Brigitte Bardot : hémorragie, réanimation, cet avortement clandestin a failli la tuer !

Ce vendredi 15 juillet, dans Les années de nos idoles sur C8 Brigitte Bardot confie ses avortements clandestins. Elle a vu la mort de près !

Brigitte Bardot hémorragie, réanimation, cet avortement clandestin a failli la tuer !

Ce vendredi 15 juillet, les fans de Brigitte Bardot ont pu en savoir plus sur la star grâce au documentaire « Les années de nos idoles » diffusé sur C8. Peu le savent, mais l’artiste a vu la mort de très près à cause d’un avortement clandestin.

Brigitte Bardot soufflera 87 bougies le 28 septembre prochain. L’icône française de Saint-Tropez a toujours autant d’admirateurs.

Ce vendredi 15 juillet, ces derniers ont pu d’ailleurs en savoir plus sur la star grâce au documentaire « Les années de nos idoles » diffusé sur C8. Peu le savent, mais l’artiste a vu la mort de très près à cause d’un avortement clandestin…

Brigitte Bardot se refuse d’être mère

Avec la création de la Fondation Brigitte Bardot en 1986, reconnue d’utilité publique en 1992, Brigitte Bardot a eu auprès d’elle entourée d’une équipe et des outils lui permettant de mener son combat pour la cause animale, en France et partout dans le monde.

Populaire aux quatre coins de la planète, l’actrice continue d’utiliser sa notoriété pour défendre la cause animale.

Après des années d’un mutisme volontaire concernant sa carrière d’actrice et son destin de femme Brigitte Bardot raconte enfin ses heures de gloire.

 

En effet, dans une oeuvre, intitulée Initiales BB, elle livre avec sincérité ses passions, ses joies et ses peines. Elle y détaille son enfance et ses débuts dans le cinéma sous l’oeil expert de Roger Vadim, son premier mari. Sa notoriété franchit les frontières, et B.B. devient la star internationale que l’on connait. Elle est un s*x-symbol que jamais personne n’a pu remplacer.

Mais au milieu des strass et des flashes, B.B. est durement ballottée de tournage en tournage, et d’amant en amant. Dans son ouvrage, elle partage le désespoir d’une amoureuse que les hommes convoitent pour satisfaire leur propre égo. L’ex compagne de Serge Gainsbourg y livre aussi ses moments de bonheur et de vérité. Serge Gainsbourg qui a d’ailleurs chanté les initiales de Brigitte Bardot.

Elle voit la mort de près

Brigitte Bardot ne souhaitait pas être mère. Elle finit par avoir un fils, Nicolas-Jacques Charrier, qui nait le 11 janvier 1960, du fruit de ses amours avec l’acteur Jacques Charrier.

Avant la légalisation de l’IVG en France, l’actrice a eu recours à plusieurs avortements clandestins. Des opérations réalisées dans des conditions insalubres et qui la marqueront à vie.

Lorsque Brigitte Bardot tombe enceinte de son premier mari, Roger Vadim à l’âge de 17 ans, elle se rend alors en Haute-Savoie pour interrompre cette grossesse non-désirée. Alors qu’elle s’apprête à tourner le film Manina, la fille sans voiles, l’icône se rend à Megève pour pratiquer un avortement.

Ces IVG clandestins étaient souvent réalisés « dans des lieux glauques, sans hygiène« , selon elle. C’est là qu’elle a « failli mourir par manque de soins (…) Comme la bête dont on brûle le cuir au fer rouge, elle garde de cette épreuve une peur panique de la maternité. »,écrit-elle dans Vérité BB.

Lorsque, quelques mois plus tard, elle tombe à nouveau enceinte de Roger Vadim, BB retourne à Megève une seconde  fois. Ce deuxième avortement terrifiant, alors pratiqué « au fond d’un appartement. », a failli lui coûter la vie. En effet « Le saignement se transforme en hémorragie« .

Brigitte Bardot est hospitalisée et est victime d’un arrêt cardiaque à cause d’une anesthésie mal dosée. Les médecins parviennent à la réanimer grâce à un massage cardiaque, et la star s’en sortira de justesse.

Avec son enfant, Nicolas-Jacques Charrier, elle ne nouera aucun véritable lien parental. Elle écrira même dans son livre Initiales BB : « C’était comme une tumeur qui s’était nourrie de moi… que j’avais portée dans ma chair tuméfiée, n’attendant que le moment béni où l’on m’en débarrasserait enfin. Le cauchemar arrivé à son paroxysme, il fallait que j’assume à vie l’objet de mon malheur« .

Crédit photo : istock

Accueil / Actualités / Brigitte Bardot : hémorragie, réanimation, cet avortement clandestin a failli la tuer !