Pouvoir d’achat : le calendrier des aides 2023 pour faire face à l’inflation

L’inflation a fait des ravages sur le territoire français. Voici le calendrier des aides qui soutiennent le pouvoir d’achat des Français.

Pouvoir d’achat : le calendrier des aides 2023 pour faire face à l’inflation – Source : iStock

L’année 2022 a prouvé une année difficile pour de nombreuses personnes, et surtout les foyers français les plus modestes. Il faut dire que l’inflation a eu un impact sans précédent sur le territoire. Les Français ont donc dû faire face à la hausse des prix de tout. Que ce soit l’alimentation, le carburant, l’énergie… Malheureusement, bien qu’il y ait un ralentissement, les effets de l’inflation ne cessent de persister. Après des mois de hausse des prix, le portefeuille de nombreux foyers français se retrouve vide. Et ce, d’autant plus avec les fêtes de fin d’année. Le gouvernement a donc mis en place de nombreuses aides afin de tenter de soutenir le pouvoir d’achat de ces derniers. Voici donc le calendrier 2023 des aides sur le territoire qui auront pour but de soutenir le pouvoir d’achat des Français. On vous explique tout !

L’inflation sur le territoire français

Les Français peinent à rester debout après cette année difficile. Il faut dire que l’inflation a fait des ravages sur le territoire. Et ce, surtout auprès des foyers français les plus modestes. Entre juin 2021 et novembre 2022, comme vous le savez, l’inflation dans la zone européenne n’a cessé de croître à grande vitesse. Il existe de nombreuses raisons à cette inflation. Que ce soit le Covid-19, le conflit entre nos voisins de l’est ou encore les évènements météorologiques. Il se trouve donc difficile de pointer une seule chose du doigt. Malheureusement, tous ces évènements ont eu une influence négative sur le pouvoir d’achat des Français. En effet, les hausses de prix n’ont cessé d’alimenter la baisse du pouvoir d’achat des foyers français les plus modestes. Le gouvernement cherche donc constamment à trouver des solutions. 

Nos confrères de Capital ont cherché à chiffrer ces hausses. Il s’avère donc qu’au mois de septembre, l’inflation dans la zone européenne a atteint un chiffre record de 10,6 %. Et ce, avant de redescendre à 10 % le mois suivant. En France, les chiffres évoqués diffèrent un peu. En effet, les mois les plus difficiles ont été en octobre et novembre. D’après l’INSEE, à cette période de l’année, l’inflation et donc l’indice des prix à la consommation a atteint 6,2 % sur le territoire français. Une hausse qui, malgré tout, a eu un grand impact sur le territoire mais aussi le pouvoir d’achat des foyers français les plus modestes. Depuis, les mois s’avèrent tout aussi difficiles les uns que les autres. Et pour couronner le tout, la période des fêtes de fin d’année a commencé. Une période de l’année déjà bien connue pour les effets sur le portefeuille. 

Les aliments particulièrement touchés 

De nombreux produits ont subi les conséquences de l’inflation sur le territoire. Comme évoqué précédemment, l’inflation a fait des ravages en France. Et ce, dans le secteur de l’alimentation, de l’approvisionnement en carburant, ou encore en énergie électrique et de gaz… Il convient de savoir que les Français luttent sans cesse contre cette hausse de prix, en vain. Certains domaines essentiels ont donc subi des hausses de prix sans précédent. En ce qui concerne l’alimentation, les conséquences ont été choquantes. Sur un an, l’inflation dans ce domaine atteint, au mois de novembre, les 12,1 %. Un chiffre qui parait absurde. Parmi les produits alimentaires les plus touchés au mois de novembre, on retrouve alors la viande (13,7 %) ou encore le lait, le fromage et les œufs (16 %). Ceci a donc un fort impact sur le pouvoir d’achat des consommateurs français. 

Toutes ces augmentations ont donc poussé le coût de la vie à augmenter également. Les Français se retrouvent donc en difficulté à payer leurs courses, leurs factures ou leur loyer en fin de mois. Le gouvernement a donc voulu mettre en place des aides pour les foyers français. Et ce, afin d’aider dans la lutte contre l’inflation et surtout pour faire remonter le pouvoir d’achat qui a beaucoup chuté ces derniers mois. Depuis le mois de septembre, de nombreuses mesures ont été mises en place. Et ce, dans le but principal de soutenir le pouvoir d’achat des foyers français les plus modestes. Que ce soit avec la ristourne sur le carburant ou encore le chèque énergie exceptionnel. Malheureusement, nombreuses d’entre elles prennent fin le 31 décembre. Alors voici le calendrier des aides connues pour 2023.

Les aides pour soutenir le pouvoir d’achat 

Pouvoir d’achat : La prime carburant

Tout d’abord, on retrouve la prime carburant. Cette prime a pour but d’aider les foyers français les plus modestes à payer leur plein et surtout soutenir leur pouvoir d’achat. Il faut dire que le carburant a connu une hausse de prix sans précédent durant les derniers mois. Ainsi, à partir du 16 janvier 2023, un versement de 100 euros se trouvera envoyé aux 10 millions de travailleurs les plus précaires. Afin de faire partie des bénéficiaires, il faudra alors se rendre sur le site impots.gouv.fr munis de son numéro fiscal, et de sa plaque d’immatriculation. Ainsi que d’une déclaration sur l’honneur qui atteste que la voiture joue un rôle primordial pour se rendre au travail.  

Le bouclier tarifaire

En ce qui concerne le bouclier tarifaire, il semblerait qu’il se trouvera prolongé au-delà de l’année 2022. Comme vous le savez, Elisabeth Borne, la Première ministre française a fait une annonce au mois de septembre. Durant ce discours, elle a évoqué le nouveau bouclier 2023. Ce dernier aura pour but de limiter les hausses de prix du gaz à 15 % pour le mois de janvier 2023 et également à 15 % pour le prix du gaz en février 2023. D’après ses dires, le bouclier tarifaire concerne « tous les ménages, les copropriétés, les logements sociaux, les petites entreprises et les plus petites communes ». Le prolongement d’une mesure qui a déjà beaucoup aidé à soutenir le pouvoir d’achat des foyers français les plus modestes. 

Pouvoir d’achat : MaPrimeRénov’

Vous connaissez sans doute tous le dispositif MaPrimeRénov’. Il convient alors de savoir que les plafonds de cette aide connaitront une revalorisation en février 2023. Ils passeront alors de 15 000 à 25 000 euros pour le dispositif spécial concernant les copropriétés. Mais également de 30 000 à 35 000 euros pour MaPrimeRénov’ sérénité. Et ce, comme l’a annoncé Christophe Béchu, le ministre de la Transition écologique, dans un communiqué. Il convient alors de savoir que cette aide ne pourra plus servir dans l’achat d’une chaudière à gaz à partir du 1ᵉʳ janvier 2023. Cette aide servira tout de même à remonter le pouvoir d’achat de nombreux Français. 

Prime covoiturage

La prime covoiturage : une prime qui a pour but d’encourager les Français à covoiturer pour les trajets domicile-travail. En 2023, le gouvernement souhaite approfondir cette aide. Ainsi, le gouvernement a ouvert une prime de 100 euros destinée aux conducteurs. Les conditions de versement s’avèrent très simples. Dès le 1ᵉʳ janvier 2023, le conducteur pourra faire sa demande d’un premier versement de 25 euros. Et ce, dès le premier trajet de covoiturage. Puis, afin de recevoir les 75 euros restants, il faudra compléter neuf autres trajets domicile-travail. Un versement qui permet de soutenir le pouvoir d’achat des travailleurs français les plus précaires. 

Les différents chèques énergies pour soutenir le pouvoir d’achat

Enfin, le sujet des chèques énergies. Comme vous le savez, il existe de nombreux différents types de chèques qui aident à soutenir le pouvoir d’achat des Français les plus modestes. Tout d’abord, le chèque énergie original. Au printemps 2023, près de 6 millions de foyers français pourront recevoir cette aide d’une valeur maximale de 277 euros. Le montant se trouve calculé en fonction du revenu de chacun et l’envoi du chèque se fait de manière automatique, sans démarches nécessaires. Ensuite, on retrouve alors le chèque énergie exceptionnel. Ce dernier devrait concerner 12 millions de foyers français. D’un montant de 100 ou 200 euros, il se voit envoyé depuis le 12 décembre 2022. Toutefois, certains Français ne le recevront pas avant la fin du mois de janvier 2023. 

Face à l’inflation, le gouvernement a également mis en place un chèque énergie pour le bois. En effet, du 27 décembre 2022 au 30 avril 2023, les foyers qui se chauffant au bois pourront recevoir une aide. Ce chèque constituera un versement d’un montant compris entre 50 et 200 euros. Elle sert également à soutenir le pouvoir d’achat des Français qui utilisent un système de chauffage au bois. Pour recevoir ce chèque, il suffit d’en faire la demande sur le site chequeenergie.gouv.fr. Enfin, on retrouve le chèque énergie fioul. Tout comme celui du bois, les Français qui utilisent un système de chauffage au fioul pourront bénéficier d’un chèque énergie. Il n’existe pas de démarches à faire afin de recevoir le chèque dont la valeur se trouve comprise entre 100 et 200 euros. 

Source : Planet

Accueil / Actualités / Pouvoir d’achat : le calendrier des aides 2023 pour faire face à l’inflation