Aides du gouvernement : 600€ d’aides cumulables, comment en bénéficier ?

Afin de vous aider à faire face à la crise énergétique qui s’abat sur le pays, 6 aides du gouvernement sont mises en place pour 2023.

Aides du gouvernement : 600€ d’aides cumulables, comment en bénéficier ? – Source : iStock

La plupart des aides du gouvernement ont pris fin en 2022. L’année 2023 s’annonce difficile avec des prix toujours plus élevés. La hausse de 15 % des tarifs réglementés du gaz et de l’électricité, n’arrange pas les choses. Votre facture d’énergie risque d’exploser en ce début d’année. Mais sachez que plusieurs coups de pouce pourront amortir ces dépenses. Parmi les 6 aides encore disponibles en 2023, découvrez si vous y avez droit.

Le chèque énergie classique

C’est un chèque énergie mis en place en 2018 pour aider les foyers les plus modestes à payer leur consommation en énergie. Elle s’opère sans distinction sur la facture de bois, d’électricité, de fioul, de gaz, etc. Son montant varie de 48 à 277 euros. Si vous n’avez pas encore dépensé votre chèque énergie classique en 2022, sachez que vous pouvez toujours le faire jusqu’au 31 mars 2023.

Vous pouvez vous en servir pour financer quelques travaux de rénovation énergétique. Comme beaucoup d’aides du gouvernement, le chèque énergie considère un certain nombre de critères, entre autres,

  • Le fait de vivre dans un logement imposable à la taxe d’habitation,
  • La déclaration de revenus à l’administration fiscale
  • Un plafond de revenu suivant un barème qui tient compte de la situation financière et familiale du bénéficiaire.

Le chèque énergie exceptionnel

Le chèque énergie exceptionnel complète le chèque énergie classique que l’Etat verse chaque printemps. Celui-ci est versé de façon automatique aux personnes éligibles depuis la fin du mois de décembre. Cette subvention va bénéficier à 12 millions de ménages, c’est-à-dire un foyer sur trois.

Son envoi sera étalé sur une période de 2 mois. Comme les autres aides du gouvernement, le chèque énergie exceptionnel s’établit en fonction des revenus et de la composition du foyer :

  • Il s’élève à 200 euros pour les foyers dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas 10 800 euros.
  • Il s’élève à 100 euros pour les foyers dont le revenu fiscal de référence se situe entre 10 800 euros et 17 400 euros.

Les aides du gouvernement pour le bois et le fioul

Les ménages qui se chauffent au bois et au fioul n’ont pas bénéficié du bouclier tarifaire en matière d’énergie. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a mis en place des chèques énergie opération bois et opération fioul.

Le chèque énergie fioul est versé depuis le 7 novembre dernier. Son montant est de

  • 200 euros pour les foyers qui ont un revenu fiscal de référence annuel ne dépassant pas 10 800 euros.
  • 100 euros pour les foyers qui ont revenu fiscal de référence annuel compris entre 10 800 et 20 000 euros.

Contrairement aux autres aides du gouvernement, le chèque énergie bois n’est pas automatique. La plateforme pour la demander est disponible depuis le 27 décembre 2022 sur le site du chèque énergie exceptionnel pour l’opération bois.

Les foyers dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 14 400, ont droit à :

  • 200 euros, s’ils se chauffent avec des pellets,
  • 100 euros, s’ils se chauffent avec des bûches.

Les foyers qui ont un revenu fiscal de référence compris entre 14 400 euros et 27 500 euros, vont toucher :

  • 100 euros pour un chauffage avec des pellets
  • 50 euros pour un chauffage avec des bûches.

Pour rappel le chèque énergie exceptionnel bois et le chèque énergie exceptionnel fioul ne se cumulent pas. En revanche, chacun d’entre eux est cumulable avec le chèque énergie exceptionnel.

Le chèque énergie pour les locataires de logements sociaux

C’est une aide d’Action Logement allant jusqu’à 600 euros. Elle est destinée aux locataires de logements sociaux pour soutenir leur pouvoir d’achat. Sur les 10 millions de locataires du HLM, cette prime sera accordée à 75 000 ménages.

Le service en charge est opérationnel depuis le 12 décembre dernier. Afin d’être éligible à ce dispositif, il faut :

  • Être locataire d’un logement social,
  • Justifier une hausse de 100 euros des charges mensuelles ou une régularisation de charges de 1 000 de plus sur l’année.
  • Un reste à vivre inférieur à 15 euros, par jour et par personne en raison d’une perte de pouvoir d’achat.

Pour le recevoir, les personnes éligibles devront contacter leur bailleur social. C’est lui qui va s’occuper du dossier.

Les aides du gouvernement pour le carburant

Afin de remplacer la remise à la pompe expirée au 31 décembre 2022, le gouvernement propose une nouvelle indemnité carburant. D’un montant de 100 euros, elle sera versée en une seule fois. 10 millions de travailleurs les plus modestes pourront la réclamer, dès le 16 janvier 2023.

Plus précisément, elle concerne « les cinq premiers déciles », c’est-à-dire ceux dont le revenu fiscal annuel de référence ne dépasse pas 14 700 euros. En d’autres termes, il s’agit des 50 % des foyers les plus modestes, qui utilisent leur véhicule pour se rendre au travail. Elle s’attribe par personne et non par ménage. Les personnes éligibles devront remplir un formulaire sur le site impots. gouv.fr, et ce, avant le 28 février 2023.

Source : Moneyvox

Accueil / Actualités / Aides du gouvernement : 600€ d’aides cumulables, comment en bénéficier ?