Cigarettes : voici combien dépense un fumeur par mois en tabac

En France, on estime qu'il y a près de 15 millions de fumeurs. Pourtant, le prix des cigarettes n'a pas cessé de grimper ces dernières années.

Cigarettes : voici combien dépense un fumeur par mois en tabac – Source : Istock

De nos jours, les Français font face à une inflation galopante. Les factures s’alourdissent et les prix pratiqués en supermarché augmentent en permanence. Dans de telles circonstances, les ménages font tout leur possible pour réduire leurs dépenses. Ainsi, les cigarettes semblent plus inutiles que jamais. En effet, le tabac crée des problèmes de santé, ou encore des tâches disgracieuses sur les dents. Et pour couronner le tout, le tarif du paquet atteint désormais 11 euros pour 20 cigarettes. Mais avez-vous déjà pensé aux sommes folles que vous pourriez économiser en renonçant à ce petit plaisir coupable ?

L’alliance contre le tabac a fait les comptes

Sur 15 millions de fumeurs, on recense plus de 12 millions de consommateurs quotidiens. Longtemps banalisées, les cigarettes font encore des ravages en 2022. Pourtant, le grand public connaît les risques que cela fait courir à leur santé depuis les années 1980. Pour tenter de dissuader la population de fumer, le gouvernement joue sur le prix des cigarettes depuis des années.

Une idée plutôt habile, pour renflouer les caisses, face à une addiction aussi courante. En effet, certains consommateurs ont bien du mal à arrêter par la seule force de leur volonté. Alors pour avoir un déclic, les chiffres peuvent s’avérer bien utiles. Ainsi, d’après l’alliance contre le tabac, un fumeur perd en moyenne 207 euros par mois. En 4 ans, certains pourraient même s’acheter une voiture s’ils avaient mis de côté cet argent parti en fumée. En période de crise, le coût des cigarettes prend trop de place dans le budget des Français. Et certains n’hésitent plus à sacrifier leurs loisirs, leur vie sociale ou même à sauter des repas.

Cigarettes : de nouvelles mesures pourraient aider les fumeurs

Alors que la crise sanitaire a duré plus de deux ans, les ménages ont fait face à beaucoup de perturbations ces derniers mois. Guerres, dérèglement climatique, conflit social ou inflation… On peut dire que l’époque a un lourd impact sur la santé mental et physique de la population. Aussi, malgré une baisse notable du pouvoir d’achat, la consommation de cigarettes a connu un rebond.

En effet, d’après les experts de Santé Publique France, le tabac resterait utilisé par certains consommateurs face à l’anxiété. « La cigarette peut être perçue comme un outil pour gérer le stress ou surmonter les difficultés du quotidien. » De son côté, l’alliance contre le tabac préconise la mise en place de nouvelles politiques publiques permettant d’arrêter de fumer.

En particulier en ce qui concerne les substituts à la nicotine (patchs, gommes…). Pour l’heure, ces produits font l’objet d’un remboursement à hauteur de 65 % pour les Français. L’alliance contre le tabac aimerait que ce chiffre grimpe à 100 %. Les cigarettes, sous des apparences plutôt anodines, représentent l’une des conduites addictives les plus répandues en France. Arrêter de fumer réclame donc beaucoup de volonté, mais aussi un soutien de la part des professionnels de santé comme de l’entourage. Un arrêt brutal de la consommation peut avoir de nombreux effets indésirables. Irritabilité, gêne respiratoire… Heureusement, le sevrage permet aussi d’obtenir des améliorations assez importantes. Par exemple, ceux qui renoncent aux cigarettes redécouvrent leur sens du goût et de l’odorat.

Source : TF1

Accueil / Actualités / Cigarettes : voici combien dépense un fumeur par mois en tabac