Assurance vieillesse : les aidants vont pouvoir en bénéficier avec la réforme

Si vous faite des parties des "aidants", notamment auprès de vos proches, vous allez bénéficier d'une assurance vieillesse.

Assurance vieillesse : les aidants vont pouvoir en bénéficier avec la réforme – Source : Istock

Ces derniers temps, le gouvernement a enfin dévoilé sa fameuse réforme des retraites. Au programme ? L’allongement de la durée de cotisation, et le recul de l’âge légal de la fin de carrière. Dès 2027, il faudra donc avoir 64 ans révolu pour prendre sa retraite. Mais les travailleurs devront aussi justifier de 172 trimestres validés. Cela correspond à 43 années d’activité professionnelle. Or, vous le savez sans doute, les aléas de la vie peuvent vous obliger à cesser de travailler. Notamment si vous aidez un enfant, ou un proche en situation d’incapacité ou de handicap. Sachez que dans ce cas, vous pourrez, à l’avenir, avoir droit à une assurance vieillesse dédiée.

Valider des trimestres sans travailler

Certaines personnes l’ignorent, mais il n’y a pas que l’activité professionnelle qui permet de cotiser pour la retraite. Ainsi, l’assurance vieillesse tient aussi compte de certaines périodes d’interruption dans votre carrière. Voici une liste (non exhaustive) des situations concernées par la majoration des trimestres (hors emploi) :

  • Les périodes de chômage indemnisé
  • Les congés parentaux
  • Les arrêts maladie
  • L’éducation d’un enfant souffrant d’un handicap
  • L’accompagnant d’un proche en situation de handicap.

Concernant ces deux derniers cas, ils peuvent donner lieu à une affiliation à l’assurance vieillesse du parent au foyer (AVPF). Or, après la réforme des retraites, ce dispositif va connaître plusieurs évolutions.

Une assurance vieillesse destinant aux aidants

Ce nouveau système devrait voir le jour dans les prochains mois. Pour l’heure, le gouvernement n’a pas encore donné tous les détails de cette nouvelle assurance vieillesse. Néanmoins, elle devrait permettre à ceux qui stoppent leur carrière pour aider un proche de valider plus de trimestres.

Aussi, voici la liste des personnes concernées :

  • les aidants extérieurs au cercle familial.
  • les aidants qui assistent une personne âgée, sans vivre à son domicile.
  • Ceux qui bénéficient d’un taux d’incapacité inférieur à 80 %. Dans la mesure où ils perçoivent un complément à l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH).

Cette nouvelle assurance vieillesse permettra d’élargir les critères en vigueur, pour la cotisation de trimestres par les aidants.

Les personnes déjà éligibles pour valoriser des trimestres

En attendant la création de l’assurance vieillesse des aidants, sachez que vous pouvez déjà prétendre à des trimestres dans certains cas. Pour ce faire, vous devez demander une affiliation à l’AVPF. Voici les conditions :

  • Vous percevez une allocation journalière du proche aidant (AJPA)OU
  • Vous bénéficiez l’allocation journalière de présence parentale (AJPP)

Pour l’heure, voici comment le site Service public explique ce système de cotisations. «  Les périodes non travaillées ou travaillées à temps partiel, pour élever vos enfants ou vous occuper d’un enfant ou d’un proche handicapé ou malade, peuvent être prises en compte pour la retraite. Pendant ces périodes, vous pouvez être affilié(e) gratuitement, sans verser de cotisations, à l’assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF). C’est la Cnaf : Caisse nationale d’allocations familiales qui verse les cotisations à la Cnav:  Caisse nationale d’assurance vieillesse. »

La réforme des retraites reste toujours en discussion à l’heure où nous écrivons ces lignes. Cela dit, elle devait faire partie du Projet de loi de finance rectificative de la sécurité sociale, présenté le 23 janvier. Toutefois, si la réforme entre en vigueur, l’assurance vieillesse des aidants verra le jour à la suite de plusieurs décrets successifs.

Source : Merci pour l’info

 

Accueil / Actualités / Assurance vieillesse : les aidants vont pouvoir en bénéficier avec la réforme