Rentrée scolaire : ce qui change dès septembre pour les élèves de 6e

Pour consolider leurs acquis, les élèves de sixième auront des heures de soutien dès la prochaine rentrée scolaire.

Rentrée scolaire : ce qui change dès septembre pour les élèves de 6e – Source : iStock

Lors de leur arrivée au collège, tous les élèves n’ont pas le même niveau. En effet, en sixième, certains enfants ont encore du mal à lire et écrire de façon fluide. Ces lacunes conduisent donc certains jeunes à avoir de grosses difficultés, qui s’accumulent au fil de leurs études. Redoublements, réorientations… des solutions existent. Cependant, pour prendre le problème à la racine, l’Éducation Nationale a d’autres projets. Ainsi, dès la rentrée scolaire 2023, tous les élèves de sixième auront des heures de soutien dans leur emploi du temps. Malgré tout, cette nouvelle divise beaucoup dans le corps enseignant.

Rentrée scolaire : cours de technologie ou heures de soutien

Accompagner les élèves au mieux, sans trop charger leur planning… Pour ce faire, l’Éducation Nationale envisage de supprimer une heure de technologie par semaine. Souvenez-vous, il s’agit de cette matière destinée à familiariser les élèves avec la mécanique, l’électronique ou même l’informatique. En contrepartie, les programmes de cette matière devraient évoluer dès la rentrée scolaire 2023. Désormais, ils aborderont  » l’autonomie numérique, du code informatique ou des notions de robotiques. »

Le temps gagné en réduisant cette discipline permettra aux enfants de consolider leurs acquis. Ainsi, les heures de soutien scolaire n’alourdiront pas l’emploi du temps des enfants. Ces temps leur permettront d’approfondir les acquis fondamentaux. L’objectif de ce dispositif dès la rentrée scolaire 2023 ? Consolider les connaissances sur « la maîtrise de l’orthographe, l’écriture, la syntaxe, le vocabulaire, la numération, les fractions, le calcul, les grandeurs, les mesures… »

A priori, les sujets abordés pourront changer d’un élève à l’autre, mais aussi entre la rentrée scolaire et la fin de l’année.  » Par exemple, un enfant qui a des difficultés à lire lors de son entrée en 6e pourra d’abord être orienté vers un cours de lecture. Au bout de trois mois, il aura fait des progrès et il pourra alors suivre, le trimestre suivant, un cours sur les fractions. En mars enfin, en fonction de son niveau, il pourra rejoindre un cours de géométrie. »

Les syndicats de l’enseignement grincent des dents

Parmi les professeurs, certains ne cachent pas leur scepticisme quant à la prochaine rentrée scolaire. Pour eux, il s’agit, une fois de plus, d’une mesure inefficace, visant avant tout à faire des économies. Le SNES-FSU a ainsi pris la parole dans les colonnes du Monde.  » Mettre en place l’heure de soutien en supprimant une discipline, c’est la confirmation que les annonces sur la 6e se font à moyens constants. »

Du côté du syndicat SN-UNSA, Stéphane Crochet évoque « un choix budgétaire, sans fondement pédagogique ». Une colère partagée par Jean-Rémi Girard, du SNALC, dans les pages du Figaro. Visiblement, cette mesure va devoir convaincre avant la prochaine rentrée scolaire. « Nous sommes très fermement opposés à cette idée. Il faut arrêter d’invoquer des arguments pseudo-pédagogiques ! On sait bien que le ministère essaie de résoudre ainsi ses problèmes de recrutement de profs de techno. »

Espérons que l’Éducation Nationale trouvera un terrain d’entente avec les enseignants avant la rentrée scolaire 2023. En effet, malgré les promesses du gouvernement, ce métier continue à faire face à une pénurie de candidats.

Source : Capital

Accueil / Actualités / Rentrée scolaire : ce qui change dès septembre pour les élèves de 6e