Patrick Bruel : le jour où le chanteur s’est fait recaler au casting de La Boum 2

Au cours d’un long entretien au « Point », Patrick Bruel est revenu sur la fois où il a été recalé lors du casting du film culte La Boum 2.

Patrick Bruel : le jour où le chanteur s’est fait recaler au casting de La Boum 2 – Source : Getty Images

À l’occasion de la sortie de son nouvel album baptisé « Encore une fois », Patrick Bruel a accepté de se confier au « Point ». C’est au cours de cette interview qu’il a parlé du départ de son père quand il était jeune et comment cette séparation l’a finalement arrangée. C’est aussi lors de cette entrevue que le chanteur est revenu sur ce projet qu’il avait loupé. Découvrez tous les détails.

Un homme à multiples casquettes

Chanteur à succès, assurément, il faut savoir que Patrick Bruel est aussi un homme à la filmographie très remplie. Selon les informations, le sexagénaire a décroché pas moins de 46 rôles, et ce tout au long de sa carrière.

Pour rappel, Patrick Bruel a commencé avec le film « Le Coup de sirocco » à la fin des années 70 et l’aventure s’est poursuivie au fur du temps. Le chanteur est notamment apparu dans « Profs » ou encore « Hors jeu », « Un secret » ou encore « Le prénom ».

Du côté de la musique, le sexagénaire s’est aussi fait un nom. Il commence une carrière dans la musique en 1982 et rencontre son premier succès avec la chanson « Marre de cette nana-là ».

En 1986, Patrick Bruel-Benguigui de son vrai nom sort son premier album « De Face » qui rencontre un succès mitigé. En 1989, son album « Alors regarde » est un véritable carton avec les titres « Casser la voix », « Place des Grands Hommes ». C’est le début de nombreuses tournées et de concerts.

Par ailleurs, Patrick Bruel est notamment un joueur de poker confirmé comme le prouve sa participation à quelques tournois, dont un qu’il a remporté. En 2015, il rejoint l’équipe de France de Poker. Ses gains avoisinent le million de dollars.

Patrick Bruel : « On ne m’aime pas pour ma beauté »

Son nom était partout, son succès était à son apogée. Mais même avec sa carrière, Patrick Bruel s’est fait quand même recaler lors d’un casting. Difficile de le croire, pourtant, cela s’est bien passé.

Pour le père d’Oscar et Léon, il n’était pas assez beau pour jouer dans le film culte La Boum 2.

« Je n’ai jamais trouvé que j’étais beau. On ne m’aime pas pour ma beauté. On m’aime pour mon charme, ma proximité, peut-être », a-t-il expliqué.

Il a ensuite poursuivi en disant :

« J’ai l’air plus jeune que mon âge mais je ne fais pas grand-chose pour ça, à part faire attention à la bouffe, faire du sport et me maintenir. Tant que je peux jouer au foot, au tennis, et faire des concerts de trois heures et demie, ça va. Mais peut-être qu’un jour, tout va tomber d’un coup. »

Le rôle de Philippe Berthier a été attribué à un autre comédien. Face à son échec, Patrick Bruel a eu droit à cette explication :

« Je me souviens, quand j’ai passé le casting de La Boum, ils voulaient un beau mec : ils ont pris Pierre Cosso. Ils m’ont dit : ‘Vous êtes très sympa, comique. Mais là, pour ce personnage, on a besoin de quelqu’un qui fasse rêver les filles…’ J’avais 20 ans, je me souviens, je suis descendu de la Gaumont, j’ai marché sur le trottoir et me suis demandé comment faire rêver les filles… »

La Boum 2 : le nombre de comédiens auditionnés

Patrick Bruel n’a pas été le seul recalé pendant le casting. Pour l’anecdote, le jeune Pierre Cosso fut choisi parmi plus de 800 comédiens auditionnés par la production. En effet, de nombreux autres comédiens ont également été refusés.

Du côté du rôle féminin, Sophie Marceau a été choisie, et ce, depuis le premier volet. Elle a été révélée au grand public grâce à son interpretation dans le film et depuis, la jeune femme est devenue populaire.

Ce n’est pas tout ! Grâce à sa performance dans La Boum 2, la jeune comédienne a remporté le César du meilleur espoir féminin en 1983. De plus, ce film culte fut également nommé dans deux autres catégories, sans être récompensé pour autant. Denise Grey (celle qui joue le rôle de Poupette, l’arrière-grand-mère de Sophie Marceau) a été nommée pour le César de la meilleure actrice dans un second rôle, tandis que Vladimir Cosma a été nommé pour le César de la meilleure musique originale.

Source : Serieously

Accueil / Actualités / Patrick Bruel : le jour où le chanteur s’est fait recaler au casting de La Boum 2