Hanna (The Voice 2023) : c’est quoi la « trichotillomanie » dont la souffre la candidate ?

La candidate de l'émission « The Voice » 2023, Hanna, souffre de trichotillomanie. Mais qu'est-ce que cette maladie rare ? Les détails.

© Crédits photos : TF1

Afficher Masquer le sommaire

La chaîne TF1 a dévoilé le 11 mars 2023 les nouvelles auditions à l’aveugle de « The Voice ». Pour cette occasion, les téléspectateurs ont pu voir Hanna. Une jeune candidate âgée de 20 ans, qui est atteinte d’une maladie rare appelée trichotillomanie. Mais quelle est cette maladie ? Nous vous dévoilons davantage dans cet article.

Hanna (The Voice 2023) se confie sur la trichotillomanie

Voilà trois semaines que des talents se présentent devant Zazie, Bigflo et Oli, Vianney et Amel Bent lors des auditions à l’aveugle, dans l’espoir de poursuivre l’aventure de « The Voice 2023 ». En effet, ce samedi 11 mars, Hanna, après avoir fait revenir tous les coachs, a décidé de poursuivre la compétition avec Bigflo et Oli. Un choix qui s’est imposé à elle avant même de monter sur scène.

« Je les voulais vraiment eux et personne d’autre, donc ça a été un soulagement énorme », a-t-elle avoué.

À lire The Voice 2023 : cette candidate qui a tout quitté pour vivre seule dans un camion

Hanna explique qu’ils ont écrit une chanson intitulée « Autre part » qui l’a aidée à remonter la pente après avoir été en dépression lorsqu’elle était plus jeune. C’est même pour cette triste raison qu’elle souffre, depuis, de trichotillomanie comme elle nous l’explique.

Selon les informations, depuis 9 ans, Hanna s’arrache constamment les cheveux.

« C’est un moyen de se faire du bien face aux angoisses et au stress. C’est souvent causé par un traumatisme psychologique (…) Je suis à un stade où c’est une réelle addiction », a-t-elle déclaré.

Toutefois, elle travaille sur elle-même pour « progresser vers une guérison ». En effet, il n’est pas possible de se soigner avec des médicaments :

À lire The Voice 2023 : un coach phare de l’émission fera son retour pour bouleverser l’émission

« C’est frustrant car c’est nous qui nous faisons du mal sans le vouloir »

C’est quoi la trichotillomanie ?

Pour rappel, la trichotillomanie est :

« Le besoin compulsif de s’arracher les cheveux ».

Ainsi, à seulement 12 ans, Hanna s’est coupé les cheveux.

À lire Évelyne Dhéliat : la présentatrice météo se confie sur la période de son cancer

« Ça a été un moment vraiment très compliqué pour moi et la musique m’a permis de pouvoir exprimer ce que je n’arrivais pas à dire en parlant. C’était un peu mon médicament à moi », a-t-elle assuré.

En revanche, ce que Hanna ne dit pas c’est que la trichotillomanie est un TOC (trouble obsessionnel compulsif) qui conduit à l’arrachage compulsif de poils. Il peut s’agir de cheveux, de sourcils, de cils ou de toute autre zone pileuse.

À vrai dire, la trichotillomanie est peu connue des professionnels de la santé. Ce trouble entraîne la perte, voire la disparition, des cheveux sur la zone affectée. Le patient qui en souffre éprouve en général le besoin incontrôlé de s’arracher les cheveux, et ce, souvent de manière inconsciente.

Cela leur procure un sentiment de satisfaction, voire de plaisir. Il peut même être nécessaire de frotter le poil sur la peau pour en ressentir les « bienfaits ».

À lire Céline Dion : la chanteuse débarque bientôt sur le grand écran

Hanna a vécu un traumatisme

En réalité, la trichotillomanie est un geste automatique qui surgit généralement lors d’une période de stress, d’anxiété, d’interrogation. Mais qui peut aussi se produire lorsque le patient regarde la télévision, lit un roman et au cours d’une activité professionnelle.

Plusieurs causes peuvent être à l’origine de cette maladie : elle peut être héréditaire, dépendre de facteurs environnementaux et/ou émotionnels. Du côté de Hanna, sa maladie a été provoquée par un traumatisme « un peu violent » lorsqu’elle n’avait que 9 ans.

« J’ai été harcelée par une directrice d’école qui me traitait de menteuse et qui m’humiliait comme jamais », a-t-elle affirmé.

Aussitôt, elle a voulu en parler à ses proches, mais à l’époque, elle n’a pas reçu le soutien qu’elle espérait :

À lire Florent Pagny : un retour surprise dans « The Voice », le chanteur apparaît en pleine forme

« Je me suis fermée sur moi-même et je ne parlais plus. Ça a été la descente aux enfers. Quelques semaines plus tard, mes parents m’ont cru, mais il y avait une cassure déjà extrêmement forte. Je ne pouvais pas faire de pas en arrière », confie Hanna.

Depuis ce jour, Hanna a commencé à s’arracher les cheveux. Mais comme elle se faisait trop mal en se soulageant, elle a décidé de se raser la tête à l’âge de 12 ans. En grandissant, elle a découvert la musique. Une passion qui l’a tant soulagée.

« C’était la deuxième chose qui me faisait du bien », a-t-elle dit.

Cependant, existe-t-il des solutions pour y remédier ? Dans les faits, il n’existe pas de traitement spécifique. Toutefois, plusieurs choses peuvent être faites pour s’en débarrasser comme l’hypnose, le suivi psychologique, la prise d’antidépresseurs ou d’antipsychotiques.

Sources : telestar.fr

Foozine est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Accueil / Actualités / People / Hanna (The Voice 2023) : c’est quoi la « trichotillomanie » dont la souffre la candidate ?