Arnaque : « Votre colis a été livré » attention à cette escroquerie par SMS

L’arnaque sur les livraisons de colis fait plusieurs victimes. Découvrez ce qu’il faut faire face quand vous recevez des SMS malveillants.

Arnaque : « Votre colis a été livré » attention à cette escroquerie par SMS – Source : iStock

Alors que beaucoup de personnes attendent la livraison de leurs colis pour Noël, les arnaqueurs en profitent pour leur envoyer des SMS malveillants. Ces derniers utilisent la technique du hameçonnage pour que leurs victimes atterrissent sur un site frauduleux. Ce genre de cas est devenu tellement fréquent que plus de 1 500 personnes demandent une assistance sur la plateforme Cybermalveillance. Voici ce qu’il faut savoir sur l’arnaque à l’hameçonnage « colis prêt à être livré ».

Une arnaque qui pourrait vous cibler

Le directeur général de CyberMalveillance a constaté que l’arnaque par SMS est en pleine expansion en cette période de fin d’année.

« Historiquement, nous recevons une dizaine ou une centaine de demandes d’assistance par jour. Depuis début décembre, nous en sommes à plus de 1.500 demandes par jour ! », a déclaré Jérôme Notin.

Le principe de l’arnaque par SMS du « colis prêt à être livré » est simple. Un arnaqueur vous envoie un SMS indiquant que votre colis est prêt pour sa livraison. Le message contient un lien qui devrait vous permettre de confirmer votre livraison.

Jérôme Notin indique que beaucoup de personnes qui attendent leur livraison finissent par cliquer sur le lien. Vous devez éviter à tout prix de commettre une telle erreur. Ces sites frauduleux sont vraiment dangereux pour vous et votre compte en banque.

« Sous couvert d’une demande d’affranchissement, censée coûter mettons 1,95 euros, certains donnent leur numéro de carte de crédit. Les arnaqueurs vont ensuite l’utiliser pour faire des achats sur des sites qui ne font pas de demande de validation pour le paiement », explique le directeur de Cybermalveillance.

Les arnaqueurs ne s’arrêtent pas aux SMS, certains ont jusqu’à se faire passer pour une banque. Une seconde arnaque qui, malheureusement, réussit à faire beaucoup de victimes.

Une double peine pour les victimes

Une personne pourrait avoir cliqué sur le lien et a communiqué des informations personnelles sur le site frauduleux. Elle reçoit ensuite un appel venant de sa banque pour lui notifier des opérations frauduleuses faites avec sa carte bancaire.

Pour régler le problème, la victime d’arnaque est invitée à transmettre un certain code qu’elle recevra par SMS. Ce code va, en réalité, confirmer ou valider un achat que les arnaqueurs ont effectué avec la carte de la victime.

Même si vous n’avez pas effectué un paiement, le simple fait d’avoir cliqué sur le lien peut vous coûter cher. Les arnaqueurs ont pu envoyer un lien contenant un virus qui enregistre les données des personnes qui cliquent dessus.

Les arnaqueurs vont ensuite réutiliser vos données. Certains les volent pour les vendre à d’autres arnaqueurs pour une somme immense en retour. Ceux qui détiennent vos données pourront, ensuite vous contacter pour tenter de vous escroquer au sujet de votre compte CPF.

Il se peut aussi qu’ils utilisent votre numéro pour tenter de piéger d’autres personnels avec des SMS frauduleux. Vous devenez complices des arnaqueurs sans que vous ne le sachiez. Vous risquez même de subir un harcèlement de la part des personnes qu’ils ont contacté à votre insu.

« C’est un peu la double peine : votre téléphone est piraté, et en plus les gens croient que c’est votre faute, et vous en veulent », dit Jérôme Notin.

Une victime de ce type d’arnaque a même dû s’acquitter d’une importante surfacturation. À cause de l’envoi massif de SMS via son numéro, une victime a dû payer 1 500 euros en un mois.

Que faire en cas d’une tentative d’arnaque ?

Depuis début décembre, 21 000 personnes auraient consulté l’article sur ce type d’arnaque sur le site Cyber Malveillance. Le premier conseil que livre Jérôme Notin, c’est de ne jamais cliquer sur le lien dans ces SMS frauduleux.

Vous devez à la place contacter les entreprises que les SMS mentionnent comme La Poste, Amazon ou Chronopost. Vous devez faire de même si vous recevez un appel venant d’une personne qui prétend venir de votre banque.

Si votre téléphone est victime du virus, n’hésitez pas à vous rendre sur le site gouvernemental Cyber Malveillance. Le site pourrait aussi répondre à vos questions.

Si vous recevez un SMS abusif, transférez-le au 33700. Un numéro à la disposition des particuliers pour lutter contre les SMS abusifs. Il s’agit du numéro d’un dispositif d’alerte par SMS des opérateurs télécoms.

Source : Francebleu

Accueil / Actualités / Arnaque : « Votre colis a été livré » attention à cette escroquerie par SMS