Prix du gaz : 40% des ménages vont voir leurs factures augmenter, êtes-vous concernés ?

Le bouclier tarifaire a épargné les Français de la hausse des prix du gaz. Toutefois, il semblerait que 2023 prévoit une hausse.

Prix du gaz : 40% des ménages vont voir leurs factures augmenter, êtes-vous concernés ? – Source : Istock

Cette année a prouvé difficile sur de nombreux aspects. Il faut dire que l’inflation fulgurante et la difficulté d’approvisionnement en énergie ont basculé le quotidien des Français. Très rapidement, le prix de l’énergie mais également le coût de la vie a connu une hausse sans précédent. Que ce soit le prix du gaz, de l’alimentation, de l’électricité… Heureusement, le bouclier tarifaire, mis en place par le gouvernent, a su épargner certains Français de cette hausse. Or, avec l’arrivée de 2023 dans quelques jours, il semblerait que la fin de cette trêve sur la hausse des prix disparaisse également pour certains foyers. Ce qui fait qu’ils verront sans doute le prix du gaz augmenter, et ce, pour près de 40 % des foyers. On vous explique tout ici ! 

Près de cinq millions de foyers concernés

L’année 2022 a été non seulement marqué par l’inflation fulgurante sur le territoire français. Mais également les difficultés d’approvisionnement en énergie dû aux conflits de nos voisins de l’est. Ces deux phénomènes ont fait que très rapidement, les Français ont vu le coût de la vie partir à la hausse. Pour tenter de soutenir le pouvoir d’achat de ces derniers, le gouvernement français a mis en place un bouclier tarifaire. Ce dispositif avait pour but de protéger les Français de l’envolée des prix du gaz. Toutefois, d’après les dires, ce dispositif prendra fin, pour certains foyers, dès le 1er janvier 2023. Il s’avère alors que 40 % des foyers subiront alors une hausse sur leurs factures de gaz. Cette hausse avoisinerait les 15 %. 

Il convient de noter que seuls certains foyers subiront cette hausse. Tout dépend du contrat qu’ils possèdent. En effet, seuls les personnes qui ont souscrit à un contrat à une offre en tarif réglementé auprès de l’opérateur Engie ou d’un des 22 fournisseurs locaux, tel que Gaz de Bordeaux. Ou encore les clients d’autres fournisseurs ayant une offre indexée sur le tarif réglementé. En réalité, il semblerait alors que près de 4,8 millions de foyers soient concernés par cette hausse du prix du gaz dès le 1er janvier 2023. 

Une hausse des prix du gaz moyenne de 25 €

D’après les dires de la Première Ministre, Elisabeth Borne, cette hausse avoisinerait les 15 % pour ces foyers concernés par la hausse des prix du gaz. En termes d’argent, cette hausse provoquerait une hausse moyenne des factures d’environ 25 € par mois. Et ce, pour les foyers qui utilisent un système de chauffage au gaz. Le gouvernement a donc expliqué que près de 4,8 millions de foyers subirait alors cette hausse dès le 1er janvier 2023. Avec le retrait du bouclier tarifaire, « la hausse aurait été de 200 € par mois pour le gaz et de 180 € par mois pour l’électricité », avait même ​déclaré Elisabeth Borne. 

Il faut savoir que 25 euros constitue une moyenne et non un tarif fixe. En effet, tout dépend si les foyers concernés utilisent le gaz pour le chauffage, la cuisson (tarif base) ou l’eau chaude (B0). Pour les deux dernières utilisations, il convient de savoir que la hausse du prix du gaz risque d’être bien moindre. Pour le moment, rien n’a été acté. Tout dépend de l’arrêté gouvernemental attendu d’ici au 31 décembre. 

Une seconde hausse des prix du gaz pour juillet 2023

L’adoption de la loi de Finances 2023 a apporté de nombreux changements. Tout d’abord, il convient de noter que le bouclier tarifaire a fait l’objet d’une prolongation. Et ce, jusqu’au 30 juin 2023. Toutefois, bien que cela constitue une bonne nouvelle, le lendemain, les prix repartiront à la hausse. En effet, les tarifs réglementés de vente du gaz disparaîtront pour tout le monde. Et ce, puisque ces tarifs ont été jugés contraires au droit européen. De ce fait, les foyers français ayant souscris à ce contrat verront sans doute une hausse des prix du gaz en juillet 2023. 

D’après le médiateur de l’énergie, les foyers concernés par ces hausses prévues des prix du gaz ont déjà reçu un courrier en guise d’annonce. Ainsi, ces derniers devront souscrire à un nouveau contrat dans de brefs délais. Il convient tout de même de noter que s’ils restent passifs, ils devront automatiquement basculer chez Engie. Et ce, dans un contrat qu’ils n’auront évidemment pas choisis. De plus, il faut noter que le 1er juillet 2023, la Commission de régulation de l’énergie devrait mettre en place un prix de référence. Ainsi, cet outil pourrait servir de prix de base pour la poursuite d’un bouclier tarifaire. 

Source : Ouest France

Accueil / Actualités / Prix du gaz : 40% des ménages vont voir leurs factures augmenter, êtes-vous concernés ?