Radar fou : suite à un mauvais réglage, la préfecture annule tous les PV

Un radar flou a flashé sans distinction des automobilistes roulant en dessous ou au-dessus des limitations. La préfecture a annulé les PV.

Radar fou : suite à un mauvais réglage, la préfecture annule tous les PV – Source : iStock

Les automobilistes de Charente-Maritime sont passés par tous leurs états à cause de ce radar fou. Cet automate se trouvait au bord de la route départementale 137. Elle a flashé des automobilistes qui respectaient la limitation de vitesse durant plusieurs jours. La préfecture a reçu plusieurs plaintes émanant des usagers. Cela a abouti à une annulation pure et simple de tous les PV.

La préfecture reconnaît le problème

La vitesse autorisée sur cette départementale est repassée à 90 km/h après avoir été limitée à 80 km/h. En effet, le gouvernement a abrogé l’ancienne limitation au niveau national. Cependant, un radar de la départementale 137 n’a pas reçu la modification dans ses paramètres de fonctionnement.

De nombreux usagers ont déposé une plainte auprès des autorités. La préfecture de Charente-Maritime a entendu l’appel des automobilistes. Elle a reconnu que l’appareil ne fonctionnait pas parfaitement dans une annonce publiée le 19 décembre 2022.

De ce fait, tous les PV relevés vont être purement et simplement annulées. Il s’agit des véhicules flashés par le radar à partir du 30 novembre. Et ce, en l’espace d’une semaine. Les personnes ayant reçu l’une de ces contraventions n’auront pas à s’encombrer d’une quelconque formalité. Les accusations allant à leur encontre seront automatiquement classées sans suite.

Le radar en question fonctionne désormais normalement. C’est en tout cas ce qu’assure la préfecture de Charente-Maritime. Que les personnes qui ont déjà payé leur amende se rassurent. L’État ne manquera pas de les rembourser.

Un radar tronçon des virages de Coudes retiré

Les usagers de l’A75 entre Issoire et Clermont-Ferrand ont sûrement remarqué ce changement. Le tronçon situé dans les virages de Coudes n’est plus là depuis quelques jours. Et ce, alors qu’il était en service depuis près de dix ans. Il s’agissait du radar qui enregistrait le plus d’infractions dans le Puy-de-Dôme.

La préfecture du Puy-de-Dôme a pris la décision de retirer ce radar pour une raison bien précise. En effet, la Direction interdépartementale des routes (DIR) Massif Central prévoit d’effectuer des travaux sur ce tronçon. Cela commencera en début d’année prochaine. Gageons que cet automate qui mesure la vitesse moyenne des véhicules entre deux points reprendra du service une fois que ce sera fini.

Un radar mobile et discret à Pont-Audemer

Face à la multiplication des excès de vitesse dans le centre-ville de Pont-Audemer (Eure), la commune a décidé de sévir. Pour ce faire, la police municipale a reçu un radar capable de contrôler la vitesse des véhicules dans les deux sens de circulation.

Il ne s’agit pas ici de radars traditionnels que l’on implante au bord d’une route. C’est plutôt des jumelles que les policiers transportent avec eux lors de leurs patrouilles. Julien Ferry, brigadier-chef principal et responsable de la police municipale de Pont-Audemer explique que ce radar a aussi une autre particularité.

« Il ne flashe pas. Un laser détermine seulement la vitesse des véhicules, On ne verbalise pas systématiquement. On fait beaucoup de rappels préventifs, car nous relevons surtout des petits excès de vitesse », indique Julien Ferry.

Si la police municipale surprend un véhicule roulant en excès de vitesse, elle procèdera à une interpellation dans les minutes qui suivent. Les résultats sont là, ils ont déjà attrapé deux conducteurs qui roulaient à plus de 50 km/h en centre-ville. Afin de rendre les contrôles efficaces, les policiers changent constamment de zone de surveillance.

« On essaie aussi de se rendre là où les habitants se plaignent des excès de vitesse », indique Julien Ferry.

De la laque sur la plaque d’immatriculation : une astuce qui fonctionne ?

Avec la multiplication des radars aux abords de nos routes, d’aucuns seraient tentés de mettre de la laque sur leurs plaques d’immatriculations. Il s’agit là d’une astuce que les internautes relaient avec insistance à travers les différents forums. Est-ce que cela fonctionne vraiment ?

L’astuce consiste à enduire la plaque d’immatriculation avec une fine couche de laque. À en entendre certains, cela aurait pour effet d’empêcher les radars de bien flasher. En effet, le grand reflet rendrait les caractères de la plaque illisibles. L’identification deviendrait impossible et la sanction ne tombera pas.

Des journalistes spécialisés se sont penchés sur la question. Des youtubeurs l’ont même testé. Au risque de vous décevoir, cela ne fonctionnerait pas du tout. Toutefois, vous êtes libre de tenter le coup. Vous risquez une contravention pour excès de vitesse en plus d’une autre amende de 500 euros pour avoir « tenté » de dissimuler votre plaque.

Source : Ladepeche

Accueil / Actualités / Radar fou : suite à un mauvais réglage, la préfecture annule tous les PV