Montants 2023 : RSA, AAH… combien allez-vous percevoir cette année ?

Face à l'inflation, les montants 2023 du SMIC et de plusieurs aides vont grimper pour soutenir pouvoir d'achat des Français.

Montants 2023 : RSA, AAH… combien allez-vous percevoir cette année ? – Source : Istock

Ces derniers mois, la plupart des Français font face à de rudes difficultés financières. En cause ? Une crise de l’énergie, mais aussi des prix en hausse dans tous les secteurs. Aussi, depuis l’été, le gouvernement enchaîne les primes et mesures en tout genre pour tenter de résoudre le problème. Salaire, retraites, allocations… Plusieurs montants clés connaissent une revalorisation en 2023. Pour vous aider à comprendre ce qui vous attend, l’équipe de Foozine vous propose un petit point récapitulatif.

Montants 2023 : le SMIC a grimpé en janvier

En France, les travailleurs peuvent compter sur un salaire minimum. Les employeurs doivent donc toujours proposer une rémunération supérieure ou égale à ce seuil. Or, d’après la loi, son niveau doit toujours évoluer en suivant l’inflation. Le site Service Public explique bien ce cadre.  » Le montant du Smic est revalorisé automatiquement au 1er janvier de chaque année à partir de deux indicateurs : l’inflation constatée pour les 20 % de ménages aux plus faibles revenus et la moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire horaire moyen des ouvriers et employés. »

Ainsi, le montant du SMIC a augmenté de 1,8 % en 2023. Mais il ne s’agit pas de sa première évolution ces derniers mois. En effet, en janvier 2022, le taux horaire minimum s’élevait à 10,57 euros. En mai, il a connu une hausse pour atteindre 10,85 euros. Ensuite, le SMIC horaire a à nouveau grimpé en août, pour se fixer à 11,06 euros. Cependant, l’inflation n’a pas cessé de sévir entre temps. Ainsi, lors de la traditionnelle revalorisation de janvier, son montant 2023, l’évolution semblait inévitable. Néanmoins, le gouvernement n’a pas souhaité le faire évoluer plus que nécessaire. « Il s’agit d’une hausse de 1,81 % qui ne s’assortira pas d’un coup de pouce du gouvernement. », selon le ministre délégué chargé des Comptes publics.

En effet, d’après les experts de la commission qui gère le niveau du SMIC, il faut faire preuve de modération.  » Une dynamique trop forte du Smic pourrait avoir des effets négatifs sur l’emploi des travailleurs les plus fragiles. »

Ainsi, en janvier dernier, le SMIC s’élevait à 1603,12 euros bruts. Désormais, son nouveau montant depuis le 1er janvier 2023 atteint 1709,28 euros bruts par mois. On parle donc d’une hausse de plus de 106 euros !

En clair, voici les nouveaux montants du SMIC en 2023.

  • Smic net mensuel : 1 353,07 euros
  • Smic brut mensuel : 1 709,28 euros
  • Smic net annuel : 16.234,40 euros
  • Smic brut annuel : 20 511,36 euros
  • Smic horaire net : 8,92 euros
  • Smic horaire brut : 11,27 euros

L’allocation adulte handicapé va changer

D’après la DREES, 1,22 million de personnes bénéficient de l’AAH. Cette aide, versée par la CAF (ou la MSA), permet à celles et ceux qui souffrent d’un handicap de bénéficier d’un revenu décent. Or, le gouvernement a annoncé que cette allocation allait voir son montant grimper en 2023.

En outre, les critères d’éligibilité à cette prestation vont aussi englober plus de monde. L’objectif ? Venir en aide aux personnes atteintes de surdicécité (sourds et aveugles), de troubles psychiques, mentaux, cognitifs ou liés au neuro-développement.

Le montant de l’AAH devrait connaître une hausse de 1,7 % en 2023. Mais elle ne prendra effet qu’à partir du mois avril. Si ce chiffre vous semble trop faible au regard de l’inflation (5,9 %), rappelez-vous qu’elle a déjà été revalorisée de 4 % en juillet dernier.

Montants des allocations CAF en 2023

Pour soutenir les Français face à la hausse des prix, la caisse d’allocations familiales va revoir les montants de plusieurs prestations dès 2023. Les Allocations logement (APL) ont déjà grimpé de 3,5 % au cours de l’été dernier. Elles ne devraient pas progresser pour l’instant. Cependant, les locataires pourront bénéficier du “bouclier loyer” jusqu’à la fin du mois de juin.

Cela dit, le RSA et les allocations familiales, eux, vont voir leurs montants grimper dès avril 2023. Pour l’heure, le taux de cette hausse n’est pas encore officiel. Néanmoins, on parle d’une revalorisation de 1,7 %. Là encore, on estime que cette augmentation doit permettre de compenser l’inflation, qui atteint 5,9 %. En effet, les allocataires ont déjà pu profiter d’une évolution de +4 % cet été.

Les plafonds du barème fiscal

En France, les contribuables doivent payer l’impôt selon leurs ressources. Ainsi, il existe des plafonds, qui délimitent plusieurs tranches d’impositions. Or, les montants maximum de revenus pris en compte par ce système ont augmenté en janvier 2023. « Votre impôt est calculé par tranches, en fonction du montant de votre revenu. Chaque tranche correspond à un taux d’imposition (de 0 à 45 %). Si votre revenu annuel dépasse celui de la tranche 1 (10 777 €), il sera concerné par plusieurs tranches successives, comme expliqué dans l’exemple. »

Grâce à cette évolution, vous pouvez réduire les montants des impôts dus en 2023. Voici le nouveau barème, pour une part fiscale :

  • Moins de 10 777 euros (tranche 1) : taux d’imposition de 0 %
  • De 10 778 € à 27 478 euros (tranche 2) : taux d’imposition de 11 %
  • De 27 479 € à 78 570 euros (tranche 3) : taux d’imposition de 30 %
  • De 78 571 € à 168 994 euros (tranche 4) : taux d’imposition de 41 %
  • Plus de 168 994 euros (tranche 5) : taux d’imposition de 45 %

De plus, l’administration fiscale va verser, dès lundi, une avance de 60 % sur les crédits d’impôts. 9 millions de foyers vont donc recevoir ce paiement, dont les montants se situent autour de 624 euros en ce mois de janvier 2023.

Montants des retraites en 2023

Face à l’inflation, le gouvernement a aussi souhaité aider les séniors. Aussi, plusieurs hausses ont déjà au lieu au cours des derniers mois. Les montants des pensions ont grimpé de 1,1 % en janvier dernier, puis de 4 % cet été, et enfin de 0,8 % en janvier 2023. Cette hausse ne doit rien au hasard. Cette fois encore, il s’agit de rattraper l’inflation qui a pesé sur les Français ces derniers mois.

Cela dit, cette évolution ne concerne pas toutes les retraites. Pour en bénéficier, il faut faire partie des affiliés de la CNAV, CNRACL, SRE, CNAVPL, la retraite de droit propre, les pensions de réversion, l’ASI ou encore l’ASPA. Les montants minimum des retraites à taux plein devraient aussi atteindre 1200 euros dès septembre 2023. Pour l’heure, les modalités de cette pension minimale font encore l’objet de discussion, dans le cadre de la réforme. Le sénateur Bruno Retailleau semble plutôt confiant. « La question des petites retraites est une de nos lignes rouges depuis le départ. Lors de sa conférence de presse, la première ministre nous avait rassurés, mais partiellement, en indiquant que pour une carrière complète, la retraite minimale serait à 1200 euros, 85 % du smic net. Pour ceux déjà à la retraite, c’était évoqué, mais il n’y avait pas d’assurance. »

Source : Culture RH

 

 

 

Accueil / Actualités / Montants 2023 : RSA, AAH… combien allez-vous percevoir cette année ?