Aides sociales : voici pourquoi le gouvernement veut mettre en place le versement automatique !

Dès 2023, une expérience sera mise en place dans le cadre des aides sociales. Cela a pour but de verser automatiquement ces dernières.

Source : Istock

Comme le Président de la République, Emmanuel Macron, l’a promis lors de sa campagne en 2017, le versement des aides sociales se fera automatiquement. Le ministre des Solidarités a donc annoncé que l’expérimentation est mise en place. Cette alternative débutera dès 2023.

Aides sociales, le versement automatique est-il possible ?

L’alternative de la solidarité à la ressource permet aux Français de bénéficier des aides sociales. Il est notamment mis en place pour ceux qui ne peuvent pas réclamer les leurs à défaut d’inscription administrative.

En effet, selon le ministre des Solidarités Jean-Christophe Combe, une expérimentation sera réalisée dans de nombreuses régions en France.

Le concept de l’expérience sera le versement automatique de certaines aides sociales dès début 2023. Nous pouvons donc constater les résultats après deux ans. Cette initiative annoncée par le ministre responsable de l’Autonomie et des personnes handicapées consiste donc en une grande réforme.

Par ailleurs, la situation, étant une promesse gouvernementale, s’avère être un défi pour cet ancien directeur du Croix Rouge.

Quels revenus sont concernés et qui sont les responsables ?

Il est à noter qu’environ 30 % des personnes qui bénéficient d’aides sociales ne font de réclamation. Une situation que nous pouvons qualifier d ‘« anormale ». D’où la mise en place de l’alternative de paiement automatique.

Elle concernera d’abord les RSA ou les Revenus de solidarité active, les primes d’activités et les APL ou les Aides personnalisées au logement. Cette alternative est spécialement mise en place pour aider ceux qui ne reçoivent pas la totalité ou une partie de leurs droits et allocations.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ZeeBox (@zeeboxfrance)

Ces trois revenus sont acquittés par les CAF ou les Caisses d’allocations familiales. Leur portée va jusqu’au recouvrement des aides sociales d’environ 20 millions de Français, soit 90% des allocataires. Il est donc évident que pour le moment, l’AAH ou l’Allocation adulte handicapé n’entre pas en jeu.

En outre, notons que cette réforme a pour but de couvrir le paiement de 15 à 20 heures de travail par semaine, dans différents départements.

Aides sociales, pourquoi le versement automatique ?

Le but de l’alternative « solidarité à la ressource » est de verser les aides sociales sans passer par des démarches ambiguës et tâches laborieuses.

Effectivement, l’étude de la direction de la recherche, de l’évaluation, de l’étude et des statistiques, connue sous le sigle Drees, démontre que 750 millions d’euros d’allocation n’ont pas été réclamés en 2017. Le montant est particulièrement élevé pour les RSA. La cause étant le manque d’information.

Le versement automatique des aides sociales permet en même temps de lutter contre les fraudes. De plus, les frais des indus suite aux erreurs de calcul seront ainsi minimisés et le système plus sécurisé.

Notons que la mise en œuvre de l’alternative se fera progressivement, de territoire en territoire. Son application est en effet complexe. Il faut d’abord harmoniser les ressources puis récupérer les diverses données des administrations et des employeurs.

Accueil / Actualités / Aides sociales : voici pourquoi le gouvernement veut mettre en place le versement automatique !