Après avoir poignardé sa colocataire à mort, il se prétend innocent car.. Somnambule !

Par Foozine, le 15 Octobre 2019, dans actu

Randy Herman et Brooke Preston se connaissaient depuis le lycée et habitaient ensemble depuis quelques mois, avec la soeur de Brooke, lorsque le drame s'est produit début 2017. Après six mois de colocation en Floride, Brooke a commencé à sortir avec un gars et avait trouvé un nouvel emploi en Pennsylvanie, et comptait partir y vivre. Elle a donc annoncé à sa soeur et à Randy qu'elle déménagerait au mois de mars.

Brooke est retournée à la colocation pour prendre quelques derniers verres avec Randy, un vendredi soir. Elle devait rester dormir là mais avait préféré dormir chez une amie car Randy était saoul et avait un comportement étrange.

colocataire tuée

Elle est tout de même revenue le lendemain pour récupérer quelques affaires. Peu après 9 heures du matin Randy a appelé les urgences depuis un parc situé à un kilomètre et demi de sa maison louée. 'Quelqu'un a été tué' a déclaré Randy au téléphone.

Randy soutient qu'il ne se souvient pas avoir tué sa colocataire. À son réveil, il aurait découvert le corps mutilé de la jeune femme et ses propres vêtements, tachés de sang. Il a directement appelé les secours et a admit qu'il 'devait l'avoir fait' parce qu'il était le seul présent au domicile ce soir-là. Randy n’a aucun souvenir du meurtre et pour cause, il prétend être somnambule. Des propos confirmés par ses proches mais Jordan, la soeur de Brooke, assure ne l'avoir jamais vu marcher ou bouger dans son sommeil depuis qu'ils vivaient ensemble.

colocataire

L'avocat de Randy soutient qu'il n'avait aucun motif pour tuer sa colocataire ni passé violent. 'Il n'y a pas d'autres explications rationnelles que le somnambulisme pour expliquer son geste'. Un médecin légiste affirme pourtant qu'il n'est pas possible de poignarder quelqu'un à plusieurs reprises tout en dormant.

Le jeune homme a finalement été reconnu coupable de meurtre au premier degré et condamné à perpétuité.