Compte bancaire : cette erreur à éviter car elle va vous coûter plus cher en 2023

Avec l'inflation, choisir le compte bancaire sur lequel vous laissez vos économies revêt une importance capitale.

Compte bancaire : cette erreur à éviter car elle va vous coûter plus cher en 2023 – Source : Istock

Depuis le début de l’année 2022, les Français font face à une forte hausse des prix. D’après l’INSEE, l’inflation a atteint 5,9 % en décembre dernier. Aussi, les ménages font tout ce qu’ils peuvent pour réduire leurs dépenses. Mais dans ce contexte, il faut aussi porter une attention particulière au compte bancaire que vous utilisez. En effet, le compte courant s’avère très pratique pour retirer l’argent ou faire des achats au quotidien. Mais il n’a pas vraiment d’intérêt pour placer de l’épargne. Or, chaque année, de nombreux Français laissent leur argent dormir sur le mauvais compte bancaire. Voici un petit décryptage pour optimiser vos placements.

Garder son argent sur le compte courant : le mauvais plan

Fin octobre 2022, plus de 500 milliards d’euros restaient placés, dormant sur des comptes courants. Rapporté à la population française, cela équivaut à 17 600 euros par ménage. Ou 9 430 euros pour chaque individu ayant 15 ans ou plus. Bien sûr, ces chiffres demeurent de simples moyennes. En réalité, l’argent « oublié » sur un compte bancaire ne concerne pas tout le monde. Loin de là. Car il existe de grosses disparités d’une personne à l’autre, en termes de revenus et de patrimoine.

En effet, de nombreux foyers ont désormais du mal à finir le mois sans tomber dans la rouge. Mais certains, parmi les plus aisés, n’ont pas réellement les bons réflexes pour leur épargne. En effet, le compte bancaire que vous utilisez au quotidien peut vous faire perdre en pouvoir d’achat si vous y gardez de trop grosses sommes. Avec une inflation à 5,9 %, il vaut mieux opter pour un placement.

Passez du compte bancaire au livret d’épargne

Si vos moyens vous permettent de mettre de l’argent de côté, il faut éviter de le conserver sur votre compte bancaire habituel. En effet, en raison de la hausse des prix, les livrets d’épargne voient leur taux d’intérêt grimper. Ainsi, le célèbre livret A va passer de 2 à 3 % en février. D’après le Ministre de l’Économie,  » Il s’agit de la troisième hausse consécutive. » Toutefois, sachez que vous ne pouvez pas dépasser le plafond de 22 950 euros sur ce compte bancaire.

Autre livret d’épargne, le LDDS permet de placer jusqu’à 12 000 euros. Et son taux reste indexé sur celui du livret A, il devrait donc atteindre 3 % aussi en février 2023. Avec une telle rémunération, ces deux placements très sécurisés demeurent accessibles à tout le monde, dans la limite d’un compte bancaire par personne.

Enfin, le livret d’épargne populaire (LEP) offre le taux le plus intéressant, car il va sans doute passer de 4,2 à 6,1 %. Bruno Le Maire rappelle qu’il s’agit du seul compte bancaire qui peut protéger entièrement votre épargne face à l’augmentation des prix.  » Nous serons le seul pays en Europe qui proposera à ses compatriotes un livret d’épargne garanti à un taux supérieur à l’inflation. » Cependant, tout le monde de ne peut pas ouvrir un livret d’épargne populaire. Il faut remplir ses deux conditions :

  • Résider en France
  • Avoir plus de 18 ans
  • Avoir un revenu fiscal de référence (RFR) inférieur ou égal à 21 393 euros pour une part fiscale.

Vous l’aurez compris, si vous avez la possibilité de mettre de côté, n’hésitez pas. Mais pensez toujours à le faire sur un compte bancaire qui vous permettra de cumuler des intérêts. En effet, en plaçant 10 000 euros sur un livret A, ce placement vous rapportera 330 euros. Idem pour un LDDS. Enfin, dans le cas d’un LEP, vous pourrez obtenir 610 euros d’intérêts en douze mois.

Source : Ouest-France

Accueil / Actualités / Compte bancaire : cette erreur à éviter car elle va vous coûter plus cher en 2023