ACTU CULTURE INSOLITE MODE VOYAGE FOOD LIFESTYLE SPORT Mentions légales

Ce peuple d'Indonésie vit avec les corps de ses défunts pendant plusieurs années

Par Foozine, le 01 Avril 2016, dans voyage

Le peuple dont nous allons vous parler s'appelle les Torajas et vivent dans une région montagneuse de l'île de Sulawesi en Indonésie.Ce groupe ethnique indigène en majorité chrétienne a un rite funéraire très particulier : l'enterrement peut avoir lieu très longtemps après la mort.Ils n'ont pas peur des morts car l'amour qu'ils portent envers leurs ancêtres et plus fort que la peur, il est donc normal pour eux qu'à la mort d'une personne, celle-ci reste dans la maison et fasse toujours partie de la famille.Ils considèrent que tant que la personne est dans la maison elle n'est pas morte mais simplement malade. C'est donc logiquement qu'ils s'occupent des corps, leur donne à manger, leur laisse la lumière dans la pièce une fois la nuit tombée.Alors que les plus pauvres des Torojas ne gardent les corps que quelques jours, les Torojas de classe moyennes les gardent quelques semaines alors que les plus riches les conservent eux quelques années. Mais ne jugeons pas, il est toujours difficile de comprendre une tradition telle que celle-là lorsqu'on vient d'une autre culture.Si vous voulez en savoir plus sur ces rituels, une vidéo se trouve en fin d'article.

Un membre de la famille ajuste les lunettes portées par Tappang Rara, qui est décédé en 2006 à 65 ans.

Ce peuple d'Indonésie vit avec les corps de ses défunts pendant plusieurs années

Les amis et la famille inspectent le corps de Debora Maupa, qui est décédé en 2009 à 73 ans. Un corps bien conservé, momifié avec une solution à base de formol et d’eau est censé apporter la bonne fortune.

Ce peuple d'Indonésie vit avec les corps de ses défunts pendant plusieurs années

Près de Rantepao, sur l’île de Sulawesi, cousins et sœurs entourent Syahrini Tania Tiranda, décédé la veille à l’âge de 3 ans . Ils la touchent et lui parlent.

Ce peuple d'Indonésie vit avec les corps de ses défunts pendant plusieurs années

Risma Paembonan dîne avec sa belle mère, Maria Salempang, qui est morte deux semaines plus tôt, à 84 ans.

Ce peuple d'Indonésie vit avec les corps de ses défunts pendant plusieurs années

Des hommes accrochent une photo de Sampe Rara 'Tambing, qui est morte à l'âge de 7 ans9, au-dessus d'une effigie en bois (tau tau). Il est sculpté et coûte environ 1500 $.

Ce peuple d'Indonésie vit avec les corps de ses défunts pendant plusieurs années

Cristina Banne, qui est morte en 2011, est soulevée par son fils Bartolomeus Bunga. Son petit-fils prend la pose avec les pouces levés.
Les funérailles sont un moment de retrouvailles pour les Torajas.

Ce peuple d'Indonésie vit avec les corps de ses défunts pendant plusieurs années

Les membres de la famille parlent et tiennent Karel Pongrangga, qui est mort à l'âge de huit mois. Au cours de ce rituel, appelé ma'nene ', les familles se réunissent pour sortir leurs parents des tombes afin de nettoyer leur corps et changer leurs vêtements. Une mère d'un enfant mort dit que cela la réconforte de voir son corps à nouveau.

Ce peuple d'Indonésie vit avec les corps de ses défunts pendant plusieurs années

Un membre de la famille de Daniel Seba Sambara brosse son corps. Plusieurs de ses parents ont voyagé plus d'un millier de kilomètres de la province de Papouasie pour mener à bien son premier ma'nene ', qui joue le rôle de secondes funérailles. Sambara est mort en 2012 à 71 ans.

Ce peuple d'Indonésie vit avec les corps de ses défunts pendant plusieurs années

Au cours d'un ma'nene ', les membres vivants de la famille se réunissent avec les morts. Les corps sont attachés verticalement à du bambou.

Ce peuple d'Indonésie vit avec les corps de ses défunts pendant plusieurs années

Ce peuple d'Indonésie vit avec les corps de ses défunts pendant plusieurs années

Avez-vous aimé cet article ?

© 2012/2020 - foozine.com - CGU - Gestion Cookies

Loader Foozine