Retraites : le nombre de trimestres nécessaires à cotiser pour partir à taux plein

De nos jours, la réforme des retraites fait couler beaucoup d'encre. Mais connaissez-vous bien notre système de cotisations ?

Retraites : le nombre de trimestres nécessaires à cotiser pour partir à taux plein – Source : Istock

En fin de carrière, les travailleurs peuvent profiter d’un système social plutôt solide en France. Du moins, si tous les retraités ne vivent pas dans des conditions idéales, ils bénéficient de certains droits et acquis sociaux. Espérons que la réforme qui arrive ne viennent pas grignoter ces avantages. En effet, pour l’heure, il faut remplir plusieurs conditions pour obtenir une pension optimale. Voici un point récapitulatif pour que vous puissiez savoir ce qui attend à l’avenir.

Décote ou retraites à taux plein

Après une vie professionnelle bien remplie, beaucoup aspirent à un repos bien mérité. Si la fin de carrière peut en déprimer certains, elle reste aussi l’occasion de se consacrer à proches, ou à ses loisirs. Or, pour en profiter dans les meilleures conditions, il existe des critères à respecter. Par exemple, la loi fixe un âge légal pour s’arrêter de travailler.

Mais elle prend aussi en compte le nombre de trimestres que vous avez cotisé à la caisse de retraites. Cet élément joue un rôle central dans le calcul de vos droits, et donc de votre pension. Ainsi, selon la génération dont vous faites partie, vous devez avoir travaillé un certain temps pour débloquer une pension à taux plein. En deçà de ce seuil, et si vous avez moins de 67 ans, elle subira une décote. Vous pouvez alors avoir le droit mettre fin à votre carrière. Cependant, dans ce genre de cas, les bénéficiaires reçoivent une retraite moins élevée.

À savoir : travailler vous aide à cumuler jusqu’à 4 trimestres par an. Néanmoins, dans certaines situations, votre vie familiale peut vous donner droits à des cotisations. Notamment si vous avez dû interrompre votre carrière pour prendre soin de votre enfant ou d’un proche malade (AJPP/AJPA).

Des obligations variables selon votre année de naissance

Vous l’aurez compris, obtenir une pension à taux plein, implique d’avoir suffisamment cotisé. Mais encore faut-il savoir quel quota vous devez cumuler pour y avoir droit. Or, le système change selon l’année de votre naissance. Ainsi, les personnes nées après 1973 doivent cotiser 172 trimestres pour pouvoir partir. Après 43 ans de travail, les anciens travailleurs pourront donc obtenir leurs retraites à taux plein.

Pour les personnes nées entre 1955 et 1957, le nombre minimal de trimestres requis atteint 161 trimestres. Ceux nés entre 1958 et 1960, eux, doivent avoir cotisé 167 trimestres. Le chiffre monte à 168 pour la génération 1961-1963. Ensuite, les Français nés entre 1964 et 1966 devront cotiser 169 trimestres pour obtenir des retraites à taux plein. Puis ceux nés entre 1967 et 1969 auront besoin de cumuler 170 trimestres. Enfin, pour la génération 1970-1972, il faudra avoir cotisé plus de 171 trimestres.

Si la réforme des retraites à venir risque de rebattre les carte, Elisabeth Borne ne semble pas trop vouloir changer les règles. En effet, interrogée en milieu de semaine, la cheffe du gouvernement a indiqué qu’elle n’irait pas au-delà des 43 ans de cotisations déjà prévus par la loi. En effet, en 2014, la réforme Touraine avait déjà eu gros impacts sur notre système de retraites. Les changements prévus par l’exécutif font l’objet de discussion en ce moment même dans l’hémicycle.

 

Source : CNEWS

Accueil / Actualités / Retraites : le nombre de trimestres nécessaires à cotiser pour partir à taux plein