Cumul emploi-retraite : ce qui change pour vous permettre de gagner de nouveaux droits

Destinés aux seniors, le cumul emploi-retraite existe depuis longtemps. Mais il va évoluer avec la réforme.

Cumul emploi retraite : ce qui change pour vous permettre de gagner de nouveaux droits – Source : iStock

Ces jours-ci, la France semble prête à s’embraser. En cause ? Une réforme des retraites qui rencontre une forte opposition. Parmi les élus de l’opposition, les syndicats, mais aussi dans l’opinion, la colère monte. Néanmoins, le gouvernement semble résolu à faire adopter ce texte. Le recul de l’âge légal de départ en retraite demeure le point qui cristallise le plus de désaccord. Aussi, du côté de l’exécutif, Elisabeth Borne met en avant d’autres changements induits par la réforme. À l’image du cumul emploi-retraite, qui devrait bientôt faire peau neuve. On fait le point tout de suite…

Cumul emploi-retraite : comment ça marche ?

Ce dispositif s’adresse aux personnes ayant déjà obtenu leur pension, mais souhaitant tout de même poursuivre une activité professionnelle. Et ce de façon totale ou partielle. Mais pour l’heure, le cumul emploi-retraite ne peut se faire que de façon plafonnée. Cela signifie que les revenus tirés en poursuivant sa carrière ne peuvent pas dépasser une certaine limite. Le site Service Public donne ainsi plusieurs explications.  » La somme de votre salaire mensuel brut d’activité soumis à CSG et des montants bruts de vos pensions de retraite de base et complémentaire ne doit pas dépasser l’un des 2 montants suivants.

  • Soit 160 % du Smic : 2 734,85 euros brut par mois
  • Soit la moyenne des salaires que vous avez perçus au cours de vos 3 derniers mois d’activité avant votre admission en retraite. »

Pire, actuellement, pour les personnes ayant obtenu leur retraite avant 2015, le cumul emploi-retraite ne permet pas de bénéficier de plus de droits à la retraite. Mais avec la réforme, les choses devraient bientôt évoluer.

Ce dispositif devrait devenir plus simple

Décidée à défendre cette réforme bec et ongle, la Première Ministre Elisabeth Borne a annoncé que le cumul emploi-retraite pourrait plus simple à l’avenir.  » Nous allons aussi rendre plus facile le cumul emploi-retraite en déplafonnant ses conditions d’exercice. »

De plus, les retraités en reprise d’activité devraient désormais pouvoir cumuler de nouveaux droits à la retraite en travaillant. Cependant, il existe un tout petit bémol. En effet, ces nouveaux avantages ne concerneront que ceux qui ont pu obtenir une pension à taux plein. Les personnes ayant obtenu une retraite avec une décote devront toujours composer avec le plafonnement de leurs revenus. Hors circonstances exceptionnelles. Ainsi, les médecins devront échapper à cette règle, compte tenu de la situation chaotique et de la pénurie de praticiens dans le secteur médical.

D’ailleurs, si le cumul emploi-retraite risque d’assouplir ses conditions, l’emploi des séniors reste une problématique de taille. Alors que le gouvernement souhaite inciter les plus âgés à travailler, il faut garder à l’esprit que beaucoup d’entreprises ont tendance à bouder ces profils, quoique très expérimentés. Or, face à ce phénomène, le gouvernement n’entend pas exercer de contrainte sur les employeurs. Ainsi, Elisabeth Borne a simplement évoqué un index sur l’emploi des séniors. L’objectif ? « Valoriser les bonnes pratiques et de dénoncer les mauvaises. » En clair, le cumul emploi-retraite sera plus intéressant… Mais derrière, rien ne garanti que les personnes de plus de 55 ans puissent s’insérer facilement sur un marché du travail souvent impitoyable.

Source : Notre temps

Accueil / Actualités / Cumul emploi-retraite : ce qui change pour vous permettre de gagner de nouveaux droits