Belgique - L'insolite histoire de Doel, village fantôme et véritable musée à ciel ouvert

Par Foozine, le 20 Juin 2019, dans voyage
Rejoins Foozine sur FB  

Adossé au port d'Anvers en Belgique, le village de Doel a été déserté par son millier d'habitants et trouve un nouveau souffle en devenant une sorte de décor, qui fait néanmoins le bonheur des artistes et des touristes.

Le village est devenu mondialement connu. Coin de paradis pour les graffeurs, décor exemplaire pour clips de rap et photographies de charme. Le village est laissé à l'abandon et vit dans le passé depuis que ses riverains furent gentiment contraints de partir moyennant le remboursement du prix de leur maison. Les rues sont désertes, les portes des maisons absentes, les vitres brisées...

1561021230-Doel2.jpg

Au début des années 2000, un par un, les commerçants du village ont mis la clé sous la porte. Découragés par le port d'Anvers, juste en face, qui leur assurait qu'ils n'auraient bientôt plus de clients : Doel allait être rasé pour les besoins d'un nouveau dock. En 2003, l'école a fermé. Les maisons ont été vendues, préemptées par l'Etat au bénéfice du port. Petit à petit, le village s'est isolé du monde.

1561021229-Doel belge.jpg

Depuis, c'est un village fantôme dont les murs sont recouverts de tags.

1561021228-Doel3.jpeg

La plupart des maisons de ce village atypique et vieux de 400 ans face au port, sont barricadées. Les vitres, brisées ; les portes, condamnées.

1561021394-doel4.jpg

Plus d'un millier dans les années 90, les habitants n'étaient plus que 400 à vivre à Doel en 2005, il ne reste plus personne aujourd'hui.

Le Youtubeur Anil Brancaleoni a réalisé une vidéo sur ce village fantôme en 2016 :