MaPrimeRenov’ : ce gain annuel sur la facture énergétique pour les Français qui ont réalisé des travaux

Pour réaliser des travaux de rénovation énergétique, les Français peuvent compter sur le dispositif MaprimeRénov'. On vous explique tout.

MaPrimeRenov’ : ce gain annuel sur la facture énergétique pour les Français qui ont réalisé des travaux – Source : Istock

Depuis quelques mois, les tarifs du gaz et de l’électricité ont flambé. Aussi, les professionnels et les particuliers font face à une grave crise de l’énergie. Pour les Français, une seule urgence : réduire la facture. Certains ont donc déjà pris de bons réflexes pour limiter leur consommation. En effet, depuis l’automne, le gouvernement préconise de faire tourner ses machines la nuit, ou encore de baisser le chauffage. Cependant, tous ces efforts peuvent s’avérer peu impactants, si vous habitez une passoire thermique. Or, le dispositif MaPrimeRénov’, peut vous aider à faire des travaux de rénovation énergétique dans votre logement. De quoi faire des économies, durablement

Qui peut profiter de MaPrimeRénov’ ?

Les travaux couverts par cette aide peuvent prendre différentes formes. Ainsi, au premier semestre 2022, près de 25 % des dossiers déposés visaient à installer un poêle à granules. Et 23 % concernant la mise en place de pompes à chaleur. Enfin, sur 318 429 demandes déposées pour obtenir MaPrimeRénov’, 34 355 avaient pour but l’achat d’un chauffe-eau solaire (soit plus de 10,7 %).

Mais cette aide a aussi des effets sur les différentes classes sociales qui composent notre société. Ainsi, parmi tous les bénéficiaires de ce coup de pouce, 45 % faisaient partie des foyers considérés comme très modestes. Cela dit, les foyers dits « aisés » profitent aussi de MaPrimeRénov’. Ainsi, en 2022, ils représentaient 3 % des financements accordés. En règle générale, les demandes émanent essentiellement des personnes propriétaires, souhaite rénover leurs résidences principales. Les propriétaires bailleurs (ou investisseurs locatifs), eux, ont moins recours à ce dispositif.

Un moyen efficace de faire baisser la facture

Grâce aux installations éligibles à MaPrimeRénov’, les bénéficiaires peuvent constater de nettes économies à moyen terme. D’après le sénateur Thierry Repentin, cela représente des centaines d’euros en moins sur les factures.  » Tous ceux qui cette année ont fait des travaux de rénovation énergétique, que ce soit par geste ou globales, vont gagner ainsi chaque année 790 euros sur leur facture énergétique. Et ils vont économiser trois tonnes d’émission carbone, l’équivalent de trois allers-retours Paris-New-York par avion. »

Mais le dispositif va désormais évoluer, pour avoir une action plus ciblée. En effet, des rénovations partielles ne suffisent pas pour améliorer les performances énergétiques d’un logement. Ainsi, si vous installez une pompe à chaleur dans un logement, sans refaire son isolation, vous perdez en efficacité. Ainsi, dès le mois de février 2023, le forfait « rénovation globale » de MaPrimeRénov’ va augmenter. Pour les ménages aux revenus moyens, il passera de 7 000 à 10 000 euros. Mais concernant les foyers avec des revenus plus importants, il atteindra 5 000 euros, contre 3 500 euros auparavant. En 2023, les ménages les plus modestes pourront aussi profiter d’un accompagnement renforcé pour mener leurs travaux.

Le dispositif MaPrimeRénov’ concerne aussi les copropriétés.. Dans ce cas, le plafond des financements peut s’élever de 15 000 à 25 000 euros. Néanmoins, depuis le 1er janvier dernier, les chaudières à gaz sont exclues du dispositif. Et ce, peu importe leurs performances énergétiques. Enfin, sachez qu’après le 1er avril 2023, les foyers les plus aisés ne pourront plus faire de demande pour financer des travaux d’isolations. Si vous souhaitez en savoir plus sur MaPrimeRénov’, rendez-vous sur le site dédié à ce coup de pouce.

Source : MoneyVox

 

 

Accueil / Actualités / MaPrimeRenov’ : ce gain annuel sur la facture énergétique pour les Français qui ont réalisé des travaux