Prime de partage de la valeur : qui sont les salariés éligibles et quel montant ?

Cette nouvelle prime de partage de la valeur concerne de nombreux Français, mais lesquels précisément ?

Prime de partage de la valeur : qui sont les salariés éligibles et quel montant ? – Source : Istock

Depuis le mois de janvier, la situation économique en France a beaucoup évolué. L’inflation a fait de nombreux dégâts dans le budget des ménages Français. Alors, conscient de l’inflation qui ne faisait que grandir, le gouvernement a fait voter une loi nommée Pouvoir d’achat. Cette dernière contenait de nombreuses mesures dans le but de venir en aide aux Français. On y trouvait donc des revalorisations de revenus, d’aides, d’allocations. Mais également de nombreuses nouvelles aides et primes. Comme cela peut être le cas de prime de partage de la valeur qui vient succéder à la prime Macron. Mais, pour qui se destine cette dernière ? On vous explique tout ici. 

La prime de partage de la valeur

Depuis le 16 août 2022, la prime de partage de la valeur a été mise en place. Elle prend à cette date la succession de la prime Macron. Le site Boursorama l’explique “Cette prime exceptionnelle remplace l’ancienne prime Macron. Grâce à ce nouveau dispositif gouvernemental, les employeurs peuvent verser une prime à leurs salariés, avec des conditions avantageuses. Et pour cause, la prime de partage de la valeur est exonérée (sous conditions) de cotisations et contributions sociales. Cependant, cette prime ne doit pas se substituer à la rémunération du salarié, à des augmentations, ou encore aux primes prévues dans le contrat du salarié”. En revanche, il faut garder en tête que cette prime reste facultative.

Ainsi, la prime de partage de la valeur reste une aide très appréciable pour les salariés à condition que les employeurs la pratique. Aucune loi n’impose donc aux employeurs de faire cela. Ils peuvent choisir de ne pas la pratiquer

Qui peut verser cette prime ? 

Pour verser cette prime de partage de la valeur, il faut donc être employeur. Mais en plus de cela, il faut que cela reste de droit privé, comme artisans, commerçants, exploitants agricoles, etc. Boursorama précise aussi que « Les établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC), et les établissements publics administratifs (EPA), qui engagent du personnel de droit privé, sont également concernés”. Aussi, l’employeur ne peut verser cette prime qu’aux employés en contrat avec l’entreprise

La montant 

Comme la prime de partage de la valeur reste totalement facultative, les employeurs peuvent aussi verser la somme qu’ils désirent en respectant un certain plafond. Ainsi, elle ne pourra pas dépasser les 3 000 euros ou le double si l’entreprise a un dispositif d’intéressement. Cette prime a donc pu se voir verser depuis le premier juillet de cette année. En revanche, si la prime a bien semblé attribuée, cela doit impérativement apparaître sur le bulletin de paie du salarié

La qualité de l’employé peut également faire varier le montant de la prime de partage de la valeur. En effet, en fonction de son salaire, de sa place ou même de son ancienneté la prime varie. De cette façon, l’employeur peut choisir de donner ce qu’il désire dans la limite du plafond imposé par l’État pour ses employés. La seule condition à respecter reste donc d’avoir un contrat avec l’entreprise pour toucher la prime de partage de la valeur

Source : Boursorama

Accueil / Actualités / Prime de partage de la valeur : qui sont les salariés éligibles et quel montant ?