Prime de naissance : montants, conditions, ce que les parents doivent savoir pour 2023

La prime de naissance 2023 va concerner les femmes qui attendent un bébé cette année. Comment demander cette prime ? On vous dit tout.

Prime de naissance : montants, conditions, ce que les parents doivent savoir pour 2023 – Source : Istock

L’arrivée d’un enfant dans la famille fait le bonheur d’une famille. Les futurs parents doivent se préparer pour accueillir le nouveau membre de la famille. En même temps, ils doivent aussi se préparer pour compléter les paperasses. Ces démarches demandent de la patience et du calme aux futurs parents. La demande de certaines aides doit se faire avant l’accouchement. Ce qui est le cas pour la prime de naissance de la Caisse d’Allocations Familiales.

Comment faire la demande ?

La prime de naissance est une aide dont vous pouvez bénéficier pour préparer l’arrivée de votre enfant. Elle servira à financer les dépenses liées à la naissance du nouveau membre de la famille.

Le versement de la prime de naissance se déroule dès le 7eme mois de grossesse. Vous ne devez donc pas tarder à faire votre demande à la caisse d’allocation familiale. Si vous êtes affilié au régime agricole, vous devrez faire la demande à la Mutualité sociale agricole (MSA).

Avant de déposer votre demande, vous devez vous munir de plusieurs documents. Il vous faudra faire une déclaration de grossesse auprès de la CAF et de la CPAM. Et ce, pendant les 14 premières semaines de la grossesse.

Vous devez aussi vous justifier d’un document qui prouve que vous résidez en France pendant au moins 6 mois par an. Il faut aussi fournir des pièces justificatives qui prouvent que vous respectez le plafond de revenu pour bénéficier de cette prime.

Selon le site Service Public, le versement de la prime de naissance est maintenu en cas de décès de l’enfant. Et ce, seulement si le décès survient à partir du 1er jour qui suit le 5eme mois de grossesse.

Quel est le montant de la prime de naissance ?

Le montant de la prime naissance varie selon le nombre d’enfants dans le foyer. Le nombre d’enfants que vous attendez détermine aussi le montant de la prime que vous allez recevoir.

Si vous avez une grossesse multiple, vous recevrez une prime pour chaque enfant. Si vous attendez des triplés, le montant de la prime de naissance va tripler. Vous devez juste vous justifier d’une attestation médicale qui précise le nombre d’enfants à naître.

Jusqu’au 31 mars 2022, le montant de la prime de naissance était de 965,34 euros. Au 1er avril 2022, cette prime a connu une revalorisation. Elle est désormais à 1 003,97 euros par enfant à naître.

Si vous souhaitez savoir le montant de votre prime de naissance, vous pouvez consulter les simulations sur le site de la CAF. Connectez-vous à votre compte et rendez-vous dans la catégorie PAJE ou prestation d’accueil du jeune enfant.

Vous devez rapidement déclarer les changements dans votre situation familiale à la CAF ou la MSA. Certains changements de situation peuvent vous ouvrir à de nouveaux droits.

Si vous avez changé d’adresse, vous pouvez utiliser le service dédié aux changements de domicile. Ce service est disponible sur le site Service Public. Vous devez aussi informer les principaux organismes publics comme la CAF ou la MSA s’il y a :

  • Changement d’adresse électronique
  • Changement de téléphone fixe
  • Changement de téléphone portable

Quels sont les plafonds de revenu à respecter ?

Pour calculer votre prime de naissance, la CAF prend en compte vos revenus. Le montant de la prime de naissance en 2023 dépendra de vos ressources en 2021. La CAF et la MSA ont établi un plafond de revenu à respecter.

Ce plafond varie en fonction du nombre de revenus d’activité dans votre famille. Le plafond est aussi différent si vous êtes un parent isolé ou non. Il faut noter que la situation familiale à préciser est celle au 6e mois de grossesse. L’enfant à naître compte donc pour un enfant à charge pour les futurs parents.

Pour un enfant à charge, le revenu d’un couple avec un seul revenu ne doit pas dépasser les 33 040 euros. S’il s’agit d’un couple avec 2 revenus ou de parents isolés, le plafond est à 43 665 euros.

Pour 2 enfants à charge, un couple avec un seul revenu ne doit pas gagner plus de 39 648 euros. Si le couple a 2 revenus, ils ne doivent pas avoir touché plus de 50 273 euros en 2021. Cette limite s’applique aussi pour un parent isolé avec 2 enfants à charge.

Source : Aufeminin

Accueil / Actualités / Prime de naissance : montants, conditions, ce que les parents doivent savoir pour 2023