Aides de la CAF : la liste complète des minimas sociaux revalorisés en juillet

Le 1er juillet devrait marquer l’augmentation des minima sociaux de 4 %. Le RSA, l’AAH font partie des aides de la CAF qui seront revalorisées.

Source : CAF

Cette nouvelle vient de tomber. C’est la Première ministre Élisabeth Borne qui l’a révélé dans une annonce. Quoi qu’il en soit, c’est une bonne chose pour les bénéficiaires d’aides sociales, c’est-à-dire ceux qui subissent de plein fouet les effets de l’inflation. Dans cet article, nous vous donnons les détails sur les prestations de la CAF concernées par cette revalorisation exceptionnelle.

Les aides revues à la hausse ?

Dernièrement, la situation économique de la France inquiète la population. À tel point que beaucoup grimacent lorsqu’ils sortent leur portefeuille en faisant les courses. Cette annonce d’Élisabeth Borne va certainement redonner le sourire à certaines familles. La cheffe du gouvernement a confirmé face à la presse la revalorisation à la hausse des minima sociaux.

Voici la liste complète des aides de la CAF concernées :

  • Le RSA : le revenu de solidarité active
  • L’AAH : l’allocation aux adultes handicapés
  • L’Aspa : l’allocation de solidarité aux personnes âgées (minimum vieillesse)
  • L’ASI : l’allocation supplémentaire d’invalidité
  • L’AV : l’allocation veuvage
  • L’ASS : l’allocation de solidarité spécifique (pour les chômeurs en fin de droits)

À combien s’élève la revalorisation ?

Cela n’a échappé à personne que c’est la crise en France. Pour faire face à l’inflation, l’État a décidé d’indexer les minima sociaux. Ce sera également le cas d’autres prestations de la CAF et des allocations familiales. C’est du moins ce que révèlent les sources du quotidien Les Échos.

Le média nous apprend aussi que l’augmentation sera à la hauteur de 4 %, soit le même taux que les pensions de retraite de base. En outre, certaines allocations dédiées aux foyers modestes devraient connaître la même augmentation. C’est par exemple le cas de l’ARS ou allocation de rentrée scolaire.

Qu’en est-il des APL de la CAF ?

Rappelons que les APL sont les fameuses aides au logement. Pour lors, aucune mention des APL quand on parle de hausse. Il faut savoir qu’en principe, le montant des aides au logement est revalorisé tous les ans. En principe parce que la hausse dépend uniquement de l’IRL ou indice de référence des loyers. Ce dernier est déterminé au second trimestre de l’année en cours. En octobre 2021, par exemple, Dossier Familial nous dit que cette hausse était à 0,42 après 3 ans de gel et de sous-indexation.

Le pouvoir d’achat au cœur des débats

Avec la pénurie, le pouvoir d’achat est plus que jamais la première préoccupation des Français. Entre la pénurie et l’augmentation du coût de la vie, beaucoup de familles ont du mal à joindre les deux bouts. Face à l’urgence, le gouvernement actuel a pris tout un panel de dispositifs pour ne serait-ce qu’améliorer un peu la condition des plus modestes.

C’est dans cette optique que les aides comme le chèque énergie, le chèque carburant ou encore le chèque inflation ont vu le jour. Durant toute la campagne présidentielle 2022, Emmanuel Macron a annoncé une nouvelle aide pour faire face à la flambée des prix. Outre le bouclier tarifaire, le président de la République annonce la venue du chèque alimentaire.

Par ailleurs, après sa nomination, la Première ministre Élisabeth Borne a confirmé la mise en place de ce nouveau dispositif. La cheffe du gouvernement a donné plus de détails lors d’une interview avec BFMTV.

Ainsi, selon ses dires, le chèque alimentaire serait ponctuel. Il sera donc versé en une seule fois aux foyers les plus modestes dès la rentrée prochaine. Le versement s’effectuera directement sur le compte bancaire des bénéficiaires selon le nombre d’enfants à charge.

Tout dépend des législatives

Toujours est-il que rien n’est encore joué, car l’exécution de projet de loi dépend grandement des résultats des législatives. Si Ensemble obtient la majorité parlementaire, alors cette loi sur le pouvoir d’achat a de fortes chances de passer. En revanche, si NUPES remporte les législatives, alors il y aura cohabitation. Ce qui signifie que le 6 juillet prochain, il se peut que la loi ne soit pas votée.

Autant dire qu’à l’heure actuelle, il est difficile de prédire quel scénario se produira. En effet, les deux partis sont au coude à coude. En tout cas, les résultats du second tour des législatives seront connus dimanche 19 juin 2022.

Accueil / Actualités / Aides de la CAF : la liste complète des minimas sociaux revalorisés en juillet