Après des années de résistance, des combats de MMA pourront avoir lieu en France

Par Foozine, le 25 Juin 2019, dans sport
Rejoins Foozine sur FB  

C'est officiel, le ministère des sports a lancé hier, la première étape vers la légalisation du Mixed Martial Arts (MMA). Après des années de résistance, la France va reconnaître cette discipline qui a longtemps joui d'une image sulfureuse dans l'Hexagone, car elle permet coups de pied, de poing, de genou et de coude, des coups au sol, des étranglements et des clés, tout cela à l'intérieur d'une cage.

Avec près de 40 000 pratiquants dans plusieurs centaines de clubs et un développement mondial sous l'impulsion de la puissante ligue professionnelle américaine, l'Ultimate Fighting Championship, il devenait difficile pour les pouvoirs publics de ne pas réguler ce phénomène grandissant. De nombreux ont déjà autorisé ce sport.

France MMA

Les fédérations intéressées pourront remettre d'ici le 27 septembre leurs dossiers qui seront étudiés par un jury de personnalités qualifiées et indépendantes chargé de donner un avis à la ministre. Entre le 2 et le 6 décembre, le Comité national olympique et sportif français fera également connaître sa position à ce sujet. La décision finale est prévue le 31 décembre.

Un sport ancien

Les arts martiaux mixtes (MMA) sont une discipline très ancienne contrairement à ce que l’on pourrait croire. Ce sport très violent, également connu sous le nom de combat libre ou de free fight, est un sport de combat qui associe le pugilat et la lutte au corps à corps. Plusieurs techniques sont utilisées en fonction des fédérations. Coups de pied, coup de poing, coup de genou ou encore coup de coude sont généralement utilisés. Les techniques de soumission, de projection et de percussion au sol font aussi partie des règles. C’est la raison pour laquelle les compétitions de MMA ont longtemps été interdites en France ainsi que dans d’autres pays. D’autres combats sont également très proches du MMA tels que le Vale Tudo, le No Holds Barred, le Pancrace, le Brancaille, ou encore la Lutte Contact. Dans tous ces sports, deux hommes d’affrontent sur un ring où presque tous les coups sont permis. Pour gagner un combat, il faut un KO, une soumission, ou un abandon.

Les coups interdits

Parmi les coups qui sont majoritairement interdits il y a les frappes dans les parties génitales, les morsures, le fait de tirer le cheveux de son adversaire, de lui mettre un doigt dans le nez ou dans les oreilles, ou encore de lui crever un œil. Les combinaisons de clefs aux articulations, les projections sur la tête et la nuque de son adversaire ainsi que les coups dans la gorge, la colonne, les reins et les genoux sont également interdits, de même que les techniques d’étranglement et de torsion de la tête ou de la mâchoire ? On ne peut pas non plus saisir plus de quatre doigts ou orteils de son adversaire. Avant de participer à un combat, les athlètes doivent passer de nombreux tests médicaux tels qu’un examen du fond de l’œil, un électrocardiogramme, un dépistage du VIH et de l’hépatite, et un scanner crânien. La liste du nombre de KO est également étudiée.