir à n’importe quel fins. Il faut l’utiliser « pour financer l’achat d’un ou plusieurs biens ou la fourniture d’une ou plusieurs prestations de services ». Le Fisc pourra vous demander des pièces justificatives afin de s’assurer que vous allez l’utiliser à bon escient.

Un 13e mois de salaire

Dans certains cas, les salariés pourront prétendre à un 13e mois de salaire. Et ce, sans considération du montant de la rémunération versée. Cela dépendra de la décision de l’employeur ou d’un usage d’entreprise.

Les personnes ayant quitté leur fonction en cours d’année auront un chèque au montant relatif au temps de présence dans l’entreprise. Cela sera calculé sur la base de ce qui a été salaire global brut mensuel.

Source : Lefigaro

Accueil / Actualités / Aides : les différentes primes disponibles en ce mois de décembre pour aider les Français