CAF : tout savoir sur la PreParE, l’indemnisation pour vous occuper de votre enfant

En France, les familles peuvent compter sur la CAF pour les accompagner, notamment en ce qui concerne l'éducation des enfants à charge.

CAF : tout savoir sur la PreParE, l’indemnisation pour vous occuper de votre enfant – Source : Istock

Mettre des enfants au monde, et les élever jusqu’à l’âge adulte, reste un bonheur pour des millions de familles en France. Néanmoins, il s’agit d’un engagement très important, qui peut vite avoir un coût élevé. Pour venir en aide aux parents à travers tout le pays, la CAF propose de nombreuses aides sociales. Allocation de rentrée scolaire, prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE)… Cet organisme a pour mission de soutenir les foyers, avec des dispositifs accessibles sous certaines conditions. Parmi toutes ces mesures, la PreParE :  Prestation Partagée d’Éducation de l’enfant, permet de cesser son activité pour prendre soin de son bambin.

Qui peut bénéficier de ce coup de pouce ?

Pour avoir droit à cette prestation sociale, la CAF a mis en place plusieurs critères :

  • Avoir un enfant de moins de 3 ans. Cet âge peut atteindre 20 ans dans le cadre d’une adoption récente.
  • Il faut qu’au moins l’un des deux parents du foyer arrête son activité professionnelle. Il peut également s’agir d’une réduction partielle du temps de travail. Les pères comme les mères restent concernés par le dispositif. Ils peuvent en bénéficier l’un après l’autre ou simultanément. Dans ce dernier cas, sachez que les allocations ne peuvent pas se cumuler.
  • Pour obtenir cette aide de la CAF, vous devez aussi justifier d’au moins huit trimestres cotisés ces deux dernières années à l’assurance vieillesse s’il s’agit de votre premier enfant. En revanche, ce délai passe à quatre années s’il s’agit de votre deuxième enfant. Enfin, si vous avez plus de trois enfants, il suffit d’avoir cotisé huit trimestres au cours des cinq dernières années.
  • Enfin, vous devez justifier d’au moins un an d’ancienneté dans votre entreprise. Ce critère ne concerne pas les demandeurs d’emploi.

Pour fixer le montant de la PreParE, la CAF se base sur un calcul assez complexe. Ce dernier tient compte de l’ensemble des revenus du foyer, salaires, allocations, indemnités chômage…

PreParE : comment fonctionne cette aide la CAF ?

Cette prestation fait partie du dispositif PAJE : qui aide les parents en cas de naissance d’un nouvel enfant. Elle s’adresse aux deux parents, et permet de bénéficier d’un coup de pouce lorsqu’on doit arrêter de travailler pour s’occuper d’un enfant. Cela dit, ne trainez pas : après le troisième anniversaire du mineur, vous ne pourrez plus y avoir droit.

Pour déposer une demande, vous devez faire partie des allocataires de la CAF. Si vous n’avez pas encore de compte auprès de cet organisme, vous pouvez vous inscrire en quelques clics. La PreParE se veut égalitaire. Ainsi, elle indemnise les parents qui viennent d’accueillir un bébé, sans distinction entre le père et la mère.

Ainsi, dans le cas d’un couple qui vient d’avoir un enfant, chacun a droit à 6 mois de PreParE pour prendre soin du nourrisson. Néanmoins, si l’un des deux parents ne cesse pas son activité, les 6 mois seront perdu. En effet, pas question de transférer les six mois du papa à la mère de l’enfant. Il faut que chacun profite uniquement de la durée d’indemnisation autorisée par la CAF.

Cas particuliers

Vous l’aurez sans doute remarqué :  les droits de la PreParE changent selon le nombre d’enfants du foyer. Ainsi, si vous accueillez votre premier bébé, les droits à cette allocation ne courent que durant 6 mois. En revanche, ils peuvent atteindre 12 mois pour un parent isolé.

Cela dit, la CAF se montre plus généreuse si vous avez deux enfants. Dans ce cas, chaque parent a le droit à la PreParE pendant 24 mois, et ce, jusqu’au 3ᵉ anniversaire, du plus jeune. Dans le même ordre d’idées, en cas de naissance de triplés, la durée de l’indemnisation passe 48 mois. Dans ce cas, chacun des deux parents peut en bénéficier jusqu’au sixième anniversaire des enfants. Mais dans le cas d’une famille monoparentale, ce délai peut aller jusqu’à 72 mois.

Enfin, comme nous l’avons évoqué plus haut, la CAF peut aussi faire des exceptions quant à l’âge des mineurs à charge. Ainsi, si vous adoptez un enfant de moins de 20 ans, vous avez droit à la PreParE comme après une naissance.  Cette aide permet d’accueillir le jeune au mieux au sein de sa nouvelle famille.

PreParE : les montants versés par la CAF

Après la naissance d’un bébé, retourner immédiatement au travail peut sembler bien dur. D’autant plus que trouver un mode de garde n’a rien d’évident de nos jours. La PreParE permet ainsi d’opérer une reprise en douceur. En effet, certains parents cessent totalement leur activité professionnelle pour s’occuper de leur bambin. Mais d’autres font le choix de réduire leur temps de travail. Cela le scénario pour lequel vous avez opté, la CAF ne vous accordera pas le même montant.

Ainsi, si vous vous arrêtez, vous entrez dans le cadre de « la cessation totale d’activité ». Dans ce cas, le montant de la PreParE atteindra 422,21 euros par enfant. En revanche, si vous optez simplement pour un retour à temps partiel (inférieur à 50 %), vous n’aurez droit qu’à 272,94 euros. Enfin, pour ceux qui choisissent de reprendre le travail pour un temps partiel entre 50 et 80 %, la CAF vous versera 157,45 euros chaque mois.

Enfin, sachez que vous pouvez aussi opter pour la PreParE majorée. Dans ce cas, les virements s’élèveront à 690,12 euros chaque mois. Néanmoins, il ne s’agit pas d’un cadeau. Si vous retenez cette solution, sachez que votre indemnisation durera moins longtemps qu’avec les versements classiques.

Bien préparer l’arrivée du bébé

Quand on attend un enfant, on pense à décorer la chambre, acheter le linge ou encore trouver un joli prénom. Pourtant, les démarches administratives, bien que moins exaltantes, doivent rester une priorité. En effet, la CAF peut parfois avoir besoin de quelques semaines pour traiter les dossiers et demandes de ses allocataires.

Aussi, le mieux reste de prévenir cet organisme au plus tôt, même dès la grossesse. Pour ce faire, vous devez vous inscrire auprès de la CAF et indiquer clairement votre situation familiale. Cette démarche peut se faire en ligne, en vous connectant à votre espace sécurisé. Si vous avez du mal à y accéder, vous pouvez aussi faire ces formalités par courrier :

  • Pour vous inscrire et déclarer votre situation, vous pouvez remplir le formulaire Cerfa 11423*05. Il faudra indiquer votre statut marital (célibat, concubinage, mariage, pacs…) et le nombre d’enfants à charges, ainsi que leurs dates de naissance.
  • Pour effectuer une demande de PreParE, vous pouvez remplir le formulaire Cerfa 12324*06.
  • Il faudra ensuite les envoyer à la CAF dont vous dépendez par courrier.

Source : Aide Sociale

 

Accueil / Astuces / CAF : tout savoir sur la PreParE, l’indemnisation pour vous occuper de votre enfant