Impôts 2023 : les nouveaux plafonds du barème sont disponibles

En raison de l'inflation, le barème en vigueur concernant les impôts de 2023 va évoluer. On vous explique tout.

Impôts 2023 : les nouveaux plafonds du barème sont disponibles – Source : iStock

En France, chaque personne doit contribuer aux finances publiques selon ses revenus. Ainsi, les impôts que vous devez verser chaque année dépendent directement de l’argent que vous avez gagné l’année précédente. Les contribuables entrent ainsi dans différentes tranches d’imposition. En clair : plus vos revenus grimpent, plus vous devrez payer d’impôts sur le revenu. Chaque plafond donne lieu à une contribution fiscale différente. Néanmoins, en deçà d’un certain niveau de ressources, certains foyers restent exonérés d’impôts en 2023. Car le plafond maximal a augmenté pour tenir compte de l’inflation. Afin de vous aider à y voir plus clair, voici un petit point récapitulatif.

Le calcul des impôts change en 2023

Le système et la formule vont garder le même principe. Néanmoins, le barème va grimper dans son ensemble. Ce calcul des impôts tient compte de tous les revenus gagnés en 2023. Cela inclut les salaires, mais aussi retraites et revenus locatifs. De plus, pour connaître votre imposition, il faut aussi appliquer les abattements et les réductions fiscales.

Compte tenu de la hausse des plafonds, certains contribuables risquent bien de devenir non imposables à l’avenir. Notamment si leurs revenus n’ont pas augmenté malgré l’inflation. Ils n’auront pas d’impôts à payer sur leurs revenus de 2023. De la même façon, certains foyers vont basculer dans la tranche inférieure, et verront leur fiscalité baisser.

Comment savoir ce qui vous attend ?

Comme nous l’avons expliqué, pour savoir combien vous allez payer, plusieurs éléments entrent en compte. Mais voici quelques rappels pour aider à mieux comprendre vos impôts sur l’année 2023. En premier lieu, rappelons que l’administration considère non pas les personnes, mais les foyers fiscaux.

Ainsi, une personne qui vit seule, équivaut, à un foyer. Cela dit, une famille comprenant 2 parents et 4 enfants constitue aussi un seul foyer fiscal. De plus, si deux personnes se mettent à cohabiter, même sans pacs ou mariage, elles partagent le même foyer aux yeux des impôts. Vos impôts sur l’année 2023 tiennent ainsi compte de toutes les ressources du ménage, mais aussi du nombre de parts fiscales qu’il contient.

Pour rappel, chaque adulte représente une part, et chaque enfant à charge compte pour 1 demi part. Ainsi, une famille avec 2 adultes et 4 enfants correspond à 4 parts fiscales. Or le nouveau barème des impôts 2023, prévoit qu’en dessous de  16 372 euros par part fiscale, il n’y a rien à payer. si vous vivez seul et que vos revenus se situent sous ce seuil, vous n’aurez pas d’impôts à régler.

Maintenant, reprenons notre exemple. À savoir, une famille avec 2 parents et 4 mineurs à charges. Admettons que les revenus annuels du foyer atteignent 30 000 euros sur l’année 2022. En divisant ce chiffre par le nombre de parts fiscales (4), on obtient 7 500 euros. Dans le cas présent, le revenu annuel reste donc bien en dessous du seuil de 16 372 euros. Cela signifie que cette famille n’aura pas d’impôts sur le revenu à payer en 2023.

Enfin, si vous remarquez que vos revenus grimpent, vous pouvez limiter votre fiscalité grâce aux réductions et crédits d’impôts. Emploi à domicile, hébergement en EHPAD, garde d’enfants… de nombreuses dépenses permettent d’obtenir des déductions fiscales.

Source : Au féminin

Accueil / Actualités / Impôts 2023 : les nouveaux plafonds du barème sont disponibles