Retraites : un départ à 64 ans avec conditions suite à la réforme ?

La réforme des retraites prend forme. Plusieurs médias ont déjà affirmé le report de l'âge du départ. Qu'en est-il des autres mesures ?

Retraites : un départ à 64 ans avec conditions suite à la réforme ? – Source : Getty Images

Le projet de réforme des retraites ne date pas d’aujourd’hui. Depuis le premier mandat d’Emmanuel Macron, il projetait déjà d’augmenter l’âge légal de départ à la retraite. Malheureusement, à cause de la crise sanitaire, le projet a été reporté. Nous sommes maintenant dans le deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron et la réforme prend forme.

Plusieurs médias privé et public ont confirmé ces derniers jours une disposition du projet de réforme. Selon ses sources, l’âge légal de départ à la retraite sera fixé à 64 ans. Sauf modification de dernière minute, c’est sûr. Qu’en est-il des autres mesures promises par Macron ?

Réforme des retraites : départ à 64 ans avec conditions

Au départ, le Président de la République projetait de reporter l’âge de départ à la retraite à 65 ans. Relayé par Planet le 31 octobre 2022, le président de République Emmanuel Macron indique l’importance de ce nouvel âge de départ à la retraite :

« Si on veut réussir, si on veut avancer, on n’a pas d’autre choix que de travailler davantage ».

Toutefois, comme le sujet est devenu polémique, le chef d’État a accepté de reculer d’un an. Ainsi, acté dans le projet de réforme des retraites, l’âge légal de départ à la retraite est de 64 ans. Cependant, une autre condition s’ajoute, on recule d’un an, mais on accélère l’allongement de la durée de cotisation. Le site Actu-Orange, publié le 7 janvier 2023, confirme ses informations :

« À trois jours de la conférence de presse, Emmanuel Macron aurait fini par trancher : sauf revirement de dernière minute, le report à 64 ans, avec une accélération de l’allongement de la durée de cotisation, va l’emporter. »

Cette mesure va s’appliquer à un rythme de trois mois par génération. Ainsi, si vous êtes né en 1966, vous pourrez théoriquement partir à la retraite en 2030. En revanche, la durée de cotisation pourrait atteindre 44 ou 45 ans. Pour être sûr de partir en 2030, il faudrait donc que vous ayez commencé à travailler à 20 ans.

Les autres conditions

La réforme des retraites ne concerne pas que l’âge légal de départ à la retraite. Durant sa campagne présidentielle, le mari de Brigitte Macron a promis de revaloriser la retraite minimale. Au cours de la discussion qui se tient actuellement avec les patronats, le groupe Renaissance réclame la revalorisation de la retraite minimum pour tous.

Rapporté par Actu-Orange, Aurore Bergé la présidente du groupe Renaissance fait le demander suivant :

« La revalorisation de la retraite minimale à 85 % du smic doit s’appliquer à tous ceux qui ont travaillé tout au long de leur vie. Y compris à ceux qui sont déjà à la retraite ».

Elle ajoute que c’est un point majeur de justice sociale :

« Notre objectif, c’est que tous ceux qui seront à la retraite et qui y sont déjà touchent cette retraite minimale. C’est un enjeu majeur de justice sociale ».

Selon les estimations, cette revalorisation coûterait à l’État 2,7 milliards d’euros par an. Ainsi, il faut croire que cette mesure est encore à débattre.

Quand le texte sera-t-il adopté ?

Donner une date précise est encore difficile. Actuellement, des discussions sont encore en cours. D’ailleurs, ce week-end, Élisabeth Borne (Première ministre) devait discuter avec Bruno Le Maire (Économie), Olivier Dussopt (Travail) et Stanislas Guerini (Fonction publique) pour avancer sur les dernières retouches du texte. Après cela, le projet de la réforme des retraites doit être présenté en Conseil des ministres le 23 janvier 2023.

Pour être adopté, ce projet de réforme doit encore passer les examens de l’Assemblée Nationale. Selon le programme, cela se fera début février. Toujours selon ce calendrier, ce projet va entrer en vigueur dès la fin de l’été 2023.

Pourtant, les débats à l’Assemblée risquent d’être longs et houleux.

Cependant, l’exécutif a plus d’un tour dans son sac, selon le JDN, publié le 6 janvier 2023 :

« L’exécutif pencherait toutefois déjà pour une adoption du texte en l’intégrant à un projet de loi de financement de la Sécurité sociale rectificatif (PLFSSR). »

C’est une solution pour contourner le vote du Parlement. Pour ce faire, la chef du gouvernement peut recourir à l’article 49.3 de la Constitution. Une disposition qui permet à l’exécutif de faire adopter une sans passer à l’Assemblée Nationale.

Voilà, la réforme des retraites tant voulue par Macron depuis son premier mandat se concrétise. On ne sait pas quand il sera adopté. En tout cas, cette année 2023 sera décisive.

Source : Actu.orange

Accueil / Actualités / Retraites : un départ à 64 ans avec conditions suite à la réforme ?