Toujust : Des prix « 5 à 10 % moins cher » que chez Lidl et Aldi, ce qu’il faut savoir

Les portes du premier magasin Toujust s’ouvriront le 1er mars 2023. Son fondateur promet des prix « 5 à 10 % moins chers ». Les détails.

Toujust : Des prix « 5 à 10 % moins cher » que chez Lidl et Aldi, ce qu’il faut savoir – Source : Istock

Les habitants du Gard pourront bientôt faire leurs courses dans un tout nouveau supermarché. Il s’agit de Toujust. L’enseigne qui se dit pratiquer un « commerce équitable » ouvrira ses portes le 1er mars prochain. On vous dit tout dans cet article.

Toujust : un concept intéressant

Toujust est une enseigne de supermarché française. Ouvert d’ici le mois de mars, le premier magasin présentera un concept assez intéressant. Face à la flambée des prix, Fabrice Gerber, fondateur de l’enseigne, veut réduire les tarifs.

Pour cela, cet « expert de la distribution » veut « supprimer les intermédiaires – ainsi que leurs marges respectives – qui pèsent ». Cette stratégie bénéficie en effet aux consommateurs et aux producteurs en matière de prix.

« Toujust est la 1ère chaîne de supermarchés collaborative qui s’associe aux fournisseurs pour proposer de la qualité au juste prix », se vante l’ex-directeur de Leclerc.

Ce faisant, en principe, l’enseigne de supermarchés Toujust pourrait dégonfler les prix des caddies. Cette collaboration se manifeste « à travers une participation de 25 %, en contrepartie de leurs meilleurs prix ».

« C’est une façon de leur rendre la place qu’ils méritent tout en valorisant leurs savoir-faire essentiels pour nos sociétés », justifie Fabrice Gerber.

Des prix « 5 à 10 % moins chers »

Bien que peu commun, ce positionnement va permettre à Toujust de réduire les prix « jusqu’à 5 à 10 % moins cher que ses concurrents directs ». C’est du moins ce que prévoit son patron, Fabrice Gerber.

Ce dernier tient par ailleurs à préciser que ce coût réduit sera « sans compromis sur la qualité et le service ». Ce qui tombe bien, car l’enseigne de supermarchés compte proposer plus de 7 000 références.

Sur ce catalogue très riche, il y aura 80 % d’articles alimentaires (dont 45 % de produits frais) et 20 % de produits non alimentaires. Selon son fondateur, Toujust va proposer « 70 % de produits made in France sur les produits frais ».

De cette manière, les consommateurs peuvent s’arracher les fruits et les légumes à des prix très avantageux. Les producteurs trouvent aussi leur compte, car il s’agit d’une « distribution en circuit court gagnant-gagnant ».

Il convient aussi de préciser qu’une quinzaine de collaborateurs vont assurer le bon fonctionnement de chaque magasin Toujust. D’ailleurs, les points de vente seront au nombre de combien après cette ouverture en mars ?

310 magasins Toujust d’ici 2027

Si vous êtes impatient de faire vos courses dans ce supermarché, vous devez faire preuve de patience. Pas trop non plus, car si le tout premier magasin Toujust ouvrira ses portes le 1er mars 2023, à Alès, dans le Gard, d’autres suivront.

En effet, rien que durant le premier semestre 2023, 9 autres points de vente seront disponibles à :

  • Monéteau (Yonne)
  • Cambrai (Nord)
  • Lempdes (Puy-de-Dôme)
  • Lens (Pas-de-Calais)
  • Montauban (Tarn-et-Garonne)
  • Terrasson (Dordogne)
  • Saint-Quentin (Aisne)
  • Saint-Maur (Indre)
  • Arbent-Oyonnax (Ain)

Et ce n’est pas fini ! Fabrice Gerber prévoit d’ouvrir pas moins de 50 magasins avant la fin de cette année. Si tout se passe selon les plans de l’homme d’affaires, en 2027, il y aura 310 magasins Toujust un peu partout en France.

Ces points de vente seront en périphérie de villes de 8 000 à 12 000 habitants pour 4 000 collaborateurs. Autant dire que le chemin est encore long !

Quid de la capacité des producteurs ?

Il faut savoir que ce projet ne date pas d’hier. En se rendant sur la page LinkedIn de Fabrice Gerber, on le comprend tout de suite. Selon lui, Toujust serait né :

« Après deux ans de préparation et des milliers de kilomètres parcourus à travers la France pour aller à la rencontre des producteurs qui font la richesse de nos terroirs. »

Toujours est-il que tout dépend de la bonne volonté des PME. Reste donc à voir si le concept de collaboration va séduire grand monde. Le patron promet en effet de rendre les prix « au plus juste », « sans accumulation de marges » et « sans pression concurrentielle ».

« Le plus dur, c’est d’ôter l’appréhension à ces PME qui travaillent par ailleurs avec la grande distribution », a-t-il reconnu.

Dans ses rangs, Toujust peut déjà compter sur une centaine de petits fournisseurs. Quant aux entreprises de tailles intermédiaires ou des géants de l’alimentaire, c’est plus compliqué de les faire adhérer au projet.

Cependant, Fabrice Gerber rassure toutefois les Français qu’il y aura des marques « plus connues ». Ces produits représenteront « environ 20 % de l’offre ». Ils ne seront en revanche pas achetés auprès des « grands » fournisseurs.

Source : Yahoo

Accueil / Actualités / Toujust : Des prix « 5 à 10 % moins cher » que chez Lidl et Aldi, ce qu’il faut savoir