Compteur Linky : il faudra désormais payer si vous n’êtes pas équipé

À partir de janvier 2023, les clients non équipés du compteur Linky devront déclarer leur consommation eux-mêmes. Les détails.

Compteur Linky : il faudra désormais payer si vous n’êtes pas équipé – Source : iStock

Le grand déploiement du compteur Linky a pris fin en 2021. Mais Enedis continue à l’installation de celui-ci pour ceux qui le souhaitent. Même si certaines personnes sont contre la pose de ce compteur, celle-ci est pourtant obligatoire. La filiale d’EDF s’est montrée tolérante jusqu’à maintenant. Mais à partir du 1er janvier 2023, ce choix ne sera plus sans conséquence. Désormais, les clients non équipés du compteur Linky doivent connaître leur consommation eux-mêmes. Autrement, ils seront contraints de payer 8,48 euros tous les deux mois. Les anti-Linky trouvent la mesure injuste, mais Enedis se défend. Tous les détails dans cet article.

Déclarer ses relevés soi-même pour ne pas payer

À l’heure actuelle, Enedis compte plus de 36 compteurs Linky installés en France. Cet appareil intelligent transmet à distance la consommation des clients. Outre cette utilité logistique, Linky a permis aux ménages de mieux gérer leur consommation en électricité grâce à un suivi sur une plateforme spécifique.

Mais la pose du compteur Linky divise encore les clients d’Enedis. Plus de 2 millions de ménages possèdent encore des compteurs de l’ancienne génération.

Ces usagers « se verront appliquer des frais de relevé relatifs à la gestion spécifique de la relève des compteurs ancienne génération », à raison de 8,48 euros tous les 2 mois, soit 49,80 euros HT, selon Enedis.

Pour précision, cette mesure ne concerne que les ménages qui « ne sont pas équipés d’un compteur Linky et qui n’ont pas adressé d’auto-relevé durant les 12 derniers mois ». Désormais, ces données devront être transmises par téléphone ou par Internet, au gestionnaire.

Cette solution est valable pour 2 ans seulement. Au 1er janvier 2025, les frais de relevés seront obligatoires. Toutefois, Enedis a bien spécifié que les frais « sont bien entendu stoppés en cas d’installation d’un compteur Linky ».

Les opposants au compteur Linky évoquent une injustice

Le groupe d’opposition au compteur Linky est contre les frais de relevés imposés par Enedis. Ce dernier a transmis le dossier auprès de la justice pour suspendre la décision de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE).

« C’est une arnaque, une injustice par rapport aux autres consommateurs. Pourquoi seuls certains devraient payer leurs relevés et pas les autres ? » s’indigne Bernard Gisclard, partisan du mouvement Stop Linky Tarn Sud.

Mais Enedis voit cette affaire d’une autre façon.

« Envoyer des agents réaliser ou contrôler ces relevés a un coût, tout comme le traitement de ces données lorsqu’ils sont envoyés par les clients. »

Dans une interview, Enedis a affirmé que cette mesure avait déjà été convenue depuis longtemps,

« La facturation de la relève des compteurs ancienne génération a été annoncée dès le début du programme de déploiement du compteur Linky fin 2015. Le maintien d’une gestion spécifique des anciens compteurs, en parallèle de celle des plus 36 millions de compteurs Linky, engendre des coûts supplémentaires pour Enedis ».

L’installation de ces compteurs intelligents a permis des économies de plusieurs millions d’euros au groupe.

Aussi, Enedis explique que cette décision ne veut en aucun cas privilégier une certaine catégorie de consommateurs.

« Il ne nous semble pas juste de faire porter ce coût à tous les consommateurs, nous demandons juste le coût réel de ces interventions qui ne concernent que les personnes qui ne sont pas équipées d’un compteur Linky. »

Compteur Linky : plus de 2 millions d’utilisateurs influencés par des idées reçues

90 % des clients d’Enedis ont accepté l’installation du compteur Linky chez eux. Mais le pourcentage représente les réticents à cette mesure, une opinion nourrie par de nombreuses idées reçues.

Les données personnelles des utilisateurs en danger ?

Le compteur Linky recueille toutes sortes d’informations du ménage. Mais ce détail est difficile à accepter pour de nouveaux utilisateurs. Ces derniers sont inquiets quant au traitement de ces données entre les mains d’Enedis. Celui-ci a alors expliqué que :

  • Enedis ne pourra jamais partager ces informations sans l’accord du consommateur.
  • Les informations reçues à distance sont cryptées aussi, leur vol n’est pas possible.
  • La Commission nationale de l’informatique et des libertés a approuvé la méthode de transmission et de traitement des informations obtenues par le compteur

Compteur Linky : un dispositif dangereux pour la santé ?

Il y a quelque temps, le Centre International de Recherche sur le Cancer a indiqué que les champs électromagnétiques de radiofréquence du compteur Linky, étaient « potentiellement cancérigènes ». Les ménages ont alors commencé à s’inquiéter.

Pourtant, des études ultérieures de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), dément cette théorie. Ces ondes émises par Linky, seraient trop faibles pour constituer un réel danger pour la santé.

Source : Franceinfo

Accueil / Actualités / Compteur Linky : il faudra désormais payer si vous n’êtes pas équipé