LEP à 6,1% : un nouveau plafond envisageable ?

Le taux du Livret d’épargne populaire (LEP) passe à 6,1% au 1er février 2023. Son plafond de versement est limité à 7 700€.

© LEP à 6,1% : un nouveau plafond envisageable ? - Source : iStock

Afficher Masquer le sommaire

Le Livret d’épargne populaire (LEP) est le placement star de ce début d’année. C’est le seul aujourd’hui capable de vous protéger de l’inflation, qui tutoie les 6%. Si le livret d’épargne populaire rapporte désormais deux fois plus que le Livret A, il fixe son plafond de versements à 7 700 euros. Doit-il passer à 10 000 euros ? Beaucoup se posent la question.

LEP : un livret d’épargne qui doit être connu de tous

Le livret d’épargne populaire a un but précis : protéger l’épargne. Pour cette raison, le taux est passé à 6,1% depuis le 1er février 2023. Rappelons qu’en janvier 2022 il n’était qu’à 1%. En effet, en un peu plus d’un an, le LEP a fait augmenter son taux en le multipliant par six. En plus, il est deux fois plus élevé que le taux du Livret A fixé à 3%.

Depuis, 2 millions de particuliers ont ouvert un LEP l’an dernier. Ce nombre a encore nettement augmenté en vue du nouveau taux annoncé.

À lire Chèque énergie : montant, versement retardé ? Ce qu’il faut savoir

Pourtant, LEP n’est pas encore assez connu. En plus, plus de 18 millions de citoyens français peuvent prétendre à ce livret. Rien que ça ! Effectivement, les personnes aux revenus modestes sont celles qui sont éligibles au LEP. D’ailleurs, le gouvernement revoit chaque année le seuil de ressources à ne pas dépasser pour y être éligible.

En ce sens, le plafond de revenu fiscale de référence pour détenir un LEP se base sur des critères précis. Votre revenu ne doit pas dépasser 21 393 € par an (pour une personne seule). Pour les couples, votre revenu fiscal ne doit pas excéder 32 818€ par an.

Autre chose, le LEP fixe un plafond de versement à 7 700€. Tandis que le Livret A le fixe à 22 950€.

Un plafond de 7 700 € qui pourrait passer à 10 000€ ? 

Le représentant de la CGT-banques et assurances au Comité consultatif du secteur financier a expliqué que : « il ne serait pas choquant de relever le plafond de 7 700 à 10 000 euros. C’est une barre symbolique qui, en plus, aurait le mérite d’être facilement retenu par les conseillers bancaires qui doivent en faire la promotion auprès de leurs clients éligibles. ».

À lire Livrets d’épargne : Vérifiez que vous êtes bien en règle

Dans cette optique, il ne serait pas absurde de relever le plafond du LEP à 10 000€. En effet, ce produit a un encours moyen actuel qui est élevé et il pourrait justifier une telle hausse. D’ailleurs, le gouverneur de la Banque de France a évoqué qu’il aimerait que le plus personnes possible soient éligibles au LEP.

Concrètement, leur but est de revaloriser le plafond au rythme de l’inflation grandissante. Aurélien Soustre et Philippe Crevel s’accordent pour dire qu’il faut davantage protéger l’épargne de précaution des Français.

En réalité, ils ont saisi une chose : beaucoup d’aides de l’Etat se concentrent sur le pouvoir d’achat des Français. En effet, l’Etat a pour ambition de lutter contre la grande faucheuse du portemonnaie des Français. Mais, à l’heure où l’inflation continue de prendre de la place, les aides ne semblent pas suffire. Pour cette raison, Aurélien Soustre veut que le plafond du LEP augmente.

« Exceptées des hausses ponctuelles, comme celle décidée sous François Hollande pour le Livret A passé de 15 300 à 22 950 euros, les plafonds de versement ne bougent pas. », a-t-il fait remarquer.

À lire Chèque énergie : 5,8 millions de foyers vont toucher un versement en mars

 

                                                                                                                                            Source : Money Vox

Foozine est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Accueil / Actualités / LEP à 6,1% : un nouveau plafond envisageable ?