Tarifs 2023 : ce qui va bientôt vous coûter plus cher en services bancaires

Dans des établissements bancaires, les tarifs 2023 ont augmenté de 0,3 %. Toutefois, quelques services ont suivi le cours de l’inflation.

Tarifs 2023 : ce qui va bientôt vous coûter plus cher en services bancaires – Source : Istock

En 2023, le prix des services bancaires devrait être plus stable que l’an passé. Durant les négociations, Bercy a obtenu l’accord du secteur afin de poser un « bouclier tarifaire » de 2 % sur leurs services. En général, cette promesse a été tenue. Mais à quelques exceptions près, des hausses ont été observées sur certains frais. À part ceux-là, le coût de quelques opérations est en baisse. On fait le point sur les tarifs 2023 dans cet article.

Banques : pas plus de 2 % sur les tarifs 2023

Si la plupart des banques ont déjà augmenté leurs tarifs 2023, la plupart ne modifieront les leurs qu’au 1er février. Mais en général, les changements attendus ne devraient pas dépasser la barre de l’inflation.

En effet, les établissements bancaires se sont déjà engagés auprès de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie. Au cours de leurs négociations, les banques ont donné leur parole afin de ne pas aller au-delà d’une augmentation de 2 % pour les tarifs 2023. D’après une analyse de Panorabanques, « la hausse modérée des frais bancaires est en partie due à la fusion des banques du Groupe Crédit du Nord avec la Société générale. Les anciens clients du Groupe Crédit du Nord bénéficient d’une baisse de leurs frais bancaires avec cette fusion. »

« Globalement, les engagements sur la limitation des hausses sont tenus », a observé la CLCV.

Selon la Fédération bancaire française (FBF), ce constat « confirme que les banques françaises sont au rendez-vous et participent ainsi, notamment par ce biais, à la défense du pouvoir d’achat des Français ».

Quelques hausses se cachent dans certains services

La baisse des tarifs 2023 est un soulagement pour les consommateurs. Mais il s’agit juste d’une baisse globale. Dans les détails, quelques banques ont augmenté le coût de leurs services.

C’est notamment le cas du prix de l’assurance perte et vol des moyens de paiement. Ce service sert en fait à rembourser l’argent retiré de manière frauduleuse sur un compte bancaire. En 2023, le coût de celui-ci passe de 24,40 euros à 26,50 euros, c’est-à-dire une hausse de 8,3 %.

Cette forte inflation est surtout due à la Caisse d’épargne. Celle-ci a, en effet, remplacé sa dernière offre d’assurance à 18,30 euros annuellement, contre une nouvelle, deux fois plus chère.

Hausse générale des retraits déplacés

Désormais, les tarifs 2023 pour les retraits déplacés sont plus élevés. Selon Panorabanques, une hausse moyenne de 6,25 % est notée. Selon l’organisme, « pour 4 retraits déplacés par mois, le coût moyen annuel était de 8,60 euros en 2021, 12 euros en 2022 et il passe à 12,75 euros en 2023 ».

D’après les spécialistes, ce changement est dû à la réduction du nombre de retraits gratuits auprès de 7 banques pour l’année 2023. Le porte-parole de Panorabanques, a expliqué une manœuvre toute simple, pour s’en sortir.

« Ces frais sont assez faciles à éviter. Pensez tout d’abord à vérifier à combien de retraits déplacés gratuits vous avez le droit par mois. Certains packages donnent également le droit à plus de retraits gratuits. Ensuite, soit vous essayez de tenir dans le nombre de retraits déplacés gratuits soit vous essayez de faire plus de retraits dans des distributeurs de votre banque », a-t-il déclaré.

Les tarifs 2023 de certains services sont en baisse

Malgré tout, de bonnes nouvelles sont en cours. Les tarifs 2023 de plusieurs services bancaires coûteront moins chers que ceux de 2022.

Tel est par exemple le cas de la carte bancaire à autorisation systématique. Une baisse de 2,2 % est prévue pour ce service (soit 31,80 euros). Les banques Crédit du Nord enregistrent même une baisse de 13 % sur ce service, depuis leur fusion avec la Société générale.

On peut en dire autant des virements en agence. Après une augmentation de 9,5 % l’an passé, ces derniers vont rester stables. Ils n’iront donc pas au-delà de 4,60 euros.

Les frais d’envoi du chéquier en recommandé, marquent aussi une baisse de 3,5 %. Le coût moyen par opération de ce service est donc estimé à 6,9 euros.

Quant aux frais de tenue de compte, ceux-ci ne vont pas augmenter en 2023, après la hausse de 6 % en 2022. Ils seront donc maintenus à 19,30 euros. Même chose pour le coût du découvert non autorisé, dont le prix est stable.

Source : Capital

Accueil / Actualités / Tarifs 2023 : ce qui va bientôt vous coûter plus cher en services bancaires