Brooke DiDonato tord nos neurones avec ses portraits entrelacés et déformés

Par Foozine, le 15 Février 2019, dans culture

Brooke DiDonarto, photographe basée à Brooklyn, photographie les corps entrelacés et déformés sous des formes changeantes. De son enfance dans l'Ohio à New-York aujourd'hui, sa carrière a fait le tour du monde et on comprend très vite pourquoi en voyant ces portraits ci-dessous :

Pour ce qui est de l'identité de la plupart des personnages, leurs visages sont cachés ou hors de notre champ de vision. Ainsi, c'est toute une intrigue qui se forme, pas seulement pour le fait qu'on ne connaisse pas l'identité des modèles, mais aussi par le désorientation du public face à ces éléments incohérents introduits dans un monde à peu près normal..aux spectateurs, dont de foncer leur propre histoire en fonction de ce qu'ils voient, en mêlant la fiction à la réalité.

Brooke DiDonato tord nos neurones avec ses portraits entrelacés et déformés
Brooke DiDonato tord nos neurones avec ses portraits entrelacés et déformés
Brooke DiDonato tord nos neurones avec ses portraits entrelacés et déformés
Brooke DiDonato tord nos neurones avec ses portraits entrelacés et déformés
Brooke DiDonato tord nos neurones avec ses portraits entrelacés et déformés
Brooke DiDonato tord nos neurones avec ses portraits entrelacés et déformés