Supermarché : la liste des enseignes les moins chères en drive durant l’année 2022

À cause de l’inflation, les prix dans plusieurs supermarchés ont explosé. Mais quelques-uns ont augmenté plus que d’autres. Les détails.

Supermarché : la liste des enseignes les moins chères en drive durant l’année 2022 – Source : Istock

Au moment de passer en caisse, la perte de pouvoir d’achat est notable. Après tout, les prix en rayon sont en croissance continue. En moins d’un an, les tarifs de plusieurs produits en supermarché ont beaucoup monté. Mais comme l’on peut s’y attendre, les hausses ne sont pas pareilles partout. Des différences importantes sont constatées selon l’établissement. Alors comment trouver le moins cher d’entre tous ? Découvrez le classement des experts dans cet article.

La hausse généralisée des produits en supermarché

Les prix des produits en supermarché n’ont jamais été aussi élevés en 2022. L’inflation est responsable de la montée en flèche des tarifs en rayon. Les données de l’Insee permettent d’observer une hausse de 12,1 % sur les prix, en un an.

Une étude de 60 millions de consommateurs a mis en évidence une croissance incroyable des produits en supermarché, entre décembre 2021 et décembre 2022. En moyenne, voici les comparaisons faites :

  • Viandes surgelées : + 28 %
  • Papier hygiénique : + 20,6 %
  • Huiles : + 19,8 %
  • Beurre et crème fraîche : + 18 %
  • Œufs : + 17 %
  • Pâtes alimentaires : + 16,3 %
  • Légumes en conserve : + 15,7 %
  • Pains industriels : + 14,6 %
  • Charcuterie : + 13,8 %
  • Café torréfié : + 13,2 %.

À partir d’une étude effectuée par Editions Dauvers/A3 Distrib, voici les hausses observées en 2022 par rapport à 2021, dans 11 supermarchés. La comparaison s’est basée sur un panier de 150 assortiments.

  • Supermarchés Cora : + 15 %
  • Supermarchés Carrefour Marcket : + 14,9 %
  • Intermarché : + 14,2 %
  • Hypermarchés Carrefour : + 13,9 %
  • Supermarchés Auchan : + 13,7 %
  • Supermarchés Système U : + 13,4 %
  • Supermarchés Match : + 13,4 %
  • Hypermarchés Système U : + 13,1 %
  • Hypermarchés Auchan : + 12,1 %
  • Établissements Leclerc : + 11,8 %
  • Établissements Colruyt : + 11,2 %

Un comparatif sur les prix en supermarché

En France, l’inflation a atteint un taux moyen de 5,2 % en 2022, alors qu’il était de 1,6 % en 2021. Cette situation a eu de grandes répercussions sur le pouvoir d’achat des consommateurs.

Les établissements de grande consommation ne sont pas moins épargnés par la flambée des prix. Mais les hausses observées dans chaque enseigne, ne sont pas homogènes. Le magazine LSA et Wiser ont alors élaboré un outil comparatif sur les prix en supermarché.

Ils ont ainsi développé un indice de prix en se basant sur un panier de produits similaires.

« Il s’agit d’un indice prix inter-enseignes fondé sur un panier de comparaison de l’ensemble des produits de marques nationales auxquels nous fixons des critères. Ces produits doivent être présents simultanément chez au moins cinq distributeurs en drive avec au moins 10 % des magasins les détenant, » a expliqué Fabrice Thieulent, ingénieur commercial de Wiser.

Sur ce constat, l’expert a imaginé un classement des supermarchés les plus chers. Les plus chers portent des indices de prix au-dessus de 108. C’est notamment le cas de Monoprix et de Bi1.

Ils sont suivis de près par les enseignes qui possèdent un indice 101 et 106. Il s’agit d’Auchan (Super/Hyper), de Carrefour (Marcket/Hyper) et de Privera (Cora/Match).

Puis ils sont talonnés par les supermarchés avec des indices de 85 à 99. Ce sont : Casino (Géant/Supermarché), Intermarché (Hyper/Super) et Système U (Hyper/Super).

L’analyse est clôturée par un dernier bloc, le moins cher sur le marché actuel. D’après Fabrice Thieulent, « sur les six derniers mois, trois blocs d’enseignes distincts ont émergé. Ainsi, E.Leclerc (Indice 93) en constitue un à lui seul en s’affirmant comme leader en matière de prix, après avoir creusé l’écart avec Géant Casino ».

Comment se fait-il que Leclerc puisse garder des prix aussi bas ?

À cause de l’inflation, plusieurs supermarchés ont dû fortement augmenter leurs prix en rayon. Mais ce n’est pas tellement la situation de Leclerc. Comment s’y prend-il ?

Selon Capital, sa stratégie est « couplée à sa politique tarifaire, la sobriété des magasins ­Leclerc leur permet d’échapper au déclin de l’hypermarché. »

Cette enseigne se différencie à partir de « son offre de produits, qui laisse davantage de place aux producteurs régionaux : la répartition entre les produits locaux et les autres est en moyenne de 20-80, chez lui et de 10-90 chez les autres ».

Cela dit, changer de design n’a jamais intéressé l’établissement. En plus d’être coûteux, les gérants savent que cela est moins incitatif que des prix compétitifs. D’après un patron d’hypermarché, « les clients ne viennent pas chez nous pour se promener, mais parce que nous sommes moins chers que les autres »

Source : Planet.fr

Accueil / Actualités / Supermarché : la liste des enseignes les moins chères en drive durant l’année 2022