Après la fusillade en Floride, ces lycéens se moquent de la 'solution' mise en place : des sacs à dos transparents

Par Foozine, le 04 Avril 2018, dans actu
Rejoins Foozine sur FB  

Les élèves de la Marjory Stoneman Douglas High School, où la fusillade de Parkland a eu lieu et a coûté la vie de 17 personnes le 14 février dernier, sont priés de porter des sacs à dos transparents afin de pouvoir détecter des éventuelles armes à feu. Des détecteurs de métaux vont être installés à l'entrée des établissements, et chaque élève recevra une carte personnelle permettant de l'identifier rapidement.


Depuis ce lundi, les lycéens ont repris l'école et doivent porter un nouveau sac à dos, en plastique, entièrement transparent, dévoilant tout son contenu.

L'objectif est d'éviter qu'un élève puisse porter une arme à feu au sein des murs de l'établissement comme l'ancien élève Nicolas Cruz.
Après la fusillade en Floride, ces lycéens se moquent de la 'solution' mise en place : des sacs à dos transparents
Mais cette mesure est loin de séduire les élèves, qui voient un gaspillage pour un dispositif inefficace, qui en plus les oblige à rendre public le contenu de leur sac. Ils sont nombreux à partager leur nouveau sac customisé avec des messages moqueurs plus ou moins politiques.
Après la fusillade en Floride, ces lycéens se moquent de la 'solution' mise en place : des sacs à dos transparents
'Ce sac vaut probablement plus que ma vie' a tweeté Carmen Lo, une élève, affichant la même phrase sur son sac à dos.
Après la fusillade en Floride, ces lycéens se moquent de la 'solution' mise en place : des sacs à dos transparents
Après la fusillade en Floride, ces lycéens se moquent de la 'solution' mise en place : des sacs à dos transparents
Après la fusillade en Floride, ces lycéens se moquent de la 'solution' mise en place : des sacs à dos transparents
Après la fusillade en Floride, ces lycéens se moquent de la 'solution' mise en place : des sacs à dos transparents
'Les sacs à dos transparents sont idiots'
Après la fusillade en Floride, ces lycéens se moquent de la 'solution' mise en place : des sacs à dos transparents