Réforme des retraites : certains métiers sont épargnés par la réforme

Élisabeth Borne a dévoilé le contenu du dossier sur la réforme des retraites. Ainsi, certains métiers seront épargnés. Découvrez lesquels.

Réforme des retraites : certains métiers sont épargnés par la réforme – Source : iStock

La réforme des retraites est l’un des sujets les plus épineux du moment. À peine a-t-elle été présentée (voire bien avant) qu’elle fait déjà face à une vive opposition. Outre repousser l’âge légal du départ à la retraite, le projet avance d’autres propositions. Cependant, il y a quelques exceptions. Notamment ces métiers qui ne subiront pas les conséquences de la réforme des retraites. Voici les détails.

Réforme des retraites : un départ à 64 ans

Si la réforme des retraites fait tant parler, c’est avant tout à cause du report de l’âge de départ à la retraite. En effet, le gouvernement ne cache pas son envie de faire travailler les Français plus longtemps. Actuellement à 62 ans, la réforme prévoit de reporter le départ à 64 ans.

« Dans un premier temps, nous avions envisagé de le repousser à 65 ans (…) Ils n’ont jamais été une fin en soi », précise la Première ministre dans une conférence de presse.

Cela avant d’ajouter :

« Aussi, à compter du 1er septembre, l’âge légal sera relevé progressivement de trois mois par an, pour atteindre 64 ans en 2030. »

Avant une entrée en vigueur (prévue cet été), le texte sur la réforme des retraites ira au Conseil des ministres. Après quoi, chaque ligne sera débattu au Parlement. Cela dit, l’exécutif peut recourir au 49.3 s’il y a une trop forte opposition des députés.

Réforme des retraites : résumé des mesures

À par le recul de l’âge de départ à la retraite et la prolongation de la durée de cotisation, la réforme des retraites prévoit d’autres mesures. Voici ce qu’il faut retenir de l’annonce d’Élisabeth Borne.

Pension minimum

Si la réforme des retraites entrait en vigueur, alors la pension minimum connaîtrait une revalorisation. Cette augmentation sera à hauteur de 85 % du SMIC et concernera les retraités actuels et futurs.

« Avec le président de la République, nous avons décidé d’acter la revalorisation pour tous les retraités ayant effectué une carrière complète au SMIC », indique Élisabeth Borne dans son allocution.

Par conséquent, dès septembre 2023, les pensions des Français les plus basses vont hausser de 100 euros par mois. Ce qui représente environ 2 millions de retraités. En moyenne, la pension minimum passera à 1200 euros mensuels.

Carrières longues

Dans son projet de réformer le système des retraites, l’exécutif prend en compte les carrières longues.

« Le dispositif de carrières longues sera adapté pour qu’aucune personne ayant commencé à travailler tôt ne soit obligée de travailler plus de 44 ans », souligne la Première ministre.

Voici ce que prévoit la réforme des retraites :

  • Début de carrière avant 16 ans : départ à partir de 58 ans
  • Début de carrière avant 18 ans : départ à partir de 60 ans
  • Début de carrière avant 20 ans : départ à partir de 62 ans, à condition d’avoir cotisé 5 trimestres avant l’âge de 20 ans

Critères de pénibilité

L’exécutif met un point d’honneur à améliorer la prise en compte de la pénibilité. La réforme des retraites prévoit notamment :

  • Un renforcement du suivi médical
  • La possibilité de départs anticipés (métiers pénibles)
  • La création d’un fonds de prévention d’un milliard d’euros
  • L’amélioration du compte professionnel de prévention

Remarques : Les personnes en invalidité et en inaptitude peuvent bénéficier d’une retraite à taux plein dès 62 ans. Les pompiers, policiers, etc. peuvent aussi partir plus tôt avec la réforme des retraites.

Régimes spéciaux

Emmanuel Macron et son gouvernement n’ont jamais caché leur envie de mettre fin aux régimes spéciaux. Avec la réforme des retraites, l’exécutif souhaite réduire leur accès. Les nouveaux n’auront plus droit aux régimes spéciaux.

« Cette mesure ne concernera que les nouveaux embauchés, qui seront affiliés au régime général de retraite », indique Élisabeth Borne.

Il s’agit de la fameuse clause du grand-père. Quant aux régimes spéciaux, les voici :

  • La RATP
  • La branche des industries électriques et gazières (IEG)
  • Les clercs et employés de notaires
  • Les personnels de la Banque de France
  • Les membres du Conseil économique social et environnemental (Cese)

Index sur l’emploi des seniors

Avec la réforme des retraites, l’exécutif veut un index sur l’emploi des seniors. Cela dans le but d’encourager les bonnes pratiques et de dénoncer les mauvaises.

Retraite progressive

Dans le texte sur la réforme des retraites, l’exécutif aborde le sujet de la retraite progressive. Élisabeth Borne parle même de son amélioration de son élargissement à la fonction publique.

Cumul emploi-retraite

Par la réforme des retraites, l’État veut permettre le cumul emploi-retraite. Cette mesure vous permettra d’avoir des droits supplémentaires et même de revaloriser le montant de la pension.

Contribution supplémentaire

L’exécutif est favorable à la mise en place d’« une contribution supplémentaire » de la part des employeurs. À condition qu’elle n’augmente pas le coût du travail.

« C’est pourquoi nous baisserons symétriquement la cotisation des employeurs au régime des accidents du travail et des maladies professionnelles qui est très excédentaire », a-t-elle précisé.

Réforme des retraites : les métiers épargnés

Le projet épargne certains métiers. Tout du moins, en ce qui concerne l’alignement des régimes spéciaux sur le régime général. Quelques métiers ne seront pas concernés. Autrement dit, même si la réforme passe, rien ne changera pour les actifs dans ces secteurs.

Dans son dossier de presse, l’exécutif annonce :

« Les régimes autonomes (professions libérales et avocats) et ceux répondant à des sujétions spécifiques (marins, Opéra de Paris, Comédie Française) ne seront pas concernés par cette fermeture. Le décalage progressif de deux ans de l’âge légal et l’accélération de la réforme Touraine s’appliqueront aux salariés actuels des régimes spéciaux, mais en tenant compte de leurs spécificités », complète l’exécutif dans son dossier de presse.

Si vous exercez l’un de ces métiers, vous ne subirez pas les effets de la réforme des retraites sur les régimes spéciaux.

Source : Tf1info

Accueil / Actualités / Réforme des retraites : certains métiers sont épargnés par la réforme