Covoiturage : les démarches pour les automobilistes qui souhaitent demander cette aide

En vous inscrivant sur une plateforme de covoiturage éligible, vous aurez droit à la prime de covoiturage de 100 euros. Découvrez-les.

Covoiturage : les démarches pour les automobilistes qui souhaitent demander cette aide – Source : iStock

Pour inciter les conducteurs à se mettre au covoiturage, le gouvernement a créé la prime de covoiturage. Cette prime est à hauteur de 100 euros et pour l’obtenir, il faut réunir certaines conditions. On vous les cite dans les prochaines lignes.

Comment obtenir la prime de covoiturage ?

Pour éviter que des pénuries de carburant ne surviennent aussi cette année, le gouvernement met en œuvre différents moyens. Parmi ces moyens, la prime de covoiturage. Cette prime a été créée pour inciter les conducteurs à adopter le covoiturage comme moyen principal de locomotion.

À hauteur de 100 euros, elle est versée à tous ceux qui s’inscrivent sur une plateforme éligible. L’objectif de ce plan « covoiturage du quotidien » est simple. Tripler le nombre de déplacements covoiturés d’ici à 2027.

« C’est une réponse à l’augmentation des prix du carburant, complémentaire des mesures que nous avons déjà mises en œuvre pour les Français comme la ristourne carburant ou encore l’aide pour les travailleurs modestes. C’est également complémentaire de nos efforts accrus pour électrifier le parc automobile et développer les mobilités actives », a précisé Agnès Pannier-Runacher.

Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire sur une plateforme de covoiturage pour prétendre à la prime. Cependant, veillez à en choisir une éligible. Seulement une vingtaine d’opérateurs peuvent en effet attribuer le bonus à ce jour. Si vous en choisissez un qui est non-éligible, vous ne serez donc pas parmi les bénéficiaires.

Sachez qu’il vaut mieux s’inscrire sur plusieurs plateformes lorsqu’on débute en covoiturage. La raison ? Il vous sera plus facile de trouver des trajets similaires au vôtre. De plus, comme vous serez sur différentes plateformes à la fois, vous pourrez les comparer et voir le mieux adapté.

Les plateformes éligibles

Pour être éligible à la prime de covoiturage courte distance, vous devez réunir certaines conditions. La première, avoir un permis de conduire. Le second, être inscrit sur une plateforme éligible à la prime. Ensuite, une fois inscrit, vous devrez effectuer un trajet d’une distance d’au moins 80 km.

Enfin, après ce premier trajet, vous devrez en faire neuf autres d’une distance similaire. Et ce, dans un délai de 3 mois suivant le premier. Par ailleurs, sachez qu’il existe une deuxième prime appelée prime de covoiturage longue distance. Comme la première, cette prime nécessite de réunir certaines conditions.

Cependant, les critères requis sont légèrement différents. En effet, contrairement à la prime de covoiturage courte distance, la prime longue distance ne nécessite pas de valider 10 trajets. Pour l’avoir, le conducteur devra simplement effectuer un trajet d’au moins 80 km. Puis, deux autres trajets longue distance dans les 3 mois suivants le premier.

Point à souligner. Les conducteurs ayant bénéficié des avantages du dispositif CEE des opérateurs suivant ne peuvent prétendre à la prime de covoiturage :

  • Blablacar
  • Karos
  • Klaxit

En revanche, ceux qui se sont inscrits sur les plateformes de covoiturage suivantes sont éligibles à la prime. À condition, évidemment, qu’ils respectent les critères cités un peu plus haut.

Voici les plateformes éligibles :

  • Covoit’ici
  • Atchoum
  • Blablacar
  • Covoit’lignes
  • Ecov
  • 7ème SenS
  • Covoiturage grand Lyon
  • Klaxit
  • Karos
  • Illicov
  • Ilévia covoiturage
  • Lane
  • La roue verte
  • Mobicoop
  • Le petit roger
  • Lane
  • Oxycar
  • Ouestgo
  • Mov’ici
  • Rezo Pouce
  • Pass pass
  • Roulez mal
  • Ridygo

Cette liste devrait s’élargir très prochainement. En effet, d’autres plateformes telles que Txit txat Kovoit, Ynstant, Citygo, Itineroo, Instant system, Mktic pourraient aussi devenir éligible.

L’objectif du gouvernement

En octobre dernier, le gouvernement avait annoncé la création de la prime de covoiturage.

« La voiture constitue un champ d’action important de par son degré d’usage en France (…) elle représente 85% de nos modes de transports aujourd’hui. Nous mettrons en place un bonus d’ici le 1er janvier 2023 », avait annoncé le ministre délégué aux transports, Clément Beaune.

Avec ce bonus, le gouvernement espère pouvoir inverser la tendance et faire que plus de conducteurs adoptent le covoiturage. Notons qu’en France, plus de 70 % des trajets sont réalisés avec des véhicules individuels. Un chiffre trop élevé qui explique les pénuries de carburant survenues en 2022.

D’ici à 2024, l’objectif est d’augmenter à 3 millions le nombre de trajets covoiturés. Ainsi, non seulement une économie de carburant sera réalisée, mais en plus, les émissions de CO2 seront plus limitées.

Source : Midi Libre

Accueil / Actualités / Covoiturage : les démarches pour les automobilistes qui souhaitent demander cette aide