Pouvoir d’achat : le patron de Leclerc inquiet pour 2023 au sujet de l’inflation

Depuis le mois de janvier, le pouvoir d’achat est mis à mal, le patron de Leclerc se voit inquiet de la situation.

Pouvoir d’achat : le patron de Leclerc inquiet pour 2023 au sujet de l’inflation – Source : iStock

Depuis le mois de janvier, la situation économique a beaucoup changé en France. L’inflation qui prend place depuis que des relations commerciales internationales ont pris fin ont laissé place à l’inflation. Et cette dernière se ressent fortement dans le quotidien des Français. Il se trouve que ces derniers voient leur pouvoir d’achat mis à mal depuis déjà tant de mois. Face à cela, le gouvernement a décidé de réagir en mettant en place la loi Pouvoir d’achat durant l’été. Malheureusement, cela ne couvre pas tous les maux financiers des Français. Cette situation semble grandement inquiéter le directeur de Leclerc pour l’année qui vient. On vous explique tout ici. 

L’inflation depuis janvier impacte le pouvoir d’achat

En effet, depuis la fin du mois de janvier, des décisions provenant de l’Est de l’Europe ont bouleversé le monde. Avec un des gros acteurs du commerce international qui ne souhaite plus traiter avec les autres, en empêchant un autre pays de le faire. Ces derniers, considérés comme de gros fournisseurs de l’Europe la mettent dans une situation difficile. En effet, avec des matières premières en moins, les produits manufacturés ne disposent plus des mêmes stocks qu’avant. Et cela se ressent sur le pouvoir d’achat des Français

En effet, le fait que l’offre diminue, mais que la demande reste la même, cela entraîne une augmentation des prix. Soit une inflation. Et cette dernière semble grandissante de mois en mois. De quoi donc mettre de plus en plus à mal le pouvoir d’achat des Français. Face à cette situation, durant l’été, le gouvernement a décidé de réagir. Il a fait voter le projet de loi sur le pouvoir d’achat. 

La loi pouvoir d’achat 

Dans cette loi pouvoir d’achat, le gouvernement propose de bien nombreuses aides. On trouve surtout de nombreuses revalorisations. Comme des revalorisations des pensions de retraite, des allocations et des aides. De cette façon, le gouvernement souhaitait augmenter les revenus des Français pour rester cohérent avec l’augmentation de tous les produits. Mais de là, le fait d’augmenter les revenus pose un autre problème. 

Si donc les revalorisations contenues dans le projet de loi pouvoir d’achat ont pour but d’améliorer les rentrées d’argents des foyers, sur les impôts cela pose un problème. En effet, en gagnant plus d’argent, cela peut faire changer la tranche fiscale d’imposition sur le revenu. Alors, dans le but de ne pas faire payer plus d’impôts sur le revenu, le gouvernement a décidé de revaloriser aussi ce dernier. De cette manière, les tranches restent plus grandes. Et cela permet même à certains de payer moins d’impôts qu’avant. 

Une situation plus complexe durant l’hiver

Mais même avec les aides de l’État, l’inflation ne semble pas prête de s’arrêter. Et cela crée bien de l’inquiétude pour le pouvoir d’achat des Français en 2023. Ce dernier reste encore le mieux placé pour voir que les tickets de courses des Français semblent devenir de plus en plus chers. Et l’inflation n’épargne aucun secteur. Que cela soit l’alimentation, l’hygiène, la beauté, etc. Surtout que depuis que le froid a fait son grand retour, les prix des énergies continuent eux aussi de grimper. 

Et les chiffres semblent bien inquiétants. Face à cette hausse des prix qui ne semble pas s’arrêter, de plus en plus de Français n’ont plus d’autres choix que de se rendre aux Restos du Cœur. Ces derniers connaissent une hausse de 12 % en rapport avec l’année dernière

L’inquiétude du patron de Leclerc

Et pour le patron de Leclerc, la situation, que cela soit l’inflation ou la baisse du pouvoir d’achat, ne semble pas prête de s’améliorer. Sur l’antenne de CNews, il confiait mardi que “Pour l’année prochaine, tout est à deux chiffres, il n’y a rien en dessous de 10 %. Même si on arrive à se battre avec les grands groupes industriels, il y aura de l’inflation pour 2023 comme on n’en a pas vu depuis 40 ans en France”. Pour lui, cela ne va pas vite s’arranger car “de grandes sociétés multinationales […] demandent, par exemple, sur les produits pour chiens et chats, des hausses entre 17 et 39 %”. Aussi, “Le premier combat sera de leur exiger de la transparence”. 

D’ailleurs, le patron de Leclerc reste bien conscient qu’avec une inflation de 6,2 % durant le mois de novembre, le pouvoir d’achat baisse encore. Il souligne même que la dernière fois qu’il y avait eu une si forte inflation, cela restait en 1982, il y a plus de 40 ans. Aussi, le gouvernement prévoit d’augmenter le SMIC de 1,8 % dès 2023. 

Source : Au Féminin

Accueil / Actualités / Pouvoir d’achat : le patron de Leclerc inquiet pour 2023 au sujet de l’inflation