Coupures d’électricité : quelles sont les consignes pour cet hiver 2022 ?

Ce mercredi 14 décembre, les autorités du Vaucluse ont donné la conduite à suivre en cas de coupures d’électricité cet hiver.

Coupures d’électricité : quelles sont les consignes pour cet hiver 2022 ? – Source : iStock

Des coupures d’électricité pourraient survenir cet hiver afin de stabiliser le réseau électrique. Pour se préparer à cette éventualité, ce mercredi 14 décembre, une conférence de presse a réuni les représentants d’Enedis, du réseau de transport d’électricité (RTE), des pompiers, de l’agence régionale de la santé (ARS), du rectorat et les autorités du Vaucluse. Durant ce rassemblement, la préfète a discuté des consignes à suivre pour prévenir les coupures d’électricité. Des recommandations importantes pour faire face aux scénarios délestage ont aussi été évoquées. On fait le point dans cet article.

Des économies d’énergie pour éviter les coupures d’électricité

L’application Ecowatt a été développée dans le but d’éviter les coupures d’électricité. Elle est indispensable pour recevoir le signal Ecowatt qui fonctionne comme une « météo de l’électricité ».

En fonction de la situation du réseau électrique, celui-ci prendra 3 couleurs :

  • Un signal vert est le reflet d’un système électrique normal. Il n’y a donc pas d’alerte.
  • Un signal orange vous prévient que le réseau électrique commence à être tendu. Les éco-gestes doivent être appliqués.
  • Un signal rouge se réfère à un réseau électrique tendu. À ce niveau, tout le monde doit impérativement changer les habitudes de consommation. Autrement, des coupures d’électricité s’ensuivront.

En cas d’alerte rouge et d’alerte orange, la préfecture du Vaucluse fait les recommandations suivantes.

Chez vous :

  • Éteignez les appareils en veille et en marche que vous n’utilisez pas.
  • Autant que possible, réduisez les pièces allumées. Éteignez donc la lumière si ces dernières sont inoccupées.
  • Limitez votre consommation d’eau chaude.
  • Limitez votre temps de visionnage de vidéos en streaming durant ‘les heures pleines.
  • Gardez une température intérieure à 19 degrés. En cas d’absence, maintenez une température de 16 ou de 17 degrés.
  • Dans l’idéal, démarrez seulement les appareils à grande consommation comme le four, le lave-linge, la plaque de cuisson ou le sèche-linge à partir de 20 heures.

Au bureau :

  • Autant que possible, veuillez réduire l’éclairage et la température de votre lieu de travail.
  • Décalez la recharge des appareils électriques durant les heures creuses.

Comment réagir en cas de coupures d’électricité ?

En général, les éco-gestes évoqués permettent de rétablir une tension normale. Mais si le réseau électrique reste tendu, une coupure d’électricité sera inévitable.

Le réseau de transport de l’électricité (RTE) prévient alors Enedis qu’un délestage va se produire. C’est ce gestionnaire d’électricité qui transférera l’information aux autorités.

Une alerte est alors lancée à J-3. Durant ce laps de temps, le signal Ecowatt va diffuser une alerte orange, puis une alerte rouge. Si le signal reste très tendu malgré les gestes destinés à les éviter, un délestage se produira sur une zone géographique précise.

Les opérations de délestage sont agencées par le centre opérationnel départemental (COD) de la préfecture. Celle-ci commencera ses activités à partir de 15 heures à J-1 du délestage. Une cellule d’information du public est aussi ouverte à partir de 17 heures. Les communes doivent informer leurs habitants et commencer le plan communal de sauvegarde.

Le compte à rebours est donné à 17 heures à J-1 de la coupure d’électricité. La zone géographique concernée est communiquée à ce moment-là sur le site internet d’Ecowatt ou sur son application.

En général, les coupures ne durent que deux heures, pendant les jours ouvrés. Ces dernières se déroulent toujours durant le pic de consommation en semaine en matinée (de 8 heures à 13 heures) ou le soir (de 18 heures à 20 heures).

Existe-t-il une exception aux coupures d’électricité ?

La préfète du Vaucluse a expliqué qu’en cas de délestage, les commerces, les usines, les restaurants, vont affronter la coupure d’électricité comme tout le monde. Une seule exception est accordée aux entreprises qui risquent un endommagement irrémédiable de leurs outils de production en cas de coupures d’électricité. C’est notamment le cas des firmes qui utilisent des fours verriers.

Toutefois, les zones prioritaires ne doivent pas excéder un total de 38 %, sinon le délestage ne réglera pas la surtension du réseau électrique. La préfète du Vaucluse a déclaré :

« Je comprends leurs inquiétudes, elles sont légitimes. Mais on ne peut pas protéger tout le monde. Parce que dans ce cas-là protéger tout le monde revient à ne protéger personne parce qu’on éviterait pas le black-out en protégeant tout le monde ».

Si une coupure va avoir lieu dans la matinée, les établissements scolaires doivent aussi se préparer à ce scénario. En effet, elles ne sont pas prioritaires.

C’est aussi la raison pour laquelle les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ne seront pas prioritaires. Aussi, les personnes à haut risque vital du département délesté seront notifiées individuellement par Enedis. Même si elles sont sous respirateurs en quasi-permanence, elles devront se préparer elles-mêmes à cette éventualité. Le directeur de la Délégation Départementale du Vaucluse de l’Agence régionale de santé, Loïc Souriau expliqué :

« Ça veut dire charger la batterie de l’appareil pour qu’il n’y ait pas de panne en cas de délestage. Ça veut dire aussi prendre contact avec des proches qui sont dans une zone pas délestée pour y être transféré et enfin si ces deux solutions ne peuvent pas être mises en place il y a possibilité de demander une hospitalisation ».

Qu’en est-il des secours ?

La conférence de presse a aussi relevé le cas des secours. Il a été décidé qu’au moment venu, même les pompiers seront délestés.

Toutefois, ils possèdent des équipements pour générer du courant électrique dans le besoin. Ils ont également les renforts humains nécessaires pour les appuyer.

Retenez toutefois qu’en cas d’urgence durant les coupures d’électricité, veuillez contacter :

  • Le 15 pour joindre le Samu
  • Le 17 pour joindre les forces de l’ordre
  • Le 18 pour joindre les pompiers

Mais dans le cas où ces coupures d’électricité auraient entraîné un problème sur le réseau électrique, appelez le numéro d’urgence 112. Votre appel aura alors plus de chance d’être reçu. En dernier recours, vous pourrez toujours vous rendre directement à la gendarmerie, à la police ou à la caserne de pompiers.

Source : Planet.fr

Accueil / Actualités / Coupures d’électricité : quelles sont les consignes pour cet hiver 2022 ?