Réforme des retraites : les chiffres clés à connaître concernant votre pension

Depuis quelques semaines, la réforme des retraites affole les médias. Mais pour s'y retrouver, voici les données clés à connaître sur nos pensions.

Réforme des retraites : les chiffres clés à connaître concernant votre pension – Source : iStock

Le gouvernement se prépare à porter un nouveau texte de loi, qui impactera tout le monde à moyen terme. Il s’agit de la réforme des retraites, dont présentation aura lieu demain devant l’Assemblée Nationale. Cette lourde tâche revient à Elisabeth Borne. Or, initialement, la Première Ministre devait porter le texte dès le 7 décembre. Mais pour poursuivre le dialogue avec les partenaires sociaux, la date a donc subi un report. Prudent, la cheffe du gouvernement a rappelé que l’âge légal de la fin de carrière (65 ans) n’a rien d’un « totem ». Pour l’heure, on ignore encore tous les détails de ce projet de loi. Mais pour bien comprendre la réforme qui arrive, encore faut-il bien connaître les droits que vous avez aujourd’hui.

À combien s’élève la retraite en France ?

Avant d’évoquer la réforme des retraites, il faut déjà savoir de quoi on parle. Il va de soi que le montant de votre pension dépend de votre carrière, et des salaires perçus tout au long de votre vie. Néanmoins, il existe un chiffre plutôt intéressant. Ainsi, en moyenne, il atteignait 1509 euros bruts en 2020. Or, ce montant tient compte des régimes publics, privés, ainsi que des éventuelles majorations. D’après la DREES, on peut même estimer la solde mensuelle à 1583 euros bruts, soit 1473 euros nets.

D’ailleurs, entre temps, les retraités affiliés au régime de base comme les caisses complémentaires ont connu plusieurs revalorisations. D’ailleurs, les pensions de base versées par la CNAV viennent de subir une hausse de 0,8 %. Cette décision s’ajoute à l’augmentation de 4 %, qui a eu lieu durant l’été 2022.

Et il ne s’agit pas de la seule bonne nouvelle pour les séniors. En effet, depuis novembre 2022, les pensions des caisses complémentaires ont augmenté de 5,12 %. De quoi avoir de plus de moyens pour faire face à la crise.

Réforme des retraites : les carrières du secteur public permettent-elles de toucher une pension plus avantageuse ?

Lorsqu‘on parle du marché du travail, on met toujours en opposition les salariés du privé et les agents du secteur public. Et d’ailleurs, cette distinction se poursuit même en fin de carrière. Alors que la réforme des retraites arrive à grand pas, certains se demandent si les pensions du service public s’avère plus élevées ?

Dans les faits, les anciens travailleurs du secteur public touchent une retraite de base plus intéressante. Néanmoins, les pensions complémentaires RAFP demeurent assez faibles. À l’inverse, pour les retraités du secteur privé, les pensions AGIRC-ARRCO permettent de bonifier le régime de base.

Pour l’heure, les retraités du privé comme du public, les règles de calcul des pensions n’ont rien à voir. Et la réforme de retraites ne devrait pas changer grand-chose à ce fonctionnement très complexe. Si vous avez fait carrière dans le privé, votre retraite tient compte des salaires de vos 25 meilleures années. En revanche, si vous avez exercé pour le secteur public, seuls les 6 derniers mois de salaires comptent pour le montant de votre pension. Pour vous donner un ordre d’idées, voici les niveaux moyens des pensions en 2019, selon le type de carrière menée.

  • Les fonctionnaires civils de l’État touchaient 1924 euros nets par mois.
  • Les fonctionnaires territoriaux avaient droit à 1182 euros nets en moyenne.
  • Les pensions atteignaient 1373 euros en moyenne pour la fonction publique hospitalière.
  • Les fonctionnaires militaires percevaient 1442 euros nets par mois.

Toutefois, il faut bien garder à l’esprit que ces chiffres restent de simples moyennes. En effet, dans les entreprises privées, comme dans la fonction publique, il existe de grosses disparités des salaires, selon les missions exercées.

Quel âge pour le départ en retraite ?

Avant même que la réforme des retraites n’aie lieu, il faut savoir que la réforme Tourraine, de 2014, a déjà eu des effets notables sur la durée de nos carrières. Ainsi, l’âge de départ en retraite recule peu à peu depuis deux ans. Ainsi, en 2020, l’âge légal restait fixé à 62 ans et 4 mois. Puis, en 2021, il est passé à 62 ans et 7 mois.

D’après plusieurs études, il existe encore des différences selon le type de carrière menée. Ainsi, les cadres ont tendance à travailler 12 ans, passé leurs 50 ans. Du côté des ouvriers, le départ en retraite a plutôt lieu 8 ans après leur 50ᵉ anniversaire.  En cause ? Des carrières plus longues, et souvent des métiers plus pénibles.

Réforme des retraites : le gouvernement indique qu’il n’ira pas au-delà des 43 ans de cotisations

Pour l’heure, les personnes nées après 1973 doivent cumuler 172 trimestres. Avant même l’entrée en vigueur de la réforme des retraites, il se peut que vous soyez déjà obligés de travailler après 65 ans. En effet, l’âge légal de la fin de carrière se situe à 62 ans. Néanmoins, tout le monde ne cotise pas de la même manière tout au long de la vie.

Ainsi, certaines personnes ont commencé à travailler dès l’âge de 16 ou 18 ans. À l’inverse, d’autres ont dû passer par de longues études. Résultat ? Ils entrent sur le marché de l’emploi à 22 ou 23 ans. Si vous en faites partie, sachez que même sans la future réforme des retraites, vous devrez surement rester en poste jusqu’à 65 ou 66 ans.

Cela dit, rassurez-vous, il existe un seuil maximal pour obtenir sa pension à taux plein. Ainsi, après 67 ans, il n’existe plus de décote sur la retraite. Pour l’heure, le gouvernement a confirmé qu’il ne changerait rien au système de 43 années de cotisations. Cependant, il pourrait bien revenir sur le fonctionnement en place pour les personnes nées entre 1955 et 1957.

À la fin de l’année 2020, la France comptait presque 17 millions de retraités. Et ce chiffre semble augmenter d’année en année. Toutefois, comme nous l’avons précisé tous les seniors n’ont pas droit au même niveau de pensions. Ainsi, comme sur le marché du travail, les femmes restent généralement moins avantagées que les hommes. En moyenne, elles ont tendance à partir plus tard en retraite, tout en gagnant moins. En cause ? Des carrières parfois interrompues, en raison des grossesses ou de jeunes enfants dont il faut s’occuper à plein temps.

Le comble ? Des erreurs de pensions peuvent arriver assez souvent. Heureusement, un nouvel outil vient de voir le jour. Et ce, avant la réforme des retraites. Il devrait permettre aux bénéficiaires de la CNAV de mieux suivre leurs droits en termes de pension.

Source : Money Vox

Accueil / Actualités / Réforme des retraites : les chiffres clés à connaître concernant votre pension