Dalida : cet homme qui aurait pu sauver la chanteuse le jour où elle est morte

Le 2 janvier dernier, Thierry Ardisson revenait sur les circonstances du décès tragique de Dalida, icône de la chanson

Dalida : cet homme qui aurait pu sauver la chanteuse le jour où elle est morte – Source : Getty Images

Issu d’une famille italienne, établie en Égypte, la belle Dalida a eu une brillante carrière dans la musique. Elle a chanté en français, comme en italien. Et elle avait à son actif de nombreux tubes comme Bambino, Come Prima, ou encore Mourir sur scène. Malgré tous ses succès, cette grande sentimentale a perdu la vie à l’âge de 54 ans, à la suite d’une surdose de médicaments. Son habilleuse retrouvera le corps sans vie de la chanteuse, le 3 mai 1987. Et cette dernière avait laissé un mot à son frère, à son compagnon de l’époque, mais aussi à son bien-aimé public. Dans son émission Hôtel du temps, diffusée le 2 mai dernier, Thierry Ardisson révèle pourtant qu’une rencontre aurait pu lui éviter cette triste fin. On vous explique tout.

Genèse et parcours d’une star

Initialement, Dalida souhaitait devenir actrice. Elle tenait ce rêve de son admiration pour l’actrice Rita Hayworth. Dès les années 1950, elle se fera d’abord remarquer en remportant un concours de beauté au Caire. Puis en tournant dans quelques films. Mais lorsqu’elle fait son arrivée en Europe, le manque d’opportunité la conduit à s’orienter vers la chanson.

Le titre Bambino marquera le premier grand succès de Dalida en 1956. Dans les années 1960, elle enchaînera les tournées en Europe. Mais tout au long de sa carrière, la chanteuse ne s’hésitera pas à essayer différents registres. Elle apparaît ainsi que comme une diva de la musique orientale, mais aussi comme une icône du disco. Ainsi, elle peut se vanter d’avoir parcours hors de commun sur le plan professionnel.

Mais, côté cœur, tout n’est pas rose pour Dalida. À mesure qu’elle vieillit, elle ne parvient pas à trouver l’amour dont elle a besoin. Pire, elle vit plusieurs drames, et notamment le suicide de plusieurs de ses proches. D’ailleurs, sa décision de mettre elle-même fin à ses jours se devine dans plusieurs de ses textes, au fil des années 1980.

La rencontre qui aurait pu tout changer pour Dalida

Peu de temps avant son suicide, la belle avait pourtant croisé le chemin d’un homme, auquel elle n’était pas restée insensible. Un enchainement de tristes circonstances, dévoilé par Thierry Ardisson sur Buzz TV.  » Sur Dalida, il y a un truc qui est incroyable, c’est que quelques jours avant sa mort, son suicide, le deuxième, le vrai. Elle rencontre un type très beau dans un vernissage, qui s’appelait Fernandino Coloretti. Et elle flashe sur lui, il flashe sur elle et ils n’arrivent pas à se parler. Car à l’époque, il n’y avait pas de portable et la personne qui les avait présentés était à Deauville. Donc, ils n’arrivaient pas à se voir. Donc, pendant tout le week-end, ils ne savent pas comment se parler. Lui, il se dit « il n’y a qu’une chose à faire, c’est aller chez elle. » Et le lundi après-midi, au moment où elle prend ses cachets, il arrive, il va pour sonner et il se dit : je ne vais pas déranger Dalida. »

Vous l’aurez compris, par peur de sembler impoli, Fernandino Coloretti n’a finalement pas sonné à la porte de la star. Une décision anodine, qui aurait peut-être pu éviter le décès de Dalida, si le courage l’avait poussé davantage.

Source : Voici

Accueil / Actualités / Dalida : cet homme qui aurait pu sauver la chanteuse le jour où elle est morte