Booking : attention à cette arnaque visant à soutirer vos coordonnées bancaires

Plusieurs pages d'hôtels disponibles sur Booking sont victimes de cyberattaques. Les escrocs volent les coordonnées bancaires des clients.

Booking : attention à cette arnaque visant à soutirer vos coordonnées bancaires – Source : iStock

Malgré les mesures de protection de données internet, certaines plateformes subissent encore des cyberattaques. Depuis la fin du mois de décembre 2022, plusieurs pages d’hôteliers disponible sur le site de réservation Booking.com sont piratées. Les hackers agissent comme les personnels de l’hôtel et volent les coordonnées bancaires des clients.

Le vendredi 13 janvier dernier, le syndicat patronal de l’hôtellerie-restauration, le GNI, alerte les hôteliers et leurs clients d’une cyberattaque. Ce syndicat invite les victimes à se déconnecter du site et à porter plainte. Comment se manifeste ce piratage ? Que faut-il faire pour y remédier ? Et quelles en sont les conséquences ?

Booking.com est piraté

Avant toute chose, rappelant ce qu’est Booking.com. Ce dernier est un site internet qui propose aux internautes des hébergements dans plusieurs hôtels. Sur la plateforme, vous trouverez plusieurs pages d’hôtel qui proposent leur service.

Ce sont les pages d’hôtel qui sont piratées par les hackers. Le site d’information Le Parisien, publié le 13 janvier 2023, rapporte comment cette fourberie se manifeste.

« Des cybercriminels prennent le contrôle de l’interface de certains professionnels avec Booking.com, grâce à des techniques d’hameçonnage ciblé ».

Leurs objectifs dans cette manœuvre sont de soutirer des données de paiement aux internautes qui utilisent le site Booking.com. Il n’y a pas que les clients qui sont victimes. Les hôteliers aussi sont ciblés dans cette arnaque. Via Booking.com, les escrocs envoient un lien au responsable des hôtels.

Ce dernier ne se doute de rien et clique sur le lien. En cliquant, sans s’en rendre compte, il télécharge un virus qui s’installe sur son PC et s’empare des mots de passe. En possession de cela, non seulement les arnaqueurs peuvent voler les données personnelles des clients, il peut aussi, selon Le Capital :

« Modifier le nom d’enseigne, coordonnées, chambres et tarifs des établissements ».

Comment régler ce problème ?

Depuis le mois décembre, jusqu’à maintenant, on ne sait pas encore qui se cache derrière cette arnaque. Relayé par Le Parisien, Véronique Martin, directrice du département Europe et numérique au GNI a expliqué que :

« Nous ne savons pas d’où vient la faille de sécurité, des hôteliers ou de Booking, mais le cybercriminel arrive à rentrer dans la messagerie de l’hôtelier et à récupérer les informations »

En revanche, toujours selon Véronique Martin, des douzaines d’hôteliers sont déjà victimes de cette arnaque. Après avoir dit cela, elle a ajouté que :

« Ce n’est certainement que la partie émergée de l’iceberg. Il faut éviter que ça s’étende sur toute la France, voire en Europe ».

Jusqu’ici, il n’y a aucune solution fiable pour régler ce problème. En tout cas, la directrice du département Europe et numérique au GNI recommande qu’ :

« Il faut que les hôteliers déposent plainte et les clients aussi, ce qui permettra d’évaluer l’étendue de ces attaques »

Les conséquences de cette cyberattaque

Le piratage du site internet Booking.com est avant tout une véritable perte pour la plateforme. Toutefois, il n’y a pas qu’eux, les hôteliers aussi sont victimes. En plus des problèmes liés à la fuite d’informations personnelles et les clients qui ont probablement perdu de l’argent. Les hôtels en question aussi perdent du chiffre d’affaires. Rapporté par le site d’information Le Parisien, publié le 13 janvier 2023, l’hôtelière Fabienne Ardouin, président de la Commission numérique du GNI a déclaré :

« J’ai tout de suite coupé ma connectivité avec le site : je n’ai plus de chambres à vendre sur Booking.com, je perds du chiffre d’affaires depuis une semaine »

Cette situation est due au nombre de personnes qui ne font plus confiance à la plateforme Booking. Alors que fait la plateforme pour y remédier à ce problème ?

Booking jure ne pas être à l’origine de la faille

Le GNI a porté l’affaire auprès de cybermalveillance.gouv.fr. Le syndicat dénonce la plateforme Booking pour « manque d’accompagnement dans cette faille de sécurité ».

De son côté, Booking.com assure que « la faille de sécurité ne provient pas » du site. Il ajoute aussi que les comptes piratés ont vite été verrouillés et que « les voyageurs potentiellement concernés ont été informés ».

Voilà, Booking.com est piraté. Pour ne rien rater sur la suite de cette affaire, restez connecté sur notre site d’information.

Source : Leparisien

Accueil / Actualités / Booking : attention à cette arnaque visant à soutirer vos coordonnées bancaires